Un Brexit sans accord ou doté d'un accord minimaliste s'approche inexorablement de nous comme l'inquiétante barre sombre d'un grain posé sur l'horizon marin poussée par un méchant coup de Noroît. Il faut nous y préparer car cela risque de bastonner. Notamment dans nos ports de pêche normands, qu'ils soient de notre Normandie continentale ou de la Normandie des îles...

Fond d'écran island 4-3

Vendredi 4 octobre 2019, le sommet annuel de la Normandie continentale et de son outremer "anglo-normand" rassemblant les états de Jersey, Guernesey, Aurigny, la seigneurie de Sercq avec le département de la Manche et la région Normandie aura lieu à Cherbourg. La lecture de l'article ci-après paru dans l'édition caennaise de Ouest-France (2 octobre 2019) en témoigne: face au Brexit et à ses conséquences, les Normands, qu'ils soient de France ou d'Angleterre n'ont qu'une solution: renforcer leurs liens économiques et historiques séculaires!

test0204