A la veille des grandes plénières des assemblées régionales normandes...

Coucou! revoilà le CESER... à rien sauf à nous proposer des avis dans lesquels on peut faire son miel de constats et de propositions utiles à l'avenir d'une Normandie qui a de nombreux maux à panser après des années de division régionale observées depuis deux CESER l'un en ex-Basse et l'autre en ex-Haute qui n'ont servi, doublement, à rien.

C'est au moins l'intérêt de la réunification normande: le CESER a enfin chaussé des lunettes totalement normande et la vision régionale a fait reculer les angles morts du... trou normand!

Parmi ces angles morts, l'état sanitaire et éducatif finalement préoccupant de la population normande et l'organisation toujours inadapté des grands transports publics régionaux (notamment ferroviaires) à une géographie normande urbaine qui appelle à la mise en place d'un système en réseau et non pas en grandes radiales convergeant vers une gare terminus... parisienne.

Repéré sur le site du CESER Normandie:

Pourquoi les Normands trinquent...

Pur hasard : le CESER débutait à peine une réflexion sur la la santé des Normands quand Lubrizol s'est invité sur le devant de l'actualité. Nul doute que l'accident et ses conséquences sanitaires viendront alimenter nos débats. Il y avait de toute façon déjà de quoi être préoccupé : démographie médicale en berne, espérance de vie inférieure à la moyenne nationale, vieillissement de la population... Le CESER s'intéressera à tous les facteurs pouvant affecter notre santé : la qualité de l'air bien sûr, mais aussi l'habitat, l'environnement, l'économie, l'éducation ou encore le sport. L'étude ne visera pas l'exhaustivité mais s'attachera à ouvrir des pistes pouvant profiter à toute la population. En attendant, pourquoi ne pas en profiter pour relire le travail du CESER sur le plan régional de santé, publié l'année dernière ?

Avis du conseil économique social et environnemental régional sur le projet régional de santé élaboré par l'Agence régionale de la Santé (2018/2023)

https://ceser.normandie.fr/images/stories/CESR/etudes/2018/Juin/PRS.pdf

Le RER s'arrête à Rouen

Bonne nouvelle ! Après la parution d'un avis remarqué sur les mobilités du quotidien en Normandie, l'idée d'un "RER à la normande" semble faire son chemin. Déjà inscrite dans le projet de loi d'orientation des mobilités, la DREAL annonce le lancement d'une réflexion sur Rouen et son agglomération.

Avis du CESER (avril 2019)

Mobilités du quotidien: des solutions concrètes pour mettre la Normandie en réseau

https://ceser.normandie.fr/images/stories/CESR/etudes/2019/Avril/CESER%20Avis%20mobilits%20version%20numrique2.pdf

Du côté de l'Etat central "en région", la DREAL Normandie s'intéresse aussi au problème:

Le train comme mode de déplacement autour de Rouen ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 septembre 2019

La démarche "Le train comme mode de transport urbain autour de Rouen" a été commanditée par l’État (DREAL Normandie), la Région Normandie, la Métropole Rouen Normandie, la Communauté d’agglomération Seine Eure, l’agence d’urbanisme de Rouen et des Boucles de la Seine, SNCF Réseau et SNCF Mobilités.

20190911_transportferroviaireagglorouen_copie

Cette démarche a été confortée lorsque Élisabeth Borne, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, alors en charge des transports, a lancé une démarche sur les Réseaux Express Métropolitains. Le projet de loi d’orientation des mobilités prévoit de renforcer les dessertes ferroviaires régionales et métropolitaines.

Réunis au sein d’un comité technique, les commanditaires contribuent à la réflexion sur la place du train dans l’agglomération de Rouen en conjuguant une démarche macro et des zooms sur des portions du territoire. L’objectif est de développer l’usage quotidien du train, de définir une stratégie ferroviaire partenariale, de valoriser l’offre et les services existantes et d’établir un programme d’actions partagé et concret.

Un certain nombre d’actions ont ainsi pu être lancées ou sont à l’étude  : partage des études et démarches sur les territoires, série d’enquêtes en gares, réalisation d’un benchmark, définition d’un programme d’actions phasé. Ces actions tendent à jouer sur la complémentarité des politiques de mobilité et à renforcer la complémentarité des réseaux.


 

Commentaire de Florestan:

A quand un RER Normand Caen-Rouen-Le Havre?