Le billet de ce dimanche midi est écrit après le passage à l'heure d'été: c'est l'antépénultième passage à l'heure d'été en cette année 2019 puisque les institutions européennes, après un vote du parlement européen, ont décidé de cesser la pratique finalement peu concluante en terme d'économie d'énergie, du changement bi-annuel de l'heure légale pour l'année 2021.

Reste le plus difficile à décider: faut-il garder pour nos horloges, montres et pendules l'heure d'hiver ou l'heure d'été toute l'année?

Une récente consultation "citoyenne" organisée par la majorité parlementaire à l'Assemblée nationale et qui a été assez suivie par nos concitoyens opte pour le choix de l'heure d'été toute l'année... La raison? Profiter de soirées plus longues le soir pour l'apéro après le travail.

Pathétique!

Car ce choix de l'heure d'été pour toute l'année symbolise que la majorité de nos contemporains est, hélas, déconnectée, de tout bon sens naturel faute d'être obligée de le pratiquer au quotidien: la vie quotidienne et matérielle est, à ce point, devenue artificielle que la majorité d'entre nous a perdu le sens et le savoir des grandes réalités qu'imposent Dame Nature. Un comble! alors que monte la demande sociétale du retour aux harmonies naturelles d'antan chez les urbains "boboisés" de nos grandes métropoles.

Pourquoi?

Les ruraux, les ouvriers, les artisans, les paysans, les marins pêcheurs, les chasseurs, les naturalistes, les vignerons, les éleveurs, les jardiniers savent encore, à peu près, apprécier, de façon concrète et sensible, la différence entre l'heure légale au cadran de la montre (heure d'hiver ou d'été par rapport au fuseau horaire officiel du pays) et l'heure vraie, l'heure locale donnée par la hauteur du soleil dans le ciel en fonction du moment de l'année: cette heure vraie nous est encore donnée par les cadrans solaires qui fonctionnent encore. Et la différence entre l'heure vraie solaire  locale et l'heure légale varie selon l'année en fonction du changement de cette dernière (heure d'été ou heure d'hiver) avec un écart qui peut aller jusqu'à deux heures à ajouter à l'heure solaire locale vraie quand  l'heure légale de la montre est à l'heure d'été.

Concrètement, cela veut dire qu'un Breton de Brest qui partirait en mer tôt le matin en hiver devrait attendre... 10heures du matin à sa montre pour voir lever le soleil!

Les Normands ont plus de chance car notre région est traversée par le méridien international de Greenwich qui autorise des corrections moindres entre l'heure légale et l'heure solaire locale vraie.

Moralité: le passage à l'heure légale d'hiver toute l'année permettrait de limiter l'écart entre l'heure légale et l'heure locale solaire vraie avec un écart qui ne dépasserait pas une heure en France.

Espérons que d'ici 2021 le bon sens va revenir dans tous les esprits et que nous n'aurons pas la bataille entre la France qui se lève tôt et la France de l'apéro!

DEVISE

La devise du cadran solaire de Montdidier dans la Somme.

https://www.richesses-en-somme.com/cadrans-solaires/

Le lien à lire ci-après nous permettra de tout comprendre:

http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/doc_cadrans/theorie_cs/heure_sol_leg.html

Pour illustrer parfaitement notre propos, les restaurateurs de l'admirable clocher de l'église Saint-Pierre de Caen ont redécouvert la présence d'une méridienne datant du XVIIIe siècle dans la pierre du monument: la méridienne affichait et affiche de nouveau (car elle a été restaurée) le midi vrai que chaque Caennais devraient voir à sa porte pour régler sa montre comme il le devrait...

Doit-on définitivement en conclure que notre patrimoine est devenu parfaitement inutile faute d'être transmis donc compris par nos contemporains?

MÉRIDIENNE