BILLET de FLORESTAN

La définition la plus consensuelle et la plus simple à mettre en oeuvre de la liberté individuelle pourrrait être la suivante: "La liberté individuelle consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à celle d'autrui."

Monsieur Luc Lemonnier est libre de faire ce qu'il veut dans sa vie privée tant que cela ne regarde que lui. Mais son goût particulier pour l'érotomanie étant débordant, la liberté individuelle de Monsieur le maire du Havre a débordé sur la liberté d'autrui, des femmes en l'occurrence qui n'avaient rien demandé!

Le fait, qu'une fois de plus, dans notre République des Caciques, les notables, les hommes de pouvoir, les mâles dominants, si j'ose dire, confondent dans l'opacité immunité et impunité, nous oblige à reparler de décence (la juste harmonie entre le fond et la forme, entre les paroles et les actes) sinon de vertu, ou plutôt, de son absence car, faute de culture historique et politique suffisamment profonde, voire... faute de vivre et de partager une expérience d'engagement, de transcendance ou de spiritualité suffisamment authentique, nombre de nos responsables politiques peinent à se hisser au dessus d'eux-mêmes: ce sont des gestionnaires d'eux-mêmes dans la carrière qui mènent le peu d'esprit public qui nous reste au fond du trou!

L'affaire révélée par des journalistes qui font encore leur travail (on ne parlera pas ici, par courtoisie, de ceux qui préfèrent la connivence à la décence), ne va pas contribuer à combler le fossé désormais abyssal entre le peuple des citoyens et leurs "élites" notamment politiques: la vertu a disparu alors qu'elle joue un rôle essentiel dans l'établissement du consensus républicain entre gouvernés et gouvernants puisqu'elle constitue la principale contrepartie acceptée par le peuple souverain au moment d'élire un représentant public qui va devoir parler et agir en son nom.

Cette déplorable affaire désormais "publique" salit doublement le peuple souverain français en Normandie et dans la commune du Havre:

Par le fait que le ci-devant maire du Havre est un individu manquant de la maturité la plus élémentaire (les notions issues de la bonne vieille morale romaine de vertu ou de décence lui sont étrangères)

Par le fait que tout le monde savait que le ci-devant maire du Havre avait une petite vertu sauf les braves gens que nous sommes!

Contrairement à ce que nous racontent quelques perroquets de la presse parisienne qui répètent à l'envi les déclarations officielles du gouvernement, si le Premier ministre Edouard Philippe n'était pas, la veille, à la séance des questions au gouvernement au palais du Luxembourg, ce n'était pas pour manifester sa mauvaise humeur contre le Sénat qui s'essaye, non sans courage, à jouer son rôle de contre-pouvoir indispensable au bon fonctionnement d'un Etat de droit face à un président de la République qui n'a pas, non plus, la maturité politique suffisante pour le comprendre, c'était pour laver le linge sale en famille à l'hôtel de ville du Havre: en effet, en toute discrétion (ou presque), l'ancien député-maire du Havre s'est déplacé de toute urgence du côté de la Porte océane pour obliger son jeune dauphin à la démission...

https:_media-mbst-pub-ue1

On ne sait pas encore si, en ces circonstances pour le moins scabreuses, le chauffeur de la voiture de fonction de Monsieur le Premier ministre a commis un excès de vitesse ou non pour circuler au plus vite sur l'axe... Paris- Le Havre!

Car, bien évidemment, cette désolante affaire morale aura des conséquences politiques à commencer par la fragilisation de cet "axe Seine" politique voulu par Edouard Philippe avec le soutien d'Emmanuel Macron pour couper la Normandie d'Hervé Morin en deux dans la perspective des prochaines élections municipales et régionales: faute de vertu, cet "axe Seine" macronisé ressemble de plus en plus à un château de cartes qui ne résistera guère au premier coup de Noroît électoral venu!

Les faits:

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/exclu-le-maire-du-havre-luc-lemonnier-demissionne-accuse-d-avoir-envoye-de-photos-pornographiques-1553191515

https://www.huffingtonpost.fr/2019/03/21/affaire-benalla-philippe-boycott-les-questions-au-gouvernement-au-senat_a_23697773/?ncid=other_trending_qeesnbnu0l8&utm_campaign=trending