DU JAMAIS VU!!!

Donald Trump faisant du golf non loin d'Omaha beach? Non, vous n'y êtes pas. L'incontournable et très incongru président des Etats-unis a fait savoir qu'il viendrait, enfin, comme tous ses prédécesseurs (depuis Jimmy Carter) faire le pélerinage normand du 6 juin.

Non, vous n'y êtes pas...

Pour la première fois, une cérémonie officielle internationale du 6 juin sur les plages normandes du Débarquement se ferait... sans le président de la République française!

L'Elysée nous fait savoir que le petit Emmanuel a perdu son agenda sur la plage...

las-cabines-de-plage

Lire cette brève, plutôt stupéfiante, de Ouest-France:

https://www.ouest-france.fr/d-day/75e-anniversaire-du-debarquement-une-ceremonie-internationale-pleine-d-incertitudes-6337993

Si Geneviève Darrieussecq a dévoilé le programme des cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement, ce lundi 6 mai, de nombreuses incertitudes demeurent. Notamment à propos des chefs d’États invités à participer à la cérémonie internationale le soir et des conditions de circulation le 6 juin 2019.

Ce lundi 6 mai, « un mois jour pour jour avant les commémorations du 75e anniversaire du Débarquement », Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées a en partie dévoilé le programme de la journée du 6 juin prochain. L’un des temps forts, sera la cérémonie internationale. « Nous souhaitons qu’elle se déroule à Juno Beach, vers 18 h », a expliqué la secrétaire d’État, sans confirmer le lieu précis. « C’est un endroit où aucune cérémonie internationale ne s’est encore déroulée. » Un lieu qui ne pourrait « pas accueillir plus de 3 000 personnes ». « Cette cérémonie viendra clôturer cette journée, insiste Geneviève Darrieussecq. Ce sera le point d’orgue et la synthèse des précédentes commémorations. »

Une cérémonie internationale sans Emmanuel Macron

Seule certitude, cette cérémonie ne sera pas présidée par Emmanuel Macron, mais par son Premier ministre, Édouard Philippe, qui « recevra les chefs d’État et de gouvernement ». Quant à savoir pourquoi Emmanuel Macron ne sera pas présent à cette cérémonie, la secrétaire d’État n’apporte pas de réponse précise : « Je pense que c’est une question d’agenda et qu’il n’est pas très simple de tout faire pour le président d’un point de vue humain. » Elle a dit ignorer où serait le président durant la cérémonie.

La secrétaire d’État n’a cependant pas confirmé qui serait présent. Si Donald Trump est invité à y assister, son homologue russe, Vladimir Poutine « n’est pas prévu ». Quant à la chancelière allemande, « nous n’avons pas d’élément sur sa venue », reconnaît Geneviève Darrieussecq. La secrétaire d’État admet « que les invitations n’ont pas encore été envoyées » aux représentants des États concernés.

Le plan de circulation dévoilé le 16 mai

Dans ces conditions, difficile également de savoir comment il sera possible de circuler, sur la partie littorale du département et autour de Caen. « La zone de circulation sera régulée, avec des stickers pour les riverains, prévient Laurent Fiscus, le préfet du Calvados. Nous reprendrons le plan établi en 2014, lors du 70e anniversaire du Débarquement. »

Le plan de circulation du 6 juin 2019 devrait reprendre celui établi, il y a cinq ans, lors du 70e anniversaire du Débarquement. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Le représentant de l’État a indiqué qu’il réunirait « les maires des communes concernées, le 16 mai », pour détailler les modalités de déplacement des habitants le 6 juin.


 En conséquence, on appréciera, pour une fois le coup de gueule de Louis Mexandeau, en attendant la réaction officielle d'Hervé Morin le président de la Normandie qui aurait, si cette situation inédite devait être confirmée, la légitimité de se considérer comme la véritable puissance invitante...

https://www.ouest-france.fr/d-day/75e-anniversaire-du-debarquement-la-consternation-de-louis-mexandeau-caen-6338371

75e anniversaire du Débarquement. La consternation de Louis Mexandeau à Caen

À un mois du 6 juin, l’ancien ministre des Anciens combattants se dit consterné par la préparation des manifestations du 75e anniversaire du D-Day.  A un mois du 75e anniversaire du Débarquement des Alliés sur les côtes, permettez-moi de vous exprimer mon étonnement et ma consternation devant l’état d’impréparation, s’agissant de l’État et de la République, d’un tel événement. C’est ainsi que débute la lettre ouverte de Louis Mexandeau, ancien ministre des Anciens combattants à Emmanuel Macron, président de la République.

Tout se passe comme s’il s’agissait d’un événement banal qui pourrait souffrir l’improvisation. Est-il besoin de souligner le sens historique du D-Day, même pour ceux qui n’ont pas connu comme moi, la guerre, l’invasion, la dureté de l’oppression nazie.

Pour le 70e, en 2014, François Hollande avait organisé une journée d’un niveau adéquat : international. Pour le 75e, avant que s’éteignent les derniers survivants de la Bataille de Normandie, nous avions espéré que la France honorerait comme il se doit le sacrifice des dizaines de milliers de soldats et de victimes civiles… 


 Commentaire de Florestan:

Emmanuel Macron se comporte lamentablement dans cette opération. La Normandie ce n'est pas le fief d'un adversaire politique mais la terre où la Liberté s'est frottée les pieds pour entrer dans l'Europe prisonnière de l'enfer nazi il y a 75 ans. Hervé Morin a pris de la hauteur en organisant pour la seconde fois le forum international de la Paix à Caen et François Hollande a même réussi le tour de force d'entrer lui-même dans l'Histoire à l'occasion d'un 70ème anniversaire parfaitement réussi qui fut aussi l'occasion de réunifier la Normandie.

Macron boude. Tant pis pour lui. Après 2022, la Normandie sera toujours là et peut être aussi un certain Morin à sa tête...

Il a encore un mois pour changer d'avis pour paraître dans le costume historique normand qui, de toute façon, taille décidément trop grand pour lui!

Confirmation avec l'avis plutôt sévère de cet expert de l'IRIS: Macron n'est pas à la hauteur de l'événement!

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/debarquement-du-6-juin-1944-absence-emmanuel-macron-ceremonie-internationale-est-irresponsable-1665993.html

Emmanuel Macron ne présidera pas la cérémonie internationale du 75e anniversaire du débarquement en Normandie, le 6 juin 2019 à Juno Beach (Courseulles-sur-Mer). Une décision révélatrice de la "déconnexion du président" selon Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’IRIS.

Le directeur de recherche à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), Jean-Vincent Brisset, est implacable : l’absence d’Emmanuel Macron à la cérémonie internationale qui viendra clôturer le 75e anniversaire du débarquement en Normandie, le 6 juin 2019 à Juno Beach (Courseulles-sur-Mer) révèle la "déconnexion" et l’ "irresponsabilité" du président de la République.

Hier, lundi 6 mai 2019, un mois jour pour jour avant le 75e anniversaire du Débarquement, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, était en déplacement dans le Calvados pour dévoiler, en conférence de presse, le programme des cérémonies du 6 juin prochain.

Dans ses annonces, Geneviève Darrieussecq a évoqué l’absence d’Emmanuel Macron à la cérémonie internationale. "Une question d’agenda" selon la secrétaire d’Etat aux Armées, un "caprice" pour le directeur de recherche de l’IRIS.
 

L’absence d’Emmanuel Macron, c’est "la disparition du président français à l’international"


La cérémonie internationale se déroulera à Juno Beach en secteur canadien. Ce sera une première si les Canadiens en confirment la faisabilité. Autre première, c’est le Premier ministre français, Edouard Philippe, qui présidera cette cérémonie et non pas Emmanuel Macron.

"Depuis le début de son quinquennat Emmanuel Macron est seul à l’international. Son seul interlocuteur dans les grandes réunions internationales sont lui-même ou Trudeau", dénonce Jean-Vincent Brisset.
 

Toutes ces réunions sont des occasions pour régler dans les coulisses des problèmes et pour prendre des rendez-vous. À partir du moment où il sait que personne ne va lui parler il ne s’y présente pas. Il évite une situation désagréable.


Le directeur de recherche de l’IRIS regrette : "Déjà Hollande avait fait disparaître la France de la scène internationale, avec Macron elle a complètement disparue."
 

"C’est surement la dernière fois que l’on verra des vétérans présents"


Pour autant, si Geneviève Darrieussecq a déclaré ne pas savoir où sera le président durant la cérémonie internationale, il sera présent aux autres réunions, selon ses annonces faites en conférence de presse.

Le 6 juin à 8h30, le président français et la Première ministre britannique, Theresa May, seront à Ver-sur-mer (Calvados) pour assister à la pose de la première pierre d'un mémorial britannique. Une "cérémonie simple avec peu de monde mais beaucoup d'émotion", selon Geneviève Darrieussecq.

Emmanuel Macron assistera ensuite à la cérémonie franco-américaine  prévue vers 11 heures au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), avant une rencontre bilatérale "a priori à Caen", a précisé la secrétaire d’Etat aux Armées.

Il présidera également à 16h30 une cérémonie française en hommage au commando Kieffer à Colleville-Montgoméry (Calvados). "Nous souhaitons honorer les vétérans français, le commando Kieffer en particulier mais également les résistants locaux, et tous ceux qui ont participé ou subi " la bataille de Normandie", a-t-elle ajouté.

Ce 75e anniversaire du Débarquement en Normandie marquera un tournant dans les commémorations de la Seconde Guerre Mondiale. Selon l’historien Marc Pottier, la symbolique est forte cette année car "c’est surement la dernière fois que l’on verra des vétérans présents."