Pourquoi vivons-nous encore ensemble?

Ce sera, avec la question écologique, la grande question existentielle du XXIe siècle et dont les réponses ne peuvent qu'être politiques jusqu'au pire...

La prophétie du poète s'accomplit. René Char a dit dans la clandestinité résistante à l'occupant nazi que "nous sommes des héritiers précédés d'aucun testament"... Jérôme FOURQUET, directeur des études à l'IFOP va faire paraître une étude le 7 mars 2019 qui risque de faire jazer celles et ceux qui ont encore des pudeurs de gazelle sur les questions identitaires au nom d'une bien pensance bienveillante officielle à laquelle plus personne ne croit à commencer par les tartuffes médiatiques et politiques qui nous parlent sans cesse des "valeurs de la République" sans jamais nous dire clairement ce qu'elles sont, d'où elles viennent et à quel genre de vie individuelle et collective lesdites valeurs nous invitent car ce que nous démontre Jérôme Fourquet, c'est que tout le monde quitte un navire qui fait naufrage à commencer par ces élites qui font sécession tout en nous faisant la leçon!

81xQDaEIdPL

MG

L'étude de Jérôme Fourquet confirme de façon impitoyable pour avoir travaillé avec des méthodes statistiques inédites (notamment celles des appartenances culturelles, religieuses, en un... gros mot, identitaires) ce que le philosophe et politologue Marcel Gauchet avait entraperçu dès 1985 avec son essai majeur sur "le désenchantement du Monde" qui expliquait avec une lucidité bien normande les mécanismes à l'oeuvre dans la désacralisation et la désaffiliation d'une société française et occidentale de plus en plus individualiste: la sortie de la matrice civilisationnelle judéo-chrétienne, catholique, en ce qui concerne la France et les Français est, désormais, totalement réalisée. La société française s'éparpille selon diverses tribus individualistes:

Il n'y a plus de fait culturel majoritaire. Il n'y a plus que des minorités...

Le_de_senchantement_du_monde_selon_Marcel_Gauchet

https://1000-idees-de-culture-generale.fr/desenchantement-monde-marcel-gauchet/


 Voir la présentation de cet ouvrage qui va faire beaucoup parler par l'hebdomadaire Le Point dans sa dernière édition (28 février 2019):

EXCLUSIF.

La France, le grand bouleversement

mail

C'est une somme de données et d'analyses qui sera commentée et, à coup sûr, suscitera la polémique. Selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l'Ifop, auteur de L'Archipel français (Seuil), la France connaît un véritable bouleversement « anthropologique ». Dislocation des références culturelles communes, fin de la matrice catholique, instauration d'une société multiculturelle, sécession des élites, éclatement du clivage gauche-droite… Notre société est, comme jamais, en voie d'« archipelisation ».

"Nous sommes passés d'une société en silo à une société en millefeuille », explique au Point l'auteur, qui a eu recours à un nombre considérable de données (chiffres de l'Insee, l'Ined, sondages, listes électorales, etc.) pour dessiner la France d'aujourd'hui et de demain.

Lire notre interview de Jérôme Fourquet : « Nous vivons un véritable changement de nature »

Premier enseignement : la déchristianisation de la société. De nombreux éléments, allant de la disparition du prénom Marie à la baisse du nombre de prêtres en passant par la diminution du nombre de baptêmes, prouvent que la France est entrée dans une « ère post-chrétienne », comme le décrit le politologue. Les graphiques que nous publions sont, sur ce point, éloquents.

Lire notre article : Moins de baptêmes, de mariages et d'enterrements... La fille aînée de l'Église s'émancipe

Le livre expose également les résultats d'une anthroponymie. L'auteur a utilisé la base de données de l'Insee recensant l'ensemble des prénoms donnés en France depuis 1900 ainsi que diverses listes électorales. « Nous avons mobilisé cette gigantesque base (...) afin de mettre en évidence différents phénomènes comme la montée en puissance d'un individualisme de masse, l'affranchissement idéologique et culturel des catégories populaires et le regain identitaire », écrit le politologue. La forte hausse de la part des nouveau-nés en 2016 en France portant un prénom arabo-musulman (18 %) risque d'être la plus commentée. Ce chiffre n'est pas isolé. Des hausses similaires sont à noter à propos des prénoms hébraïques et régionaux.

Lire notre article : Fin de « Marie », affirmations identitaires et régionales... La France vue par ses prénoms

Enfin, en cette période de Gilets jaunes où la France d'en bas se révolte contre celle d'en haut, Jérôme Fourquet produit de nombreux graphiques montrant une réelle sécession des élites, qui se détachent du reste de la société. « Les occasions de contacts et d'interactions entre les catégories supérieures et le reste de la population se raréfient », écrit le politologue dans une enquête qui paraîtra le 7 mars.


 Commentaire de Florestan:

La reconstruction d'un bien commun et d'une communauté de vie ne se fera que dans un approfondissement de la démocratie et dans la proximité locale: le moment régional, à condition de disposer d'une vraie région, est peut-être arrivé!

La Normandie est une évidence dont il faut collectivement s'emparer!

Agents-CG50-drapeaux