On parle beaucoup en ce moment des circuits courts ou de la distribution directe, du producteur au client sans passer par de coûteux intermédiaires qui ne savent faire qu'une seule chose: s'en mettre un maximum dans les poches!

Ces dispositifs commerciaux alternatifs à la grande distribution encore toute puissante se multiplient sur le territoire dans une logique de proximité: ils permettent aux éleveurs, aux agriculteurs, arboriculteurs fruitiers ou cidriers de retrouver le revenu de leur travail... Mais la proximité sinon la confiance entre producteur et client consommateur ne dépend pas du nombre des kilomètres... Exemple avec les vergers de Romilly dont le producteur s'est arrangé avec astuce pour pouvoir livrer ses bonnes bouteilles de cidre normand directement aux Etats-Unis par un conteneur transitant par le port du Havre... depuis la cour de sa ferme: voilà une réalité de l'économie maritime normande que nous apprécions tout particulièrement!

A lire ci-après dans l'édition datée de décembre 2018 de Normandie Magazine:

cidre1

cidre2