Le maire d’Honfleur veut rouvrir la ligne SNCF Glos-Montfort-Honfleur

Paris-Normandie Publié le 03/10/2019 à 12:14 Mis à jour le 03/10/2019 à 14:03

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/le-maire-d-honfleur-veut-rouvrir-la-ligne-sncf-glos-montfort-honfleur-FE15660317

Michel Lamarre l’a dit mercredi soir en conseil municipal, expliquant que le démantèlement de cette ligne qui avait été acté est aujourd’hui suspendu.

Les projets de réouverture et de modernisation des lignes ferroviaires (Photo SIG Normandie)

« Comment ne pas penser au train aujourd’hui ? » Évoquant le projet d’extension du groupe NEL (Normandie Export Logistics) basé sous le pont de Normandie, qui aura pour conséquence de mettre davantage de camions sur les routes, Michel Lamarre, maire d’Honfleur a rappelé la nécessité de réhabiliter la ligne Glos-Montfort-Honfleur. Un avis partagé aujourd’hui par le CESER (Conseil Économique Social et Environnemental) qui dans le rapport visant à « améliorer les mobilités au quotidien, » publié en avril 2019, conforte cette analyse et propose qu’une étude puisse être diligentée pour étudier la réouverture de la ligne Glos-Monfort-Honfleur.

Une réponse aux transports de marchandises

Ce rapport préconise, à l’échelle de la Normandie, le lancement d’études de réouverture de cinq lignes ferroviaires stratégiques pour le développement de nouvelles dessertes périurbaines ou interurbaines, parmi lesquelles la ligne Glos-Monfort/Honfleur avec la desserte de Pont-Audemer et du « village des marques » situé également sous le pont de Normandie, sur le Parc d’activités Calvados-Honfleur, et une amélioration de l’accès à la zone honfleuraise totalement saturée en période touristique. « Le soutien de cette instance consultative en matière d’aménagement du territoire auprès du Conseil régional devrait permettre de relancer les échanges entre responsables publics et lancer une étude de faisabilité du projet, » indique Michel Lamarre qui sollicitera en ce sens le Conseil régional et la SNCF. « Il ne serait pas responsable, à l’heure où notre préoccupation majeure doit être l’avenir de la planète, la lutte contre le réchauffement climatique et l’avenir des générations à venir, de ne pas inclure le ferroviaire dans le cadre de toutes les politiques de transport. Demain, ajoute le maire d’Honfleur, le train sera une réponse importante aux transports tant des marchandises que des habitants. Dans la plupart des pays, les liaisons ferroviaires permettent de transporter des millions de personnes d’un point à un autre chaque jour. Protéger les lignes et les liaisons existantes c’est préparer l’avenir. »

     Il était temps ! Ce n'est pas faute d'avoir été interpellé sur la problématique ferroviaire dans l'estuaire de la Seine et à ses abords : le maire d'Honfleur l'a été depuis... 1997 par cinq courriers successifs :

Le 1er :

Une réponse le 10/02/1998 pour les trois premiers courriers

Le 2ème :

Une réponse le 10/02/1998 pour les trois premiers courriers

Le 3ème :

Une réponse le 10/02/1998 pour les trois premiers courriers

Le 4ème :

Pas de réponse

Le 5ème :

Pas de réponse