Ces articles parus récemment dans Le Figaro Magazine (12 avril 2019) ont attiré notre attention tant par leur sujet que par la façon dont ces articles ont été publiés, à savoir, sur une même et unique page, obligeant le lecteur à faire les utiles rapprochements que nous vous proposons de faire ici-même...

guerrejuste1

guerrejuste2


 Commentaire de Florestan:

On ne s'empêchera pas de penser que la guerre juste et ses dommages collatéraux tombés du ciel de l'été 1944 subis par la Normandie et les Normands vient en écho de la guerre juste et ses dommages collatéraux causés par les chevaliers suivant Guillaume le Conquérant dans la campagne anglaise après la victoire d'octobre 1066 à Hastings: une croisade contre un usurpateur traitre et parjure...

La guerre au nom du droit, de la justice, de la liberté et de la paix reste une guerre quand bien même il faille la faire: la fin justifie les moyens jusqu'au moment où les moyens utilisés nous éloignent à ce point de la fin que cette dernière s'efface. Il ne reste alors plus que les horreurs d'une guerre que ceux qui la subissent finissent par maudire en espérant sa fin au plus vite, fut-elle une guerre "juste"!

G_pim_7_1418225468

Les Alliés anglo-américains de l'opération "Overlord" de l'été 1944 déclenchée depuis les plages normandes n'ont pas manqué de faire le lien entre 1944 et 1066, le premier étant le second, à l'envers...

A commencer par l'épitaphe latine qui figure sur le portique monumental du cimetière mémorial britannique de Bayeux...

"Nos a Gulielmo victi victoris patriam liberavimus" / "Nous, vaincus par Guillaume, avons libéré la patrie du conquérant."

Bayeux-military-cemetery-2009

Les Anglais se contentèrent de libérer la Normandie qu'ils considèrent comme le berceau de leur civilisation mais les Américains voulaient aller plus loin quitte à prendre vraiment modèle sur la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie mille ans plus tôt.

Nous l'avons appris récemment faute d'avoir eu la curiosité intellectuelle de nous interroger plus tôt... Le nom de code en anglais "Overlord" de la plus grande opération militaire aéro-terrestre et navale de tous les temps signifie: "suzerain". Ce qui veut dire implicitement que le seigneur du seigneur anglais, vassal dans l'alliance militaire parmi d'autres vassaux, était le seigneur d'outre atlantique.

Et Roosevelt, contrairement à Churchill, qui n'avait aucune confiance en De Gaulle et toute la France Libre pourtant prête à prendre partout et en toute circonstance le relais du pouvoir civil et administratif au régime dit de "Vichy" issu de l'armistice de 1940 sur la totalité du territoire français libéré, avait prévu de mettre ce dernier sous tutelle d'un service spécialisé de l'US army.

On sait que les résistants normands des comités départementaux de libération du Calvados et de la Manche réussirent non sans courage à faire capoter le plan américain de mise sous tutelle de la France libérée entre le 14 et le 27 juin 1944 avec la prise de l'arsenal de Cherbourg par les "Gaullistes" au nez et à la barbe des Américains: la comparaison avec 1066 s'arrêta là!