31 juillet 2019

Pendant les vacances, pour nos enfants, les éditions du Bonhomme de chemin nous emmènent en NORMANDIE!

Billet de FLORESTAN: C'est l'une des belles surprises de l'été 2019 en cette Normandie qui accueille de plus en plus de touristes fuyant la chaleur d'un "Sud" devenu torride et qui se trouvent charmés  par le délicieux cocktail offert par notre région mêlant avec subtilité une haute culture et une belle nature accessibles  pour toute la famille... Avec la réunification, la Normandie suscite aussi un certain regain d'intérêt médiatique qui donne l'occasion pour certains de remettre à niveau l'image et les souvenirs qu'ils... [Lire la suite]

31 juillet 2019

Une piste cyclable anglo-normande pour conjurer le BREXIT

Outre-l'eau (la vraie), Boris Johnson vient d'être désigné Premier ministre de sa gracieuse Majesté Elizabeth la Seconde reine d'Angleterre, d'Ecosse, d'Irlande du Nord et...duchesse de Normandie pour nos îles: il va sans dire qu'un Brexit sans accord serait, pour nous tous, de la Normandie à l'Ecosse en passant par toute l'Irlande et les îles anglonormandes... une catastrophe! Depuis plus de 500 ans c'est toujours la même chose... Dès que les relations se dégradent entre l'Angleterre et l'Europe continentale, la Normandie étant... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 14:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2019

A CAEN: après 82 ans d'absence, le grand retour du TRAMWAY...

Peu de Caennais le savent, mais, autrefois, circulait dans les rues plus étroites qu'aujourd'hui d'un centre-ville jadis si beau, si pittoresque, un tramway qui fut, un temps, l'emblème de la modernité dans une ville musée avant qu'il ne disparaisse en... 1937 au profit de la circulation automobile et des autobus, tel un signal faible perçu par personne à l'époque, du grand boulversement catastrophique à venir. A savoir: L'éventrement même de la ville ancienne lors de sa "Libération" venue du ciel comme un fléau biblique en 1944... [Lire la suite]
30 juillet 2019

ANNONCE: Les éditions de l'ATHENES NORMANDE vous proposent les oeuvres d'Arcisse de CAUMONT

L'Etoile de Normandie vous avait déjà parlé du projet audacieux, un peu fou, de Landry Lefort un jeune éditeur normand féru d'histoire et de patrimoine, passionné comme il se doit par l'un des plus grandioses monuments normands, à savoir celui de l'érudition scientifique et archéologique qui se développe depuis plus de deux siècles sur notre vieille terre d'art et d'histoire: le fondateur des éditions de "l'Athènes normande" (le surnom autrefois donné à la ville de Caen célèbre pour son université, son académie et ses beaux esprits)... [Lire la suite]
30 juillet 2019

VRAI CRIME RACISTE à ROUEN: la mise au point courageuse de Guy Konopnicki

C'est à lire dans la dernière édition parue de l'hebdomadaire "Marianne" (n° 1167, du 26 juillet au 1er août 2019) et, sur le fond, il n'y a rien à ajouter ni à retrancher... On précisera, néanmoins le contexte rouennais et normand de ce propos lucide sinon courageux en rappelant, hélas, que cette idéologie diversitaire "racialisée" venue d'outre-atlantique (il n'y a pas que le frelon asiatique pour venir nous importuner...) n'affecte pas seulement nos universités puisqu'elle sévit aussi sur les planches d'une scène nationale de... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 10:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2019

Politique normande: pour exister au coeur de l'été, il faut secouer le marronnier ferroviaire...

Dans le jargon des journalistes, un "marronnier" c'est un sujet d'actualité convenu qui revient chaque année aux mêmes dates, bref! un produit de saison quelque peu formaté, une figure imposée de l'actualité. C'est ainsi que nous avons, pour commencer l'été, les larmes et les cris des lycéens heureux bacheliers ou non, la qualité des eaux de baignade, le chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, la victoire d'étape d'un cycliste français au tour de France... Marronniers d'été bien connus auxquels il faudra, hélas, ajouter l'arbre... [Lire la suite]

29 juillet 2019

HAROPA : rester vague pour ne pas faire de... vagues

     Le Journal de la Marine Marchande publie, en page 45 de son n° de juillet, l'interview de Laurent Foloppe, directeur commercial et marketing de Haropa :      On y retrouve les poncifs des membres de la gouvernance portuaire des ports maritimes de l'axe Seine : " ... mettre en oeuvre des solutions globales pour que l'axe Seine soit la porte de l'Europe. ... " Et une généralité mâtinée de voeu pieu ! " ... report modal et des solutions de plus en plus décarbonées. ... " Et l'allègement... [Lire la suite]
28 juillet 2019

1er septembre 2019, la fête de la POMME: RENTREE POLITIQUE d'Hervé MORIN

Comme chaque année, la bien nommée "fête de la Pomme" sera l'occasion pour Hervé Morin, le président de la Normandie mais aussi président de l'association des régions de France de faire sa rentrée politique. Cette année, ce sera le 1er septembre 2019 dans les herbages du manoir de la Fortière non loin d'Epreville-en-Lieuvin avec, notamment, la présence de Gérard Larcher, le président du Sénat (d'origine normande) et second personnage de l'Etat es qualités. Ce rendez-vous politique est très attendu tant au niveau normand qu'au... [Lire la suite]
28 juillet 2019

LIEN SOCIAL, VIVRE ENSEMBLE: restaurer une petite église normande est plus efficace qu'un discours politiquement correct...

Billet de Florestan Il y a certains brasseurs d'air et autres cultureux batteurs d'estrade donneurs de leçons de morale publique, professionnels d'eux-mêmes grassement payés par les con-tribuables qui devraient se taire ou, plutôt, qu'on ne devrait plus écouter ni aller voir! Contrairement à ce que pensent trop souvent les promoteurs d'une culture subventionnée quasi officielle, la Normandie n'est pas seulement qu'un contenant avec un robinet de subvention au cul de la barrique... La Normandie n'est pas qu'une bouteille vide à... [Lire la suite]
26 juillet 2019

EOLIENNES EN MER au large des côtes normandes: vous en reprendriez bien encore... Non?

L'Etoile de Normandie a reçu ça: Blablablabla... Un débat public ce n'est pas un enrobage cosmétique d'une décision déjà prise en amont par des technocrates qui considèrent la démocratie comme une contrainte voire comme un risque mais cela devrait être la condition sine qua non permettant le projet et son élaboration par le moyen d'une maîtrise d'usage authentique. Les exemples récents et passés ne nous incitent guère à l'optimisme: contrairement à ce qui peut se pratiquer ailleurs en Europe dans des pays où la culture démocratique... [Lire la suite]