On apprend grâce à une brève parue sur Tendance Ouest que le Premier ministre Edouard Philippe sera en visite au Mont-Saint-Michel ainsi qu'au lycée hôtelier de Granville, ce jeudi 14 mars 2019, accompagné de son ministre de la Culture et de deux sous-ministres:

Le défilé des ministres en Normandie se poursuit donc bien après la clôture du salon de l'Agriculture...

mont-saint-michel

Objet principal de la visite?

Annoncer le nom de la personnalité qui aura la charge de préfigurer le futur établissement public qui doit prendre en mains le site du Mont-Saint-Michel car l'actuel syndicat mixte d'abord créé pour des travaux de rétablissement du caractère maritime désormais achevés, n'a plus lieu d'être.

Il y a donc urgence à construire un contenu à un contenant qui en manque cruellement car le Mont-Saint-Michel, véritable tour Eiffel du Moyen-âge chère à Monsieur Belaval directeur de la réunion des Monuments Nationaux ou tiroir-caisse touristique d'une certaine mauvaise foi boutiquière bretonne, est un monument vide avec une muséographie qui se trouve présentée au Scriptorial d'Avranches à proximité immédiate de l'autre grand trésor: les manuscrits médiévaux de la célèbre abbaye montoise.

Il faut donc définir un périmètre et un projet culturel le plus authentique et le plus ambitieux possible comme il faut définir la gouvernance la plus légitime possible: ce dernier point est essentiel sinon sensible.

Le Mont-Saint-Michel a beau être un site touristique et spirituel d'intérêt national il n'en demeure pas moins essentiel à la Normandie, à son histoire, son image, son identité. Pour dire les choses clairement: les Bretons peuvent être associés en tant que voisins puisque la moitié ouest de la baie du Mont-St-Michel se trouve en Bretagne. Mais comme le site du Mont-St-Michel, en tant que tel est en Normandie et que l'histoire du Mont tel que nous le voyons aujourd'hui est une histoire avant tout normande, il nous paraît évident que cette gouvernance future ne pourrait être que... normande.

En attendant, il faut trouver la perle rare qui va devoir préfigurer tout cela sous le regard vigilant des élus locaux concernés à commencer par David Nicolas, vigie normande placée à la mairie d'Avranches...

mtstmichelphilippe


 Commentaire de Florestan:

On espère que le préfigurateur ne sera pas un... Breton!

On se demande si l'actuel président du syndicat mixte sera présent puisqu'il s'agit d'Hervé Morin...


 Quelques réponses:

Le préfigurateur du futur EPIC du Mont-Saint- Michel s'appelle Christophe BEAUX, c'est un haut-fonctionnaire qui a piloté l'hôtel de la Monnaie à Paris, une vieille institution régalienne et patrimoniale pour en faire aussi un lieu majeur de la vie culturelle parisienne avec des expositions d'art contemporain parfois scabreuses qui n'avaient qu'un seul mérite: faire parler de la Monnaie de Paris de façon moins ennuyeuse.

Mais à quel prix!

https://www.usinenouvelle.com/article/la-penible-chocolate-factory-de-mccarthy-a-la-monnaie-de-paris.N297117

M. Christophe Beaux n'est pas... Breton mais on espère qu'il ne nous imposera pas la vue d'une structure gonflable en forme d'étron canin signé Paul Mac Carthy dans le cloître du Mont-Saint-Michel. Voire: la transformation du Mont-Saint-Michel en plug anal géant!

10011294190000-akeneo_photo_1-und-0-paul mccarthy

Christophe_Beaux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Beaux

Autre question: comment va se dérouler concrètement la passation de pouvoir entre Christophe Beaux qui a, semble-t-il, la culture du tiroir-caisse remplie de monnaie sonnante et trébuchante (en tant qu'ancien directeur de la Monnaie) et la culture de la Réunion des Monuments Nationaux plus conforme à l'esprit des lieux même si elle pourra paraître plus compassée sinon ennuyeuse aux yeux de bobos parisiens plus habitués aux happening d'art contemporain qu'à la contemplation d'un manuscrit médiéval ou à l'observation d'une nervure gothique...

On craint la prochaine intervention de Mac Carthy: un crapaud géant en structure gonflable installé à l'intérieur de l'abbatiale... On craint surtout une histoire normande "revisitée" genre: tripes à la mode de Caen au goût de fraise Tagada!

Du côté du comité d'accueil, pas d'Hervé Morin en vue mais Marie-Agnès Poussier-Winsback, la maire de Fécamp en charge du tourisme normand était présente ainsi que l'ensemble des élus Manchots, à commencer par David Nicolas, le maire d'Avranches et président de la communauté d'agglomération "Mont-Saint-Michel- Normandie" (Avranchin). Les présidents du conseil départemental de la Manche, l'actuel comme le ci-devant (Philippe Bas) étaient présents.

La région Bretagne s'était faite, elle aussi, représentée...

C'est alors qu'Edouard Philippe, l'ancien député-maire LR du Havre qui avait voté oui à la réunification de la Normandie en novembre 2015, se souvient qu'il se sent Normand, malgré tout!

La chose n'a pas échappé, bien évidemment, à la journaliste de Ouest-France (rédaction caennaise) dépêchée sur les lieux:

edouardphilippe

 

Pour suivre, heure par heure, ce déplacement du Premier ministre au Mont-Saint-Michel:

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/mont-saint-michel-les-elus-commencent-arriver-le-premier-ministre-attendu-6262460


David Nicolas, le maire d'Avranches et président de la communauté d'agglomération "Mont-Saint-Michel-Normandie" a tenu à rappeler quelques évidences devant le Premier ministre:

https://www.facebook.com/david.nicolas.58511?__tn__=%2CdlC-R-R&eid=ARDh5IWuykk5yGcQ7eIqoK25PbZdZ_JfVRmPmJ0-L9qWUd4KGFEVwCsGxsxJGfXT4EQBh0r95N1VO10o&hc_ref=ARSiik6DidKa5QLvmiLiTogaICSkITTF1DaqAEYOL1mM94-_zs25FpsyGs4QDuthhK8

53283545_2347487015485745_8674783277250248704_n

Aujourd’hui, jeudi 14 mars 2019, presque deux ans après la décision prise par Bernard Cazeneuve, son successeur, le premier ministre Édouard Philippe, est venu lancer officiellement la création de l’établissement public industriel et commercial (EPIC) du Mont Saint-Michel.

Nous sommes nombreux à attendre depuis plusieurs mois cette évolution positive dans la gestion de ce site touristique international emblématique de Normandie.

À l’occasion de la table ronde organisée ce matin, j’ai pu rappeler à quel point le Mont-Saint-Michel était un lieu de convergences ; convergence des cultures, carrefour de civilisations, Patrimoine mondial de l’humanité.

Un site où le génie humain a su innover au fil des siècles dans les domaines de l’art et de l’architecture, mais aussi de l’aménagement du territoire !

Le Mont c’est aussi un lieu où s’expriment des valeurs humaines fortes : un lieu où l’homme se surpasse face aux contraintes du temps, des éléments et des aléas de l’histoire…

La nouvelle page qui s’ouvre dans l’histoire de ce site remarquable est une invitation à relever un nouveau défi, celui de l’entente entre les nombreux acteurs qui font vivre le site tant bien que mal mais malheureusement en ordre dispersé.
Nous allons devoir fédérer nos énergies de façon à faire fructifier nos spécificités respectives, entre collectivités territoriales, opérateurs privés et services de l’État.

J’ai beaucoup insisté sur la nécessité de renouer les liens multiséculaires entre la merveille de l’Occident et le territoire qui l’a fait grandir, de Cancale à Granville en passant par Avranches !

Le Mont-Saint-Michel est bien entendu un phare connu à travers le monde mais il doit aussi redevenir un lieu familier pour les habitants de la Baie.

Monsieur Christophe Beaux été nommé par le premier ministre pour organiser le futur ÉPIC qui devra voir le jour au 1er janvier 2020. Nous lui avons souhaité la bienvenue et l’avons assuré de notre total soutien dans sa mission.

53690346_2347487018819078_856339946800152576_n


Lire, aussi, cet entretien de David Nicolas accordé à la presse locale contrôlée par le groupe Ouest-France:

https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-le-mont-saint-michel-a-ete-desensable-l-agglo-veut-le-reenraciner_54135-3671538_actu.Htm?fbclid=IwAR22FeWzHUEUFi18Xh9oF8nxTbjIACtfYGuh4sKvED_J-6Zqy9AqzcPCVBc

Les travaux sur la nouvelle gouvernance du Mont-Saint-Michel sont lancés avec la nomination, ce jeudi 14 mars 2019, d’un préfigurateur. La réaction de David Nicolas, président de la communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel – Normandie.

La nomination de Christophe Beaux comme préfigurateur du futur établissement public qui gérera le Mont-Saint-Michel répond aux attentes de David Nicolas, le président de l’Agglomération Mont-Saint-Michel – Normandie. « Cela fait deux ans que nous travaillons. Depuis l’annonce de la création d’un Epic, les échanges n’ont pas été interrompus », souligne l’élu.

Vrai travail en partenariat

Le sujet nécessitait quelques négociations, à commencer par la future convention financière et la participation, attendue par les collectivités locales qui finançaient le syndicat mixte du Mont, de l’État au travers des bénéfices réalisés par l’Abbaye. La « mise en commun des deniers » permettra un « vrai travail en partenariat », se réjouit David Nicolas. « Les collectivités continueront d’investir. Fédérer les énergies permettra de faire mieux ».

Mieux ? L’élu local a une priorité : « Faire du Mont un monument enraciné territorialement. Je veux que les habitants des environs se réapproprient ce lieu, qu’ils y viennent plus aisément ».


Voir enfin, le compte-rendu donné par Ouest-France dans son édition caennaise du 15 mars 2019:

christophebeauxof


 

Commentaire de Florestan:

Ce passage de l'ancien député-maire du Havre au Mont Saint Michel était un moment important pour la Normandie...

On regrettera l'absence d'Hervé Morin, le président de la Normandie.