Les Normands savent ce que l'expression "monument historique" peut signifier puisque cette notion a été inventée et expérimentée pour la première fois en Normandie dès les années 1930.

Les Normands savent ce que c'est qu'une cathédrale gothique puisque la redécouverte romantique de l'art des bâtisseurs du Moyen-âge s'est faite à Rouen, "l'Athènes du genre gothique" (Stendhal) et les Normands n'oublient pas tout ce que Victor Hugo a mis de la cathédrale Notre Dame de Rouen pour célébrer l'éternelle Notre Dame de Paris dans sa cathédrale de papier. Mais surtout, les Normands savent la douleur d'avoir eu à contempler tristement une cathédrale ou des églises éventrées par les bombes et les incendies: Notre Dame de Rouen, ravagée par les bombes de la Seconde Guerre Mondiale a été relevée après des années de travaux.

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/on-crut-cathedrale-perdue-sept-incendies-ont-ravage-dame-rouen_22968533.html

Aujourd'hui, c'est le tour de la cathédrale Notre Dame de Paris de connaître la terrible épreuve du feu et c'est encore plus triste car nous n'avons aucun ennemi à accuser comme pour l'incendie de la cathédrale de Reims en 1914 et nous n'avons pas à nous plaindre des terribles circonstances d'une guerre juste pour le retour de la Liberté comme ce fut le cas pour la destruction de la cathédrale de Rouen en 1944: ce terrible incendie est, nous l'avons déjà dit, un épouvantable symbole qui renvoie durement aux inconséquences, aux négligences et désinvoltures collectives et individuelles propres à notre époque.

Lundi 15 avril 2019, Notre Dame de Paris a fait, de nouveau, l'Histoire de France: difficile de ne pas y voir un signe, ou, du moins, d'y voir une grave et impérieuse invitation à prendre des initiatives sinon des résolutions pour stopper, il faut bien le dire, une certaine décadence de notre civilisation de part les idées et idéologies qui gouvernent ceux qui prétendent nous gouverner.

Concrètement: la destruction partielle par un feu accidentel de la cathédrale qui symbolise la France est une alerte quant au peu de cas que nos technocrates et élus font du patrimoine historique, culturel et artistique, notamment religieux, alors que ce patrimoine présent partout, à commencer par le clocher du moindre village, est la base même de notre héritage et de ce que nous sommes...

Plus cruellement, on dira que les boutiquiers qui nous gouvernent et qui croient présider aux destinées de la première destination touristique mondiale viennent de découvrir que la poule aux oeufs d'or du patrimoine n'était pas immortelle et qu'elle nécessitait un minimum d'intérêt sinon d'entretien pour continuer à pondre... un oeuf de Pâques?

Il y a donc urgence absolue à enrayer la clochardisation du service public du patrimoine historique et d'arrêter de jouer en permanence avec le budget  affecté à l'entretien régulier des monuments historiques qui s'est effondré ces dernières années en passant largement sous la barre des 400 millions annuels indispensables pour éviter qu'une cathédrale attirant près de 14 millions de visiteurs par an ne brûle entre deux restaurations!


 

Lire ci-après, l'appel à la solidarité normande pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris lancé par Hervé MORIN:

 

La Normandie se joint à la solidarité nationale pour reconstruire Notre-Dame-de-Paris

L’incendie qui a frappé Notre-Dame-de-Paris et les graves dommages subis par la cathédrale ont choqué la Nation tout entière. La Région Normandie affirme sa solidarité avec la communauté catholique et avec les Parisiens. Elle exprime sa gratitude aux sapeurs-pompiers de Paris et aux forces de l’ordre qui ont permis une maîtrise aussi rapide que possible de l’incendie et la préservation du trésor de la cathédrale.

Alors que le pays affiche un élan de solidarité extraordinaire pour la reconstruction de Notre-Dame, la Région Normandie et la filière bois normande – professions bois -  proposent leur aide à l’important ouvrage à venir.

La forêt normande est riche d’une quarantaine d’essences forestières de grande qualité en productiondont le hêtre et le chêne. Comme ils l’ont montré pour la passerelle du Mont Saint Michel ou la construction de l’Hermione, les professionnels normands savent se mobiliser pour les grands défis. Avec le soutien financier de la Région Normandie, ils mettront à disposition des artisans de la reconstruction de Notre-Dame les volumes et la qualité des bois, notamment du chêne, dont ils auront besoin.

 

J’encourage aussi tous les Normandes et Normands à apporter leur contribution à la reconstruction de Notre-Dame https://www.fondation-patrimoine.org/

 

Hervé Morin

Président de la Région Normandie

282823-rouen-cathedrale-notre-dame

coeur2

image2