30 avril 2019

BARRAGES du SUD-MANCHE: Les courriers de la dernière chance...

En désespoir de cause, prendre sa plume et écrire... Pierre Juhel, vaillant président de l'association Ecologie Normande interpelle le sommet de la pyramide jacobine de l'Etat central et dénoncer l'ineptie d'une écologie de bureau parisien qui ignore les réalités toujours plus complexes du terrain:    

30 avril 2019

Revitalisation des centre- villes reconstruits après 1944: la Normandie et l'Etat financent.

Il est faux de dire qu'il pleut tout le temps en Normandie: dire qu'il fait beau plusieurs fois par jour... Il est faux de dire que les villes normandes c'est du béton sur des ruines depuis la fin de la Seconde guerre mondiale: dire qu'entre deux barres d'immeubles il y a de beaux et de très beaux restes et que la reconstruction des années 1950 n'a pas seulement été faite qu'avec du béton... On y trouve aussi de la pierre calcaire (à Caen, Falaise ou Argentan), du granit (à Flers ou Vire) ou de la brique (Lisieux, Yvetot ou... [Lire la suite]
30 avril 2019

Trophées de l'économie: la Normandie demeure une grande région industrielle

Le jeudi 16 mai 2019 aura lieu la grande cérémonie des Trophées de l'économie normande dans les locaux de l'INSA de Rouen: c'est l'occasion de célébrer les talents des entreprises normandes qui développent des savoir-faire traditionnels ou innovants de haute qualité et, bien souvent, à l'international. C'est aussi l'occasion de changer l'image de la Normandie et de ringardiser définitivement certains professionnels des médias et de la communication qui en sont encore à la contemplation nostalgique ou acrimonieuse d'une boîte de... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 avril 2019

ROUEN, le 13 juin 2019: on discutera encore et toujours de l'avenir d'HAROPA

Derrière HAROPA acronyme poétique pour dire Le HAvre, ROuen et PAris et pour n'avoir pas l'air de dire HARbours Of PAris, se cachent, en vérité nos grands ports maritimes normands du Havre et de Rouen associés au port fluvial de Paris-Gennevilliers mis au même niveau que les deux GPM normands. La question se pose de savoir comment piloter un tel attelage et dans quel but! La question, en effet, se poser quand on lit la prose prospective suivante dans l'édition de la Lettre Eco Normandie n° 1618 datée du 20 avril 2019: