... Donc Elisabeth Borne, la ministre des Transports mais aussi Hervé Morin puisque la Normandie doit reprendre l'intégralité des activités de la SNCF dans la région à partir de 2020:

https://www.ouest-france.fr/normandie/train-en-normandie-les-parlementaires-socialistes-veulent-savoir-ce-qui-va-fermer-6325278

Train en Normandie. Les parlementaires socialistes veulent savoir ce qui va fermer

82c229ee9061ae49eb3db79bb73284bf-train-en-normandie-les-parlementaires-socialistes-veulent-savoir-ce-qui-va-fermer

Ils voient des élus et habitants inquiétés par de nouvelles fermetures de gares ou de guichets en Normandie. Les sept parlementaires socialistes normands ont sorti la plume pour adresser un courrier à Élisabeth Borne, ministre des Transports. Ils lui demandent davantage de transparence.

Des petites gares pourraient fermer en Normandie. C’est le cas notamment de celle de Coulibœuf, dans le Calvados, a confirmé la Région.

Une mesure qui concernerait également Le Merlerault et Sainte-Gauburge dans l’Orne, Glos-Montfort, dans l’Eure, et Saint-Martin-du-Vivier, Bolbec-Nointot et Foucart-Alvimare en Seine-Maritime.

« Depuis plusieurs semaines, nombreux sont les élus locaux et les citoyens des départements de Normandie à s’inquiéter des évolutions de la présence du service public ferroviaire dans les territoires. Des collectifs d’usagers ou de salariés de la SNCF s’organisent pour s’opposer à ces choix quand bien même le document définitif n’est pas encore rendu public », réagissent les sept parlementaires socialistes normands (1) dans un courrier adressé à Élisabeth Borne, ministre des Transports.

« Le risque : la disparition des guichets à terme »

Les élus craignent aussi des fermetures de guichets (Vire, Pont-l’Évêque, Dives-Cabourg (Calvados), Serqueux (Seine-Maritime), Val-de-Reuil (Eure)) et des réductions d’horaires des guichets (Cherbourg-en- Cotentin (Manche), Valognes (Manche), Carentan (Manche), Caen (Calvados), Flers (Orne), Rouen (Seine-Maritime), Évreux (Eure) pour 2020). « Le risque est bel et bien la disparition des guichets à terme et la déshumanisation des gares », estiment-ils.

Les élus demandent à la ministre de leur fournir la liste exacte des gares concernées par des fermetures pures et simples, par des suppressions ou des réductions de guichets, afin « qu’une totale transparence puisse être faite et que les citoyens soient en mesure de s’adresser aux élus qui accompagnent ces choix ».

(1) Les élus signataires : Laurence Dumont, députée du Calvados ; Nelly Tocqueville, sénatrice de Seine-Maritime ; Corinne Féret, sénatrice du Calvados ; Didier Marie, sénateur de Seine-Maritime ; Christophe Bouillon, député de Seine-Maritime ; Jean-Michel Houllegatte, sénateur de la Manche ; Joaquim Pueyo, député de l’Orne.