Ne nous demandez pas exactement à quoi peut bien ressembler un ion mais sachez que le plateau scientifique Nord de Caen en Normandie avec le Grand Accélérateur National d'Ions Lourds (GANIL) installé là depuis la fin des années 1980 d'une part et avec, d'autre part, la mise en service de l'extension SPIRAL2 autour du LINAC (pour: Linear accelerator...un nouvel accélérateur qui projetera un faisceau 10 à 100 fois plus puissant que celui du GANIL, sera, à terme le premier centre mondial de recherches scientifiques fondamentales sur la matière ionique avec, à la clef, de nouvelles découvertes stupéfiantes sur les secrets de la matière avec des applications concrètes pour le moins étonnantes, telle que le traitement des cancers par ionisation qui est beaucoup moins dévastateur qu'une chimio-thérapie classique ou, encore, la transmutation des métaux par ionisation qui permet de réaliser le vieux rêve de l'achimiste qui voulait transformer le plomb en or... A l'orée de découvertes et d'applications pour le moins fabuleuses, la communauté scientifique internationale spécialisée dans les ions espère beaucoup dans la puissance du nouveau plateau caennais: depuis cette tête d'épingle, la Normandie, pour le coup, rayonne au niveau mondial!

Le 8 juillet 2019, l'Agence pour la Sûreté Nucléaire a donc donné son feu vert pour la mise en service de ce grandiose projet du LINAC débuté en 2012 et qui a coûté quelques 200 millions (à comparer, par exemple, aux... 11 milliards balancés dans l'EPR de Flamanville depuis 2007!)

da_structuresp2-2

https://www.asn.fr/Informer/Actualites/GANIL-mise-en-service-de-SPIRAL2

L’ASN autorise la mise en service de la phase 1 de l’extension SPIRAL2 de l’installation nucléaire de base GANIL

Publié le 08/07/2019 à 09:52

Note d'information

L’ASN a autorisé, le 27 juin 2019, la mise en service de la phase 1 de l’extension SPIRAL2 de l’installation nucléaire de base (INB) 113, dénommée Ganil, située dans les communes d’Épron, de Caen et d’Hérouville-Saint-Clair.

L’installation GANIL (grand accélérateur national d’ions lourds), constitue un outil de recherche fondamentale en physique atomique, physique nucléaire et physique de la matière condensée. Le GANIL permet de produire des noyaux exotiques (noyaux radioactifs n’existant pas sur Terre à l’état naturel), obtenus par fragmentation d’ions accélérés sur une cible.

L’installation GANIL a été mise en service en 1983, puis autorisée en mai 2001 à implanter l’extension SPIRAL1 (système de production d’ions radioactifs en ligne de première génération), afin de produire des noyaux radioactifs dits légers. En 2009, l’exploitant a demandé à modifier son installation pour implanter l’extension SPIRAL2 (système de production d’ions radioactifs en ligne de deuxième génération) en deux phases, afin de produire des noyaux radioactifs dits lourds.

Par décret du 7 mai 2012, l’exploitant a été autorisé à construire la première phase de SPIRAL 2, qui comprend principalement un accélérateur de particules (appelé LINAC) et deux salles d’expérimentation (appelées la salle NFS « neutron for science » et la salle S3 « super separator spectrometer»).

La seconde phase de SPIRAL2, qui sera construite ultérieurement, fera l’objet d’une nouvelle demande d’autorisation.

961438-ganil-spiral2-accelerateur-particules-caen