Enfin! ils se réveillent dans les rédactions parisiennes: le chantier de l'EPR de Flamaville, prototype d'un soi-disant réacteur nucléaire européen pressurisé (si on le dit enfin en bon français), verrue industrielle posée sur le littoral magnifique de la presqu'île normande du Cotentin qui nous est si cher, est un "scandale", un "fiasco"!

XVMa68423d6-9384-11e9-8bb5-01d56ba40816

L'Agence de la sécurité nucléaire a assumé, une nouvelle fois et avec raison, sa vigilance indépendante par une nouvelle décision qui confirme que le chantier du siècle à Flamanville accumule les malfaçons et les incompétences et qui révèle que le modèle jacobino-technicien français est en crise en terme de programmation, de planification, de savoir-faire faute d'un financement et d'une vision de long terme.

Après le béton mal banché, les accidents du travail, l'incompétence de la sous-traitance de l'Europe de l'Est, les procédures de contrôles vite faites mal faites, la pression permanente exercée sur les ingénieurs et les équipes au travail pour tenir les délais, les erreurs de montage dans un chantier très complexe, voici qu'il est question, à nouveau, de soudures mal faites, c'est-à-dire, réalisées sans la rigueur nécessaire qu'exigent les contraintes de la radio-activité nucléaire:  ces soudures, l'ASN exige qu'elles soient refaites au prix de... démolir le béton qui les enserrent.

Résultat? On ne sait plus quand l'EPR de Flamanville sera branché au réseau: 2022 voire plus tard! Seule certitude: le chantier qui devait coûter 3 milliards d'euros au départ devrait dépasser les... 12 MILLIARDS !

D'où cet autre scandale que la grande presse parisienne, ni même la presse régionale, n'ont eu l'idée de relever:

Cette somme colossale équivaut, symboliquement, à peu de choses près à ... CINQ FOIS LE BUDGET DE LA REGION NORMANDIE qui s'élève en 2019 à 2,5 milliards d'euros...

D'où cette question:

Que pourrions nous faire pour l'avenir des Normands si nous avions 12 MILLIARDS d'euros à notre disposition?

Compte tenu du scandale en cours au bas du Nez de Flamanville où, jadis un dragon malfaisant avait ses habitudes, n'est-il pas déraisonnable d'envisager la construction d'un second EPR sur le site de la centrale nucléaire de Penly comme l'a souhaité récemment Hervé Morin à Caen lors d'un salon professionnel spécialisé dans le nucléaire?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/normandie-candidate-installation-epr-site-nucleaire-penly-1631430.html


Lire cet article proposé par Le Figaro:

http://www.lefigaro.fr/societes/nucleaire-edf-va-devoir-encore-repousser-la-livraison-de-l-epr-de-flamanville-20190620