Et tant pis pour les quins qui bacouettent par la queue en regardant passer la caravane normande...

  • Ainsi, on nous informe que depuis quelques semaines, le palais universitaire Henry Bernard (classé MH) de l'université de Caen pavoise aux couleurs normandes: le tricolore national est désormais accompagné de la bannière étoilée européenne et de la bannière rouge et or normande avec nos deux cats...

pavoisucaen

  • A Saint-Philbert-sur-Risle (Eure) un panneautage en langue normande a été apposé à l'entrée de la commune:

Des panneaux de signalisation en normand inaugurés à Saint-Philbert-sur-Risle

Quatre panneaux en normand sur lesquels on peut lire Chaint-Philbé-sus-Rîle (Eure) ont été installés à Saint-Philbert-sur-Risle, près de Montfort.

chaintphilbesusrile

Les membres de l’association La Chouque ont remercié la municipalité de Saint-Philbert-sur-Risle (Eure) pour avoir réalisé ce projet original aussi rapidement. De gauche à droite, Josette Roda (membre), Gilles Mauger (animateur langue normande), Joëlle Leroy (secrétaire), Pascal Grange (président), Francis Courel, maire de Saint-Philbert-sur-Risle, et quelques sympathisants.

Fin décembre 2018, quatre panneaux en normand sur lesquels on peut lire Chaint-Philbé-sus-Rîle, ont été installés aux entrées du village de Saint-Philbert-sur-Risle (Eure) à l’initiative de La Chouque, une association qui promeut la culture normande. L’inauguration tant attendue a eu lieu vendredi 1er mars 2019 en présence de quatre représentants de l’association, dont le président Pascal Grange, ainsi que de quelques sympathisants et de l’équipe municipale.

Lire aussi : Chaque mois, la Chouque anime un atelier de langue normande

Il reste beaucoup à faire 

Pour le maire Francis Courel, « c’est une évidence de mettre en valeur cette langue régionale » car il l’a souvent entendue parler dans sa jeunesse dans le village de Saint-Philbert. Ainsi, Chaint-Philbé-sus-Rîle est devenue la deuxième commune de l’Eure et la quatrième de Normandie à mettre en place une signalétique en normand aux entrées du village.

Lire aussi : En Normandie, ces communes veulent des panneaux en… normand

Il reste beaucoup à faire pour sauver le normand, une langue parlée et écrite depuis le XIIe siècle, à l’origine de l’anglais moderne, et qui, malheureusement est classée par l’Unesco comme langue sérieusement en danger », selon les membres de l’association La Chouque.

Toutefois, l’association a bon espoir de voir d’autres communes de l’Eure « imiter » l’initiative de Saint-Philbert-sur-Risle. Pascal Grange, son président, a clôturé son allocution avec une phrase en langue normande pour le plus grand plaisir des personnes présentes : « Pou’finin eul inaugurâchion, j’vos dis à bétot pis mius pou’Chaint-Philbé-sus-Rîle ! »

A lire aussi : Gilles Mauger publie Comme disait ma grand-mère un recueil de 450 expressions normandes

Les membres de l’association La Chouque ont remercié la municipalité de Saint-Philbert-sur-Risle (Eure) pour avoir réalisé ce projet original aussi rapidement. De gauche à droite, Josette Roda (membre), Gilles Mauger (animateur langue normande), Joëlle Leroy (secrétaire), Pascal Grange (président), Francis Courel, maire de Saint-Philbert-sur-Risle, et quelques sympathisants.