En lisant la dernière édition disponible de la Manche Libre (23 février 2019) nous sommes tombés sur la brève suivante:

paris granville 1


 

Commentaire de Florestan:

Cela commence à faire beaucoup de la part du lobby breton qui profite aussi d'une conception strictement financière de la desserte ferroviaire du territoire pour imposer la desserte tant ferroviaire que routière du Mont Saint Michel via Rennes en diffusant des prospectus ambigus à la limite du mensonge. Dans cette affaire la région Normandie est victime aussi: il est temps de reprendre totalement la main sur la desserte ferroviaire normande. Une main non pas bretonne ou parisienne (ce qui parfois revient au même...) mais une main normande!

En tout cas, sur ce sujet toujours pénible d'un Mont Saint Michel toujours trop normand aux yeux de certains Bretons, une reprise en main normande est possible:

https://cestbeaulamanche.com/maryse-centenaire-manche/