Pour avoir suivi ici la bataille, on sait que le pont tournant de Dieppe, alias le "pont Colbert" plus vieux pont métallique tournant d'Europe encore en place et en état de fonctionnement avec son mécanisme d'origine, revient de loin:

photo-aerienne-du-pont-colbert-dans-le-port-de-dieppe

Pont_Colbert_2

Pont-colbert1

En partie détruit par les bombes allemandes de la Seconde guerre mondiale avant d'être réparé depuis à l'identique, le pont a été victime de l'obsession absurde d'Alain Le Vern, le tyranneau de la ci-devant Haute-Normandie qui voulait, à tout prix, un pont tout neuf tout moderne et automatique pour le remplacer.

Mais le satrape d'origine bretonne a trouvé plus entêté que lui: les citoyens et riverains de Dieppe ont su s'organiser et lutter sur tous les fronts des années durant pour empêcher toute démolition du pont par Le Vern puis son mentor et dauphin Mayer-Rossignol. Un dossier de classement MH était même à l'étude dans les bureaux de la DRAC ex Haute-Normandie mais face à l'opposition rabique du président demi-régional qui était aussi le président du syndicat mixte du port régional de Dieppe, le dossier du pont Colbert demeurait en souffrance tout comme le pont lui-même car Le Vern s'opposa à ce que l'on y fit le moindre entretien pour mieux justifier le remplacement d'un vieux pont devenant dangereux par un pont moderne.

A ce sujet, il serait intéressant pour un journaliste enquêteur de vérifier si Monsieur Le Vern n'avait pas un intérêt personnel à cette solution de remplacement du pont historique par un pont neuf...

Fort heureusement,  Le Vern tel un vieux déchet de la politique locale et régionale, est parti rejoindre les poubelles de l'Histoire normande en 2013. Trois ans plus tard, la Normandie était enfin réunifiée et ce fut l'une des premières décisions d'Hervé Morin, en tant que premier président de l'unité normande retrouvée que d'annoncer la préservation du pont Colbert de la démolition et sa protection au titre des monuments historiques.

En mai 2019, à l'occasion du 130ème anniversaire de la construction du Pont Colbert de Dieppe, parfait contemporain de la Tour Eiffel, Hervé Morin, président du syndicat mixte "Ports de Normandie" (qui intègre désormais les ports de Cherbourg, Caen-Ouistreham et Dieppe) va transmettre officiellement à la DRAC la demande de classement du pont Colbert au titre des Monuments Historiques.

Le 8 juin 2019 une grande fête sera organisée pour célébrer cet événement...


 

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/vers-classement-pont-colbert-dieppe-une-grande-fete-organisee-8-juin_22939339.html

Vers le classement du pont Colbert à Dieppe : une grande fête organisée le 8 juin

Une demande de classement du pont Colbert aux Monuments historiques a été faite auprès du ministère. Pour fêter ça, une grande fête sera organisée le 8 juin 2019, à Dieppe.

Le pont Colbert aura cette année 130 ans, une belle occasion de fêter son anniversaire. À la fin de la semaine, vendredi 19 avril, Hervé Morin, le président de Ports de Normandie, va annoncer le lancement d’une demande de classement aux Monuments historiques. « C’est une grande réussite pour nous ! », dit Pascal Stefani, le président du comité de sauvegarde.

Lire aussi : Dieppe : Nicolas Langlois et Sébastien Jumel sollicitent la Région pour le classement du Pont Colbert

« C’est un signal fort »

Un dossier a donc été préparé puis présenté au ministère de la Culture. Pascal Stefano s’en réjouit :

« La nouvelle structure gérant le port de Dieppe a pris la décision de classer le pont, c’est un signal fort et définitif ! Une reconnaissance ».

Un classement permettrait d’obtenir plus d’aides de l’État concernant la restauration de l’ouvrage en acier. « De l’ordre de 20 à 40 % », poursuit Pascal Stefani.

Pour fêter l’événement, une grande fête va être organisée dans le quartier du Pollet samedi 8 juin. Dès 14 h, ce dernier sera fermé à la circulation pour laisser place aux diverses animations.

Vers 19 h 30, ce sera le temps des discours avant un spectacle son et lumière mis en scène par Nicolas Bellenchombre et Marie-Laure Bénard. « Cinq à six tableaux vont passer sur le pont représentant les différentes époques traversées par le pont depuis sa construction », explique Pascal Stefani.

Pour ce faire, près de 200 figurants sont recherchés et presque autant de costumes, « de vieilles voitures, de solex, de chapeaux, de pêcheurs en habits anciens… ». Le pont Colbert sera le centre de toutes ces festivités. Des Circassiens se mêleront aussi à la fête. Le comité de sauvegarde lance un appel à tous ceux qui veulent y participer.

Une réunion d’organisation aura lieu samedi 20 avril à 18 h dans la salle Paul-Éluard, à Dieppe.