La rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu le texte suivant qui est important car c'est une réflexion de prospective normande proposée par un ancien préfet qui démontre que tous les préfets de notre République ne sont pas forcément des Jacobins ignares ou méprisants à l'égard de la question régionale.

Yves Bonnet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Bonnet

Yves Bonnet nous propose dans ce texte volontariste sa vision d'une Normandie suffisamment forte politiquement depuis sa réunification pour expérimenter des solutions qui lui seraient propres mais qui n'en seraient pas moins utiles à l'intérêt national de la France à l'heure du Brexit et des défis du changement climatique et de la transition énergétique.

Yves bonnet commence par souligner les atouts géo-politiques de la Normandie pour, ensuite, mettre ces atouts sinon ces opportunités normandes en regard avec les conséquences du Brexit. Il en vient à faire la proposition suivante:

Créer au départ des ports de Cherbourg et du Havre un corridor de fret ferroviaire doublé d'une liaison voyageurs à grande vitesse reliant le triangle Caen- Rouen- Le Havre à Paris.

A juste titre, Yves Bonnet se montre très critique sur l'impasse très onéreuse de l'éolien notamment terrestre et réévalue l'intérêt du patrimoine énergétique et technologique de l'électronucléaire pour assurer une transition énergétique économe en émission de gaz à effet de serre...

Ce texte est donc très intéressant mais on se permettra quelques objections à Monsieur le préfet ancien directeur de la DST:

1) L'allusion à une soi-disant incapacité de choisir de l'Etat entre Caen et Rouen lors de la réunification normande montre surtout qu'il reste encore excessivement difficile de penser en dehors du modèle hyper-dominant de la ville impériale métropole capitale. Paris est la Rome des Français. Les Normands préfèrent avoir une "hanse" urbaine régionale...

2) Le préfet sous-estime les difficultés quant à construire une nouvelle infrastructure ferroviaire lourde: la LNPN s'est enlisée tant par la question financière que par la question foncière qui est devenue, souvent à juste titre, légitime. Et ce ne sont pas des sauvageons zadistes à réprimer à grands coups de LBD40 qui sont les plus redoutables opposants mais la... SAFER elle-même qui a refusé, par exemple, de préempter les terres agricoles nécessaires au passage des faisceaux d'étude de la LNPN en aval de Mantes-la-Jolie.

3) De même, le préfet qui a raison d'insister sur la gabégie des éoliennes terrestres et leur impact négatif sur le paysage patrimonial normand qui fait vivre le tourisme dans la région, sous-estime aussi le coût du nucléaire: le trou à plus de 11 milliards de l'EPR de Flamanville n'est pas évoqué. Etrange!

4) Enfin, on émettra quelques doutes sur la possibilité de faire de Cherbourg, port artificiel de guerre conçu pour être un pistolet braqué sur la tampe de l'Angleterre, un grand port de commerce car Cherbourg n'a pas de véritable hinterland logistiquement organisé: depuis le retrait de la fonction militaire qui, fort heureusement en raison de l'Entente cordiale confirmée en 1830, n'a jamais servi, le port de Cherbourg a toujours été à la recherche de trafics de niche ou d'activités très spécialisées sinon innovantes pour tenter d'exister.

C'est ainsi que furent construits à Cherbourg la première frégate blindée de la marine française ainsi que le premier sous-marin, que fut expérimenté le premier port pétrolier français mais aussi une desserte d'hydravions géants, la liaison transatlantique anglaise avec un Titanic qui coula lors de sa traversée inaugurale, avant que ne soit trouvée une stabilisation des emplois cherbourgeois dans la construction des sous-marins et le service des liaisons transmanche. A ce titre, il y a, bel et bien, une opportunité pour faire de Cherbourg la porte d'entrée européenne de l'Irlande ou du Royaume-Uni post-Brexit comme s'y emploie actuellement Hervé Morin en tentant de s'opposer à la puissance du lobby des grands ports maritimes belges et hollandais à Bruxelles.

©leuropevueduciel-RADE-CHERBOURG-1-783x1024

Bonne lecture!

bonnet1

bonnet2

bonnet3

bonnet4

bonnet5