BILLET DE FLORESTAN

LA CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS EN FEU...

A l'heure où nous écrivons ces lignes, le feu qui vient de dévorer entièrement la "forêt" c'est-à-dire, l'extraordinaire charpente de près de 100 mètres de long et qui datait du XIIIe siècle, menace de faire s'effondrer les voûtes qui, depuis 30 mètres de haut, protègent encore l'intérieur de l'édifice et toutes ses oeuvres d'art inestimables.

La flèche de la croisée des transepts restaurée au XIXe siècle par Violet le Duc, s'est enflammée propageant le feu au reste de la charpente. Le feu s'est, en outre, introduit à l'intérieur du beffroi de la tour Nord où l'on trouve la sonnerie de cloches dont certaines avaient été fondues récemment en Normandie à Villedieu-les-Poêles à l'occasion du 850ème anniversaire de la dédicace de Notre Dame de Paris.

Le feu a finalement été maîtrisé dans le beffroi Nord. A l'intérieur: chutes de pierre et de plomb en fusion. A l'heure où nous écrivons, quelques oeuvres d'art ont été évacuées dont la tunique de Saint Louis et la Sainte couronne d'épines. Pas de nouvelles, pour l'instant, des grands tableaux des "Mai" de Notre Dame ou des grandes orgues...

incendie-notre-dame-fleche-m

"Et j'ai dit au Bon Dieu: Pourquoi?"

(Mgr Chauvet, recteur de la cathédrale de Paris, vers 22h39)

"Notre Dame est un symbole religieux mais fait partie du patrimoine républicain."

(Anne Hidalgo, maire de Paris, vers 22h43)

Epouvantable symbole, effroyable ironie aussi... d'une certaine justice immanente du Destin: Emmanuel Macron espérait pouvoir rassembler les Français autour de sa personne et de ses annonces pour sortir de la crise des "Gilets Jaunes". Mais ce 15 avril 2019 rentrera dans l'histoire de France pour une autre raison. Hélas, mille fois hélas!

En annulant son allocution déjà pré-enregistrée, Emmanuel Macron est, enfin, à la hauteur de l'Histoire alors que le séculaire bourdon de Notre-Dame... Emmanuel, était menacé!

"Les Français enfin réunis autour d'une cathédrale en feu!"

(un journaliste, vers 23h55)

Cette tragédie doit nous rassembler nous qui sommes si divisés:

Le Normand que je suis garde en mémoire nos villes, églises et cathédrales brûlées pour la bonne cause en juin 1944. Je suis solidaire jusqu'aux larmes et rend hommage au courage des 500 pompiers grimpés parfois jusqu'à 90 mètres de hauteur dans leurs nacelles et qui ont affronté les centaines de degrés de la fournaise.

Ce soir, l'archevêque de Rouen, Primat de Normandie a fait sonner le glas à la cathédrale Notre-Dame de Rouen.

Immense tristesse, immense émotion mais aussi une colère:

"Cette histoire c'est la nôtre, alors elle brûle (...) Nous rebâtirons Notre - Dame!"

(Emmanuel Macron, 23h37)

Ce qui a échappé huit siècles durant à toutes les avanies de l'Histoire, aux révolutions (1793 et 1830), aux incendies de la Commune de 1871 et aux bombes des deux guerres mondiales du XXe siècle, n'a pas résisté à la négligence de notre époque pour son patrimoine historique, culturel mais surtout religieux, cette vieillerie dont certaines élites politico-médiatiques pensaient pouvoir se débarrasser définitivement en confondant laïcité et athéisme.

"C'est un signe presque surnaturel au début de la Semaine sainte."

(Ambroise, parisien et paroissien de Notre-Dame, 00h18)

En écoutant les directs à la télé, il a fallu attendre un bon moment pour que l'évidence vienne effleurer les lèvres médiatiques bien pensantes: Notre Dame de Paris est une... église chrétienne et les journalistes avaient bien de la peine à décrire avec précision l'architecture d'une cathédrale ou son mobilier intérieur. Les journalistes ne semblent pas savoir ce que sont de grandes orgues...

Et en quatre heures d'émission sur BMFTV par une fois les mots "croisée d'ogives"  ou "voûtes" n'ont été prononcés alors que la survie même de l'édifice dépend de la résistance des clefs de voûtes au choc thermique de l'incendie qui ravage la charpente juste au-dessus!

Le sacrifice par le feu de la cathédrale Notre-Dame de Paris me bouleverse: de Mélenchon à Le Pen, le miracle d'une union nationale survient alors que la plus haute croix de Notre-Dame s'abîmait dans l'incendie.

Lire le beau texte d'hommage à Notre-Dame "notre maison commune" donné par Jean-Luc Mélenchon:

https://melenchon.fr/2019/04/15/notre-cathedrale-commune/

"Il a fallu un tel drame pour nous souvenir que nous tenions à cette cathédrale!"

(un journaliste de BFMTV vers 23h45)

Autres miracles:

Le milliardaire François Pinault abandonne exceptionnellement ses lubies conceptualo-bidulaires pseudo-artistiques pour faire un don de 100 millions d'euros pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame.

Jack Lang, effondré, contemple le triste spectacle de l'incendie de Notre-Dame depuis la terrasse de l'Institut du Monde arabe.

Sur BFMTV on entend les cantiques dédiées à la Vierge Marie chantés par les catholiques parisiens devant Notre-Dame en feu.

Dans la nuit, un pompier de Paris posté tout en haut sur la terrasse de la tour Sud de la cathédrale, braque un projecteur puissant vers le brasier: le faisceau lumineux forme, pendant quelques instants, une ... étoile de David.

Et Libération, ordinairement peu amène avec celles et ceux qui disent encore "amen" dans ce beau pays, titre: "Notre Drame"

Cette tragédie qui vient de détruire LE monument symbole de la Nation et qui est comme l'âme sinon le coeur de la France va peut-être nous remettre sur nos pieds:

Nous sommes au début de la Semaine Sainte mais c'est notre 11 septembre à Nous.

Sauf que nous devrons nous en prendre qu'à nous mêmes! Les djihadistes de Daesh ont rêvé de ce cauchemar et notre désinvolture l'a fait!

Il faut envisager, dès maintenant, la résurrection de l'édifice: la solidarité sera nationale, voire internationale comme pour la cathédrale de Reims détruite par les bombes allemandes de 1914: il avait fallu près de quarante années pour restaurer totalement la cathédrale du sacre des Rois de France

Nous avons téléphoné dans la soirée à un ancien inspecteur régional des Monuments Historiques que nous connaissons:

Après avoir partagé ensemble notre émotion, mon interlocuteur, en colère, se pose des questions:

1) L'incendie s'est propagé très vite dans la charpente et les pompiers semblaient contraints d'intervenir depuis l'extérieur à partir de nacelles: y avait-il des colonnes sèches dans la forêt avec des détecteurs et des déclencheurs de douches coupe feu?

2) Dans les procédures de sécurité draconienne qui ont cours pour les chantiers sur les Monuments Historiques les plus importants, tous les points chauds (arc électrique, soudure, moteurs) doivent être éteints... deux heures avant la fermeture du chantier. La préfecture de Police de Paris a fait savoir qu'il n'y avait plus personne sur le chantier vers 18h45 quand le feu s'est déclaré dans les combles...

3) Quand mon interlocuteur avait la charge de la sécurité et de l'entretien de la cathédrale de Rouen, un exercice spécifique d'alerte incendie avait été mis en place avec les pompiers de la Seine-maritime.

4) L'enquête judiciaire qui va s'ouvrir va devoir se pencher sur le pedigree de chaque entreprise engagée dans ce vaste chantier qui devait restaurer la flèche de la croisée des transepts: ces entreprises étaient-elles sérieuses dans leurs procédures? par chance, les grands personnages recouverts de cuivre qui ornaient les angles, à la base de la flèche qui s'est effondrée avaient, fort heureusement, été déja déposés.

5) Pas un mot, pas un, de l'architecte en chef des MH responsable du chantier: il va devoir rendre des comptes devant toute la Nation.

6) Il faut, enfin, que la cathédrale Notre-Dame de Paris soit la proie des flammes pour que certains responsables redécouvrent brutalement l'importance du patrimoine historique et culturel dans la vie même des Français mais aussi dans l'économie nationale du pays qui est la première destination touristique mondiale.

Au delà du cas emblématique de Notre-Dame, cette tragédie doit ENFIN alerter nos responsables publics sur l'état général de notre patrimoine qui souffre d'un sous-investissement chronique pour son entretien et sa sécurité entre deux restaurations:

Stéphane Bern qui avait visité les combles de la cathédrale avec le recteur Chauvet il y a quelques mois, s'était alors interrogé sur la sécurité incendie dans la forêt de Notre-Dame qui, désormais, n'existe plus!


 Victor Hugo s'est inspiré des détails d'architecture de la cathédrale de Rouen pour magnifier Notre Dame de Paris dans son célèbre roman qui, déjà, avait pour but de dénoncer l'incurie et l'injure d'une époque contemporaine contre une oeuvre collective du Moyen-âge...

Cathédrale_de_rouen_vue_du_gros_horloge

Miniature

 

a635527aa0b5221dca53ee13c48f19fb-en-images-la-cathedrale-notre-dame-de-paris-ravagee-par-un-incendie


  Sonia Krimi, députée LREM de Cherbourg qui témoignait vers 00h42 sur BFMTV, a pu visiter brièvement l'intérieur de la cathédrale de Notre Paris en compagnie du président de la République et a témoigné un peu maladroitement de l'état des lieux: les voûtes ont tenu mais pas celle de la croisée du transept qui s'est, en partie, effondrée suite à la chute de la flèche. La députée normande assure y avoir vu le... ciel au travers d"un "grand trou".

En conséquence, le mobilier de la nef et les oeuvres d'art présentes dans les chapelles collatérales ont été épargnés de même que le mobilier du choeur dont le maître autel. En revanche, on peut craindre le pire pour les vitraux des deux grandes roses extraordinaires de légereté des transepts élevés par Jean de Chelles et Pierre de Montreuil au XIIIe siècle... ou pour les grandes orgues abîmées par les fumées et la chaleur...

5cb5126f230000c2006db2d1

Quelques images de cette "forêt" de Notre-Dame de Paris datant du XIIIe siècle qui a disparu... Définitivement!

NDcharpente7big

ND-Paris_3207R-1024x683

ND-Paris_3225R-1024x683