La rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu ce jour le dernier écho des répliques normandes du Cercle Normand de l'Opinion qui s'émeut, à juste titre, des dernières outrances des "végans" contre leurs congénaires humains qui ont le tort d'apprécier certaines spécialités alimentaires issues du corps des animaux: la Normandie terre d'élevage et de gastronomie est clouée au pilori par cette sinistre secte qui veut, par ailleurs, effacer toute différence entre l'animal humain et les autres (antispécisme) avec pour conséquence: la disparition des espèces animales domestiques qui doivent retourner à l'état sauvage...

On nage en plein grand délire!

GoVegan-500

Captain Vegan, un nouveau superhéros américain qui veut faire disparaître nos... vaches normandes!

Mais si l'agriculture et l'élevage étaient sagement restées sur leurs quatre pattes sur le plancher des vaches au lieu de partir dans le non moins grand délire de l'agro-productivisme industriel au prix d'une tragique dénaturation des animaux, des plantes, des sols, des paysages et des hommes, nous n'en serions pas là!

Conclusion:

La meilleure réponse possible à opposer à un végan intégriste est de remettre de l'herbe dans nos prés et de remettre nos vaches (de préférence de race normande) dans nos prés.

C'est, par exemple, tout l'enjeu de l'élargissement bien compris de l'AOC Camembert de Normandie à l'ensemble de la filière laitière normande pour une indispensable montée en gamme dans la qualité: concrètement, il s'agit de renormandiser le troupeau et de le remettre à l'herbe avec, pour conséquence, de travailler avec un lait plus rémunérateur pour les éleveurs.

répliques

Voir aussi cet article du Monde (23 mars 2019) qui en remet une louche...

LAITCRULEMONDE