La société civile normande prend des initiatives de part et d'autre des rives de la Manche: il y a un lien de civilisation anglo-normande depuis 1066 que n'ont pas défait les nationalismes français et anglais, qui a permis le maintien puis le salut de la Liberté en Europe au XXe siècle et qui, aujourd'hui va devoir subsister après le Brexit sans attendre le bon vouloir des bureaucrates de Bruxelles...

Exemple avec cette initiative de travail partagé entre Normands et Anglais rassemblés dans un réseau "Cow Normandie" qui pourrait vachement bien fonctionner:

vache-normande-tete

https://actu.fr/societe/cow-normandie-projet-test-faciliter-mobilite-adeptes-coworking_25826512.html

Cow Normandie : un projet en test pour faciliter la mobilité des adeptes du coworking

Un réseau regroupant des lieux de coworking de Normandie met en test un dispositif jusqu'en octobre 2019. Il vise à faciliter la mobilité des travailleurs dans toute la région.

Publié le 13 Juil 19 à 17:14

 

La Maison bleue à Rouen, fait partie du réseau de 19 lieux de Coworking testant une offre de mobilité durant l’été avec la Région Normandie. (©MN/76actu)

Après avoir bouleversé les habitudes de travail ces dernières années, les lieux de coworking continuent d’innover. Face au côté de plus en plus nomade de leurs résidents, une partie de ces espaces ont décidé de se fédérer en réseau pour tester une offre de mobilité jusqu’à octobre 2019, baptisée Cow Normandie.

Le but : permettre aux utilisateurs de travailler gratuitement chez chaque membre du réseau dès lors qu’ils paient des prestations chez l’un d’eux.

Lire aussi : Le coworking se développe : de nouveaux lieux pour travailler ensemble, au Havre

Une procédure simple

Franck Dubois, précurseur du coworking à Rouen (Seine-Maritime) avec la création de la Maison bleue, a été missionné par la Région Normandie pour mener à bien l’expérience. Il avait déjà commencé à réfléchir à la question de la mobilité il y a un an, avec six autres responsables d’établissement :

On se disait, j’ai des coworkers, toi aussi, est-ce qu’on ne pourrait pas imaginer une sorte de pass entre nos deux lieux ? Mais ce qui nous manquait, c’était le temps pour mettre sur pied un projet. La Région, de son côté, avait commencé à constituer un autre réseau de coworkings et tiers lieux labellisés. Ils ont souhaité partir du terrain pour monter une nouvelle expérience en me missionnant sur Cow Normandie.

Le réseau Cow Normandie regroupe 19 coworking indépendants et privés en juillet 2019. Malgré des offres tarifaires différentes, les professionnels ont réussi à se mettre d’accord sur une formule. La procédure est simple : le coworker, résident ou nomade qui vient régulièrement, demande au concierge de son lieu s’il a droit à l’offre. Si oui, il remplit un formulaire 24 heures avant son déplacement. Ensuite, il n’a plus qu’à s’installer dans le lieu choisi.

Un bêta-test jusqu’à octobre

« Il y a une notion de liberté gratuite qui est marrante, s’enthousiasme Franck Dubois. Maintenant, il faut voir si les corworkers s’en emparent. » Pour cette raison, le projet est encore en « version bêta » jusqu’en octobre. « Si à la rentrée, on fait le constat que cinq personnes seulement l’ont utilisé, on se dira qu’il n’y a pas de sujet. »

Le Rouennais trouverait dommage de fermer la porte pour autant. « Ce type de projet permet aux coworkings indépendants de commencer à se parler et à travailler ensemble. » Après la problématique de la mobilité, les coworkings pourraient selon lui constituer une ressource sur laquelle s’appuyer pour la Région sur d’autres questions, comme le télétravail ou la formation.

Si le projet prend, Franck Dubois espère y agréger d’autres adresses normandes, mais voit aussi plus loin, du côté de Paris ou de l’Angleterre, où certains lieux de coworking sont situés « au pied du ferry ».

Les membres du réseau

  • En Seine-Maritime : la Maison bleue (Rouen), l’Open-sèn (Rouen), l’Usine (Rouen), Le Kaléidoscope (Petit-Quevilly), La Hune (Le Havre), NES (Dieppe-Arques-la-Bataille), Caux Seine agglo (Abbaye de Gruchet-le-Valasse).
  • Dans le Calvados : Hey coworking (Caen), le Forum digital (Caen), Work in Trouville (Trouville), les Bains douches numériques (Flers), Espace Vitamines (Nonant), Ecopya (Saint-Pierre-Azif).
  •  Dans l’Eure : la Filature (Louviers), Be Coworking (Gisors), Cosywork (Vernon).
  • Dans la Manche : la Rampe à (Avranches), Le FabLab (Saint-Lô).
  • Dans l’Orne : l’Élabo (Bellème).