Normands, Normandes, n'ayez plus honte de votre région!

N'ayez plus honte de vous-mêmes!

Soyez fiers et fières de ce qu'on y fait, de ce qu'on y entreprend: il y a du talent et des savoir-faire que l'on ne trouve qu'ici. N'ayons plus peur de dire qu'ici c'est aussi bien qu'ailleurs, voire... que c'est mieux ici qu'ailleurs. N'écoutons plus les grincheux, les rabat-joies, les pisse-froids, les renfrognés qui ne cessent de critiquer mais qui ne proposent rien. N'écoutons plus les donneurs de leçon qui ont déjà tout préjugé du sujet en nous racontant que la Normandie c'est pas bien, c'est sale, c'est moisi, ringard... fasciste qu'être fier d'être Normand c'est naze donc nazi!

Michel Onfray faisait le constat qui, hélas, demeure: "les Normands ne s'aiment pas". Difficile de s'aimer si l'on ne se connaît pas assez pour pouvoir se reconnaître, l'ignorance étant la mère de tous les vices. Après la tragédie d'une Libération à coup de bombes reçues sur la tête, (les Libérés ne devant pas se plaindre de leurs Libérateurs), après une Reconstruction et une modernisation agressives imposées par l'Etat, après plus de cinquante années passées dans la division régionale et la médiocrité localiste, nous avons été abîmés dans notre coeur et notre esprit: nous avons été habitués à penser petit ou à moitié normand et les professionnels de la fierté régionale venus d'une région voisine nous traitaient comme des enfants. Le mépris entre Haut et Bas Normands a été construit sur une méprise au point de se retrouver soumis, non pas à un destin mais à une situation de type colonial fabriquée et imposée par le pouvoir central parisien et exploitée par opportunité par les métropoles et territoires voisins de la Normandie pour faire de notre région un réservoir humain alimentant le futur des autres.

Il s'agit, désormais, avec le retour à l'unité normande après un combat culturel qui a duré dix ans (2004 - 2015: hommage à nos pères fondateurs Armand Frémont et François Gay), de passer de la passivité à l'action. De passer du mépris ou de la haine de soi à une fierté individuelle et collective. De passer de l'introversion et de la soumission à l'audace et à l'esprit de conquête sachant qu'il s'agit d'abord de nous reconquérir nous-mêmes avec l'aide de tous les enthousiastes de la Normandie qui sont, bien souvent, des Horsains qui ont fait le constat un peu amer que ce qui pose problème n'est pas la Normandie mais les Normands...

Un vers du poète René Char dira tout:

"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront."

Pour reconstruire la fierté normande sur des bases normandes sans avoir à singer un modèle dominant d'identité régionale, la société civile normande avait pris des initiatives avant même que la réunification et la création officielle d'un conseil régional normand ne soient effectives: on pensera, par exemple, à l'initiative d'une fête régionale des Normands désormais fixée au 29 septembre, la Saint- Michel l'archange protecteur des Normands et de la Normandie. Il y eut aussi l'initiative du Normandy day pour faire de la date du 6 juin la fête internationale des amitiés normandes pour la Paix et la Liberté.

La région Normandie a été obligée d'en tenir compte: pendant des années, faute d'institutions officielles pour prendre en charge l'intérêt général de la Normandie, des citoyens et leurs associations ou collectifs ont oeuvré parfois dans l'isolement médiatique et le mépris des autorités publiques pour la défense d'une évidence normande désormais célébrée par tous... ou presque!

C'est pourquoi, le président Morin a annoncé hier lundi 4 mars 2019 qu'il y aurait chaque printemps un festival de l'excellence normande qui sera proposée dans une ville normande différente pour montrer aux Normandes et Normands toutes les raisons objectives d'être fières et fiers d'être Normand... à condition de savoir pourquoi! C'est ainsi que la fierté normande pourra être célébrée collectivement trois fois par an:

  • Au printemps après la "Marchèque" (25 mars) avec le festival de l'Excellence normande (Fêno) à l'instar des grandes foires d'autrefois, typiquement normandes...
  • Chaque 6 juin avec une dimension plus commémorative, spirituelle sinon religieuse et mémorielle dédiée à tous nos Morts en Normandie pour la Paix et la Liberté. (Le 6 juin pourrait même devenir un jour férié en Normandie).
  • Et, enfin, à l'automne à la Saint Michel (29 septembre) pour la grande fête populaire célébrant la fierté d'être Normand avec le concours de tous les arts...

thumbnail

Nouveau : La Normandie Phénoménale s’expose du 12 au 14 avril 2019 à Caen !

 Hervé Morin, Président de la Région Normandie, a officiellement présenté, ce jour, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen, la première édition du Festival de l’Excellence Normande (FÊNO) qui se tiendra du 12 au 14 avril 2019 au Parc des Expositions de Caen, en présence de Sébastien Dutacq, Président de l’AREA Normandie, Laurence Meunier, Présidente du Conseil des Chevaux de Normandie, Luc Lesénécal, Président de l’Association Régionale des entreprises des Savoir-faire d'Excellence Normands (ARSEN),  et de Serge Bouffard, Vice-Président de Normandie Energies.

 Economie, culture, sports, patrimoine, art de vivre… afin de valoriser les talents, et les réalisations normandes dans tous les secteurs, la Région proposera au public trois jours de démonstrations, d’animations, de concerts, de rencontres et de gastronomie. Plus de 60 000 personnes sont attendues pour cet événement inédit et festif. Ouvert à tous, le FÊNO deviendra un rendez-vous annuel et sera organisé dans une ville normande différente chaque année.

 « La Normandie regorge de pépites dans de nombreux domaines. Expressions multiples de notre identité normande, ces réussites sont parfois peu ou mal connues des Normands. C’est pourquoi la Région Normandie a conçu un événement populaire et festif qui doit permettre de donner à voir aux Normands que leur région invente, crée, réalise des projets et produits d’excellence et les diffuse à travers le monde entier » a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

 Plus de 250 exposants, 5 espaces à explorer et expérimenter !

Ce sont au total plus de 250 exposants (liste en pièce jointe), 350 intervenants et ambassadeurs du « made in Normandie »  qui ont répondu à l’invitation de la Région.

 Le temps d’un week-end les visiteurs pourront ainsi découvrir une exposition éphémère, interactive, ludique et étonnante des talents, fiertés et réalisations normandes à travers 5 espaces pluri-thématiques :

 - Grains de beauté

Dans cet espace, les visiteurs découvriront :

-          une agriculture innovante, technologique mais aussi durable

-          une pêche, des ports performants, tous les acteurs de la Normandie maritime ou presque !

-          la filière équine omniprésente dans une région qui a su organiser les Jeux Equestres mondiaux en 2014…

 et la ferme FÊNO :

A l’extérieur du Parc Expositions, une mini-ferme sera installée pour faire découvrir au public les animaux élevés en Normandie et notamment les 22 races pour lesquelles la Région a mis en place un plan de sauvegarde :

-          Races avicoles : Poule de Caumont, Cotentine, Crêvecoeur, Gournay, Le Merlerault, Pavilly Oie normande ou de Bavent, Canard de Duclair ou de Rouen

-          Races cunicoles : Lapin normand ou blanc de Hotot

-          Races ovines et caprines : Mouton de l’Avranchin, Cotentin, Roussin – chèvre des fossés

-          Race porcine : Porc de Bayeux

-          Races équines ou asines : Percheron, Cob normand, Ane du Cotentin, Ane normand et Abeille noire.

 - À toutes jambes

Première région énergétique de France par l’activité économique et l’emploi, la Normandie est la région de toutes les énergies.  Avec 3 parcs éoliens à Courseulles-sur-Mer, Fécamp, Dieppe - Le Tréport et 2 fermes pilotes hydroliennes au large de Cherbourg dans le "Raz Blanchard", elle fait notamment partie des territoires pionniers pour le développement des énergies marines renouvelables. Les visiteurs pourront ainsi découvrir au sein de cet espace les projets et nouveaux usages liés à l’énergie pour une Normandie durable.

 Nouveaux trains, aéroports, bus, voitures, bateaux, vélos… cette espace accueillera également des présentations et démonstrations liées aux transports normands.

 Et pour permettre aux visiteurs de se dégourdir les jambes, des animations sportives seront proposées en extérieur avec  FÊNO Sports, parmi lesquelles:

-          Dans le cadre du soutien de la Région à l’organisation de la Coupe du monde de football féminin du 8 au 27 juin au Havre, une animation football, ouverte à tous et participative, sera organisée pendant les trois jours par la Ligue de football de Normandie sur un mini-stade. Des équipes phares de la Région sont notamment attendues.

-          Une animation base-ball  en lien avec Dylan Gleeson, membre de la Team Normandie  et champion de France élite 2015-2016

-          Une carrière équestre de présentation

-          Un entrainement collectif pour les Courants de la Liberté le dimanche 14 avril

 -  Deux mains

A deux mains et demain…. dans cet espace, se rencontreront le savoir-faire et l’innovation technologique.

Numérique, santé, cosmétique, couture, flaconnage, décoration… autant de secteurs d’innovations que pourront découvrir les visiteurs.

Verre, métal,  laine, lin, cuivre, senteurs, pierre, bois, plantes, couleurs…le travail des matières sera également mis à l’honneur autour des créateurs et artisans normands.

 - Cœurs battants

Patrimoine, architecture, paysages, cirque, théâtre, opéra, musiques actuelles, peinture… cet espace sera dédié aux richesses touristiques et culturelles de la Normandie.

 Les visiteurs pourront aussi y découvrir…

la FÊNO galerie : une exposition sur les Normands qui ont marqué l'histoire, passée et présente.

le FÊNO Studio : une projection de 10 courts métrages proposés par Normandie Images. Ces films ont tous été récemment tournés en Normandie et sont soutenus par le fonds d’aide régional.

la FÊNO Librairie : une librairie qui regroupera les éditeurs et les œuvres des écrivains et auteurs d’hier et d’aujourd’hui

 

- L’eau à la bouche

Dédié à l’agroalimentaire, l’espace  « L’eau à la bouche », réunira producteurs, food trucks, et grands chefs normands. Les visiteurs pourront goûter aux produits, assister à leur transformation et faire une pause autour d’un brunch, d’un déjeuner ou d’un diner  au sein de l’espace de restauration.

 

Plein les yeux ! Un espace scénique de 100 m² ouvert aux artistes et personnalités normandes

Afin de permettre aux Normands de repartir avec des images « plein les yeux », un espace scénique de 100 m² accueillera en permanence des spectacles, démonstrations sportives, concerts, animations et rencontres avec des personnalités normandes.

Au programme notamment : le centre chorégraphique de Normandie, la compagnie Eolienne,  le dessinateur de presse Emmanuel Chaunu, la compagnie d’arts de rue Max et Maurice, la compagnie des Barjes, le spectacle équestre de Pierre Fleury, le conte musical de NORKITO, une exhibition pugilistique du boxeur Maxime Beaussire, la musicienne Karinn Helbert (jazz et improvisation) ou encore Gene Clarksville & Play.

Et pour finir, une boutique éphémère, la « FÊNO Boutique » présentera de nouveaux créateurs et marques normandes autour du principe du pop-up store.

Informations pratiques :

Du vendredi 12 au dimanche 14 avril 2019

Parc des expositions  de  Caen

Entrée libre et gratuite.

Horaires d’ouverture du Festival :

 

§  Vendredi 12 avril : 10h – 20h

§  Samedi 13 avril : 10h – 23h (21h fermeture des stands / restauration et animations jusqu’à 23h)

§  Dimanche 14 avril : 10h – 18h

———

Restauration sur place

———

Préparer votre trajet

www.commentjyvais.fr

Certains exposants proposeront le paiement en RolloN, la monnaie normande citoyenne. Soutenez l’économie locale ! Téléchargez l’application Rollon.

 


  Commentaire de Florestan:

Pour information, le léopard Fêno qui avait disparu a enfin été retrouvé à l'Abbaye-aux-Dames à Caen en compagnie de son congénaire aussi Fêno que lui...

D'après ce que l'on peut savoir, il avait été capturé dans les rues de la ville siège du conseil régional de Normandie par un nostalgique de la division normande  et qui avait exigé d'Hervé Morin une forte rançon pour sa remise en liberté sous prétexte que le président de la Normandie balancerait l'argent du con- tribuable par les fenêtres.

On apprend, par ailleurs, que notre cher Marommix se plaint d'avoir été méchamment mordu par un léopard ce week-end.

Nous informons nos lecteurs qui se seraient inquiétés de sa santé qu'il va bien et qu'il est pris en charge par la modération de l'Etoile de Normandie.