Car pour la gestion de la consommation des crédits européens alloués, tout type de programmes confondus, la région Normandie a mis les bouchées doubles pour désamorcer l'une des dernières mines dangereuses laissées dans la place datant de l'époque de la division normande. Le risque était que si les dossiers (complexes) n'étaient pas montés assez vite pour consommer les crédits européens réservés encore aux deux ex-régions de Haute et de Basse-Normandie, l'administration européenne pouvait procéder au dégagement des crédits, c'est-à-dire, retirer ce qui avait été attribué aux deux ex-régions normandes.

combo

Fort heureusement, il n'en fut rien... Bien au contraire puisque l'effort de gestion qui a été fait a été reconnu par l'Union européenne qui a accordé une ralonge supplémentaire à la Normandie au titre du programme LEADER.

Lire le communiqué de presse du conseil régional de Normandie (15 février 2019):

https://www.normandie.fr/la-region-normandie-debloque-des-credits-supplementaires-pour-ses-programmes-leader-0

La Région Normandie débloque

des crédits supplémentaires

pour ses programmes LEADER

Le 15 Février 2019

La Région Normandie a convié dix-sept présidents des Groupes d’Action Locale (GAL) normands pour faire un point sur les fonds LEADER en Normandie.

Des fonds européens à destination de la Région

Les fonds structurels européens (Feder/ Feader/ Fse/ Feamp) dont bénéficie la Normandie jusqu'en 2020 représentent plus d'un milliard d'euros au service des tous les Normands. Au sein de cette enveloppe, les crédits LEADER s’élèvent pour Normandie à 40 millions € sur la période 2014-2020. La Région Normandie a fait le choix pour les deux Programmes de Développement Rural normands d’attribuer une enveloppe LEADER deux fois plus importante que celle prévue par la réglementation européenne (10 % de la maquette financière au lieu de 5 %).

Des bons résultats pour la Normandie

Hervé Morin s’est félicité des bons résultats obtenus par la Région Normandie à l’échelle nationale puisque s’agissant de la mise en œuvre du programme Leader, elle se situe au 2ème rang sur 26 pour l’ex Basse-Normandie et 3ème rang sur 26 pour l’ex Haute-Normandie. Ces bons résultats vont permettre à la Région Normandie de bénéficier de crédits européens supplémentaires débloqués par l’Union européenne en faveur du programme leader normand d’un montant total de 1 560 002 euros pour le territoire de l’ex Basse-Normandie et de 590 400 euros pour le territoire de l’ex Haute-Normandie. Lors de la réunion, Hervé Morin a encouragé les GAL normands à se montrer solidaires et à contribuer à l’atteinte des objectifs de la Région en matière de programmation et de paiement en 2019.

Une prochaine rencontre avec les présidents des GAL se tiendra d’ici à la fin de l’année 2019 pour faire un nouveau point d’étape sur l’état d’avancement de la sélection des projets, sur leur programmation et leur paiement.


 Commentaire de Florestan:

Le triste temps où Le Vern en satrape Haut-Normand prenait de haut les efforts réalisés par son homologue et camarade socialiste de Basse-Normandie pour obtenir la gestion directe des fonds européens ou pour obtenir une clause de faveur en raison des difficultés de l'ex Basse-Normandie est, désormais, totalement révolu. Il faudra, cependant, attendre 2020 pour que les programmes budgétaires européens qui concernent la Normandie tiennent enfin compte de l'unité normande retrouvée.