La croisière s'amuse pendant que le trafic maritime de conteneurs et le trafic roulier de véhicules stagnent.

     Réjouissons-nous quand même à la lecture de l'article ci-dessous, incorporé dans le dossier "croisières" du Journal de la Marine Marchande de février !

838_010_gtt09a18_492

     On y découvre notamment que Le Havre, sur le littoral de La Manche, est le deuxième port français croisiériste, derrière Marseille, port méditerranéen.

     En début de premier paragraphe, on peut lire : " Un record . Le Havre (418 524 passagers) a engrangé, en 2018, une progression de ses escales(145) de 12,4 % par rapport à 2017, qui en avait comptabilisé 129. " ...

     Dès fin janvier 2019, l'auteur de ces lignes avait eu accès aux informations suivantes, qui renforcent la bonne tenue de la fréquentation touristique des croisiéristes au Havre :

     Donc, réjouissons-nous ! Mais il serait dommage que ces réjouissances sur le trafic du Grand Port Maritime du Havre ne reposent que sur celui des navires de croisières...