Comme chaque semaine, sur l'Etoile de Normandie, on retrouve avec plaisir la chronique normande de Gilles Mauger pour l'Eveil de Pont Audemer (édition du 5 septembre 2019)
COMME DISAIT MA GRAND MERE
Est eune mé va d’ssous. C’est une mère va dessous, une femme facile.
VOCABULAIRE NORMAND
Evalinguer, lancer loin de soi a pour origine scandinave valslöngva, catapulte.
DO YOU SPEAK NORMAN ? Yes you do but you don’t know it
To embrace vient bien sûr du vieux normand embracer, abracer.
EUNE TITE HISTOUERE
eune histouère "par en déssouos" pouor vos égaluaer annyi ah ah

5649df7faa026_1e43ac664591c3d11a99a56962e3160fec4af9e9nrw5lo

Nouveaux commerçants
_ Boujou Maîte Jean, cha va ti byin anhuit ?
_ Pin pus mal man Nono. Pis tei ? Cha va ti couomme tu veus ?
_ Cha porrait ête pire. Les vacanches sont pou bétot. Y a du pied dans la cauchette qu’no peut dire. Sitot cha, quique cha dit z’évenements ?
_ Dans l’dit du monde no prêche qu’eud la farmeture eud la clache eud chaint Pié. I vont s’artrover aveuc eune seule clache de 29 petiots aveuc je ne sais pus cobien d’leveés. Ch’est eun escandale. Oyou qu’all est l’égalité, deveise eud la répeublique ? Ichitte, « No est les obéliés, la campagne, les pouommés »
_ Est vrai cha ; la désertaison des campagnes cha d’vient jigulant. Les commerches s’en vont z’uns amprès z’aotes pis amprès cha, no farme des claches. Y a pus ryin euddans nos rhammés.
_ Fadrait avei l’ideye d’crer des noviaos commerches qui f’raient plusieus chaoses à la feis.
_ J’veye pin byin
_ Est simpe. Eun exempe : Eune boulingerie.
_ Quique ch’est que cha ?
_ Ch’est eune boulangerie oyou qu’tu vends, en pusse du pan, de la lingerie fémeineine. Couomme cha, les dames qui viennent acater leu pan et leus créchenteries peuvent acater leu linge eud dessous. En verriée t’arais su des pais eud grosses miches des cueulottes eud touotes les coleurs. Pis su des pais eud tites miches, des brassiès. Cha s’rait amain. Ches dames porrait fai d’eun viage, deus commissions. D’ce coup d’temps-là itou, z’ hommes viendraient p’t ête pus sovent tracher d’quei aveu leus borgeoises.
No porrait fai eun café, épicherie, cocours eud dominos, de coinchée, poste, colis et mandats, aveuc leuquerne, escran giant. L’gars qui vient biter eun mandat, i peut touot d’sieute eul beire au bar aveu les compains. Pis cha fait du lian sochial couomme cha s’dit à c’t heu.
Liverie, café littérai, forniments escolaires, bottes, cauchons, basquettes, cauchettes, cartes. Tu fais touot d’eun coup en beuvant un thé aveu z’ameines. Cha porrait remplacher le laveu d’aotfais, côté potinage.
Peichonnier, artiques eud pêque, verrots du gardin bié vésillants. Peichons frais ou peichons averglachés si, des coups, t’as ryin pêqué. Eudpusse si tu rapportes les verrots t’as dreit à eune arminse su l’acat sieuvant.
Boucher, artiques eud cache, cartouches, balle trappe euddans l’gardin drié la boucherie, lieuves, pardriz, conins d’varenne touot frais issant de la cabille, pingeons. Les maladreits d’la détente i z’ont tellement la rhonte d’avei ryin d’chendu qu’i s’ront cotraints d’acater eun lieuve pis eun ou deus pingeons en rapassant cheu l’boucher amprès la cache.
Le garagisse, maquine à coude, forgeron, touzeuses, véloces et patinettes éclectiques.
La banque qui fait casino. Tu vas tracher d’l’ergent à la banque pis tu maques la farme au casino. Pin besouin d’aller jusqu’à Deauville. Pin d’frais de transport, ceircuit court. Ch’est écolo. Ch’est l’aveni. Pis l’ergent reste cheu nos, euddans la commeune. Pas ?
_ Aleurs-là, Maite Jean, j’en sieus la goule sous l’nez.

soutien-gorge-mon-amour-b-153-gracya

Qui qu’i dit ?
Y a du pied dans la cauchette : ça avance bien ; Prêcher : parler ; Levées : niveaux ; Deveise : devise ; Obéliés : oubliés ; Désertaison : désertification ; Jigulant : agaçant ; Rhammés : hammeaux ; Crer : créer ; Acater : acheter ; Créchenteries : viennoiseries ; Verriée : vitrine ; Pais : paires ; Brassiés : soutiens-gorges ; Amain : pratique ; Viage : voyage ; Tracher d’quei : faire les courses ; Leuquerne, escran giant : télé, écran géant ; Biter : toucher ; Beire : boire ; Liverie : librairie ; Forniments escolaires : fournitures scolaires ; Cauchons, cauchettes : chaussons, chaussettes ; Cartes : cartables ; Laveu : lavoir ; Peichonnier : poissonnier ; Vésillants : frétillants ; Averglachés : congelés ; Arminse : remise ; Acats : achats ; Cache : chasse ; Conins d’varenne : lapins de garenne ; Cabille : clapier ; Rhonte : honte ; Touzeuses : tondeuses ; Eclectique : électrique ; Tracher : chercher ; Maquer la farme : se ruiner ; La goule sous l’nez : ébahi, abasourdi ;