L'identité de la Normandie résulte d'un héritage et d'un patrimoine historique et culturel fondés sur une épopée politique ayant des fondements juridiques et spirituels (les principes présents dans le droit normand dès le XIe siècle et l'héritage chrétien), qui s'est déroulée il y a plus de mille ans et qui a maintenu jusqu'à aujourd'hui une géo-histoire normande vivante qui a toujours répondue présente à tous les grands rendez-vous de l'Histoire de France, notamment le dernier, qui fut pour les Normands le plus tragique sinon le plus glorieux de leur longue histoire car dans l'été sanglant de l'année 1944, le martyre des Normands et l'héroïsme des résistants Normands ont permis de commencer la Libération de l'Europe du nazisme et le retour de la souveraineté de la République française sur le sol français au nez et à la barbe de l'armée américaine.

s-l300

L'identité normande: un universalisme aux valeurs chevaleresques?

Pour toutes ces nobles raisons rappelées ci-dessus, le régionalisme normand ne saurait justifier le moindre enfermement identitaire: l'identité normande est la déclinaison normande de l'universalisme républicain français qui sera célébré une nouvelle fois en juin prochain à Caen et sur les plages du Bessin à l'occasion du second forum mondial de la Paix et de la commémoration du 75ème anniversaire du débarquement de 1944.

La Normandie millénaire incarne les valeurs de Liberté, de Paix et de Droit. Elle fut le berceau de la civilisation anglo-normande d'où sont sortis les états-nations qui forment aujourd'hui la majeure part de ce qui convient encore de nommer sous le terme de "civilisation occidentale".

Mais cette civilisation occidentale est menacée non pas par des ennemis extérieurs (il n'y a pas de véritable guerre mondiale des civilisations puisque toutes les jeunesses de notre Monde aspirent à la Liberté individuelle occidentale selon une logique quasi providentielle et qui avait fasciné en son temps le Normand Tocqueville). Elle est menacée par elle-même, par les propres excès de la Liberté et de l'Individualisme: une Liberté identitaire et un individualisme identitaire se développent dangereusement aux Etats-Unis et qui nous éloignent des principes d'universalité et d'égalité chers à notre universalisme républicain français mais que nous trouvions déjà présents dans le principe d'égalité des hommes, des femmes, tous justiciables et contribuables, devant la loi du duc dans la Normandie du XIIe siècle...

On lira donc avec un oeil normand plutôt inquiet l'alerte suivante:

dubreuil


 

Commentaire de Florestan:

Un autre danger nous menace, hélas, de ce côté-ci de l'Atlantique... Dans la vieille Europe post-historique, post-chrétienne, post-hitlérienne, nos élites et nos concitoyens sont surtout désireux de ne vivre que paisiblement, tranquillement, dans une sorte de maison de retraite de l'Histoire avec dans le coeur et les tripes une fatigue d'être soi quand elle n'a pas viré à la haine de soi dans une sorte de bien pensance politiquement correcte moralisante.

Aux Etats-Unis: un excès de religiosité qui confine au sectarisme. En Europe: un nihilisme individuel sinon collectif.

Pour nous, la Normandie et le projet collectif normand sont un recours.