Nos fidèles lecteurs nous signalent quelques articles glanés tant la presse nationale (Le Figaro 2 mai 2019) que dans la presse régionale (Ouest-France 3 mai 2019) qui s'inquiètent de l'avenir des fromages normands au lait cru dans le cadre de la nouvelle AOC notamment celle définissant le camembert de Normandie: une fois encore, il nous faut rappeler quelques utiles subtilités qui échappent aux journalistes et à ceux à qui les premiers tendent le micro de façon privilégiée histoire de faire le "beuze" comme on dit en bon français de 2019...

La nouvelle AOC "camembert de Normandie" n'interdit pas les fabrications au lait crun bien au contraire puisqu'elles seront signalées par la mention valorisante "véritable".

En revanche, la mention fallacieuse "camembert fabriqué en Normandie" sera interdite: en contrepartie, la plupart des éleveurs laitiers normands seront intégrés dans le périmètre de l'AOC avec pour obligation de "normandiser" massivement le cheptel laitier et de passer tout aussi massivement à la pâture et fourrage à l'herbe.

Dans cette aventure c'est bel et bien l'intérêt général de la Normandie et de sa production fromagère emblématique qui a été pour une fois privilégiée...

  • Paris-Normandie (2 mai 2019):

laitcru

  • Ouest-France (3 mai 2019):
  • pontlevêque
  • La volonté de renormandiser le cheptel des vaches laitières de Normandie n'a pas échappé à la rédaction du Parisien Aujourd'hui en France sauf le préposé aux illustrations qui, visiblement, n'a jamais vu une vache laitière de race normande de sa vie...

vachesnormandes