Les défenseurs du patrimoine linguistique normand se souviendront de cette année 2019 exceptionnelle qui est celle de la reconnaissance officielle des parlers normands des îles anglo-normandes au pays de Caux par le conseil régional de Normandie: il n'y a pas que la météo chaude et ensoleillée! Les trois jours des Rouaisouns, édition annuelle de la grande fête de la langue normande furent radieuses cette année à Montebourg (Cotentin-Manche) les 21, 22 et 23 juin 2019.

Reportage en normand et en images ci-après proposé par Mait' Gires, alias Jean-Philippe Joly de la FALE:

Les Rouésouns à Moundebouorg Mâodit banné, c’t annaée, j’avouns eu de byin joulies Rouésouns !

Cha qui me fait le pus deu, ch’est que j’en arveirouns, mahène byin jammais d’oûssi belles ! En tout prémyi, j’avouns ‘taé reide byin archeus pa la mairerie de Moundebouorg, j’avouns eu itou eun temps és quate solés ! Y avait de dequei veî : les daunches pa les bouones gens d’Alfred Rossel, les Jerriais et les Guernesiais, les Vikinges se capuchaient (héyeusement, i se sount ryin brésilli), Chinot Thiébot countait d’s histouères oû mitaun de ses baêtes, les dentélyires et eune brodeuse ouvrageaient.

No pouvait ‘tou s’abreuvaer d’aveu du beire bôchi (ch’est paé du c’mun achteu maisi). Cha en faisait eun trumutu sus la pllèche ! Oû sei, j’avouns veu, le vendrédi, Nicolas Dubôt et, le sammedi, Théo Capelle qui chauntit des caunchouns de nous pouètes d’annhyi et d’âotefeis. A la définitioun, la salle rafint pllenne, de debout, tapait dauns ses mans.

Cha qui me passit le pus praès de quoeu et que no-z-arveira, mahène byin jammais, ch’est la messe en normaund, coume dauns le temps quaund que les bouones gens prêchaient que noute vuus loceis. Les criyatures avaient mins tout dessus ! Qui pllaisi de reveî coueffes, bounettes, cotillouns en droguet et bllâodes dauns la nef. Et le Suiche, rateurqui bé, sa canne à poumet relisaunt et sa pique dauns les mans, joraé en blleu et en rouoge, le bicorne bordaé de plleumes sus sa taête. Et le muus, encouo, cha feut le tchué Mouétyi, byin à s’n aman dauns noute prêchi et qui potait coume touos les Raêvillais.

I nous fit eun prône sus les Rouésouns, j’en sis demeuraé la goule souos le naez ! Les priyires, l’évaungile en normaund et la cauntique à Marie que j’avais paé entendue dé depis pus de chinquaunte auns, qui pllaisi ! Pouor finin, no chauntit touos « les Rogatiouns » et, coume dé juste, « Les gars du bout de la Maunche ». Mâodit ! Le tchué Mouétyi a byin de l’envolaée et eune sapraée pérette, j’en tressinais sus ma tias coume eun diablle dauns eun bénityi ! Ampraès la faête, adieu le sant, ch’est paé le tout des chous, fâot du lard et du sandous, fâot se racachi yens et arprenre sen petit tripot!

thumbnail2

thumbnail3

thumbnail1

thumbnail4

65139336_2734691473227140_6886900894298800128_o

thumbnail5

thumbnail7

thumbnail6

thumbnail9

65311301_2734691706560450_3216429990690160640_o

thumbnail10

thumbnail11

thumbnail13

65428240_2734693539893600_2719555420468281344_o

65387139_2734692343227053_3541257426688802816_o

65316407_2734693956560225_5286981991210680320_o

65022510_2734692873227000_6765887549329113088_o

thumbnail12

65085851_2734692616560359_8947277009193533440_o

65433098_2734693369893617_1549506269184786432_o

65374405_2734693876560233_4786402032443457536_o

drapeaurouaisons

drapeaurouaisons2

rouaisonsmusiques

 

rouaisonsàboire

rouaisonsàmoudre

rouaisonschapeaux

rouaisonshistouèreOriginale

rouaisonsmagène

rouaisonsvielleux

rouaisonsrelais

65188571_2734691343227153_2102423574139633664_n