Les connaisseurs seront capables de déterminer au premier coup d'oeil que l’image ci-dessous ne correspond pas au port du Havre.

     En effet, il s’agit de la superposition sur une photo de l’écluse Visart, en service dans le port de Zeebrugge depuis 1907, de l’extension prévue de cet équipement désormais sous-dimensionné. Cette extension dotera le port de Zeebrugge d’une deuxième écluse de plus de 400 mètres de long et de plus de 50 mètres de large, ce qui sécurisera l’accès des navires dans les bassins intérieurs.

     L’hebdomadaire Le Marin évoque ce projet dans son numéro du 23 mai 2019 :

     Pourquoi évoquer le port de Zeebrugge dans un article de L’Etoile de Normandie aujourd’hui ?

     Tout d’abord, rappel de quelques chiffres :

Trafic global des principaux ports de la Rangée Nord de l’Europe :

. Rotterdam : en 2006, 376,7 millions de tonnes ; en 2018, 469 millions de tonnes

. Anvers : en 2006, 167,4 millions de tonnes ; en 2018, 235 millions de tonnes

. Hambourg : en 2006, 134,9 millions de tonnes ; en 2018, 135,1 millions de tonnes

. Brême-Bremerhaven : en 2006, 65,1 millions de tonnes ; en 2018, 74 millions de tonnes

. Zeebrugge : en 2006, 39,5 millions de tonnes ; en 2018, 40,1 millions de tonnes

 

. Le Havre : en 2006, 73,9 millions de tonnes ; en 2018, 71,8 millions de tonnes

 

Trafic conteneurisé des principaux ports de la Rangée Nord de l’Europe :

. Rotterdam : en 2006, 9,7 millions d’EVP ; en 2018, 14,5 millions d’EVP

. Hambourg : en 2006, 8,9 millions d’EVP ; en 2018, 8,8 millions d’EVP

. Anvers : en 2006, 7 millions d’EVP ; en 2018, 11,3 millions d’EVP

. Brême-Bremerhaven : en 2006, 4,5 millions d'EVP ; en 2018, 5,5 millions d'EVP

. Zeebrugge : en 2006, 1,7 million d’EVP ; en 2018, 1,6 million d’EVP

 

. Le Havre : en 2006, 2,1 millions d’EVP ; en 2018, 2,9 millions d’EVP

 

     Pourquoi faire figurer l’année 2006 dans le rappel des trafics portuaires ? Parce que c’est l’année de la mise en service de Port 2000 par ce qui est devenu le Grand Port Maritime du Havre, d’un coût de 1,3 milliard d’euros (Mer et Marine 30/03/2006).

     Qu’observe-t-on en 2018 ? Que le second port belge par le trafic, Zeebrugge, est capable de consacrer 1 milliard d’euros pour la réalisation d’une seconde grande écluse. Or, le trafic global de ce port ne représente, en 2018, que 56 % de celui du Havre, et le trafic conteneurisé que 55 % de celui du Havre… port qui a peiné à réunir 125 millions d’euros pour la réalisation d’une chatière (*) complémentaire à Port 2000 inauguré… 12 ans auparavant…

(*) Lire : https://www.meretmarine.com/fr/content/le-havre-la-chatiere-sera-cofinancee-par-les-fonds-europeens