Chronique de Gilles Mauger pour l'Eveil de Pont Audemer.
COMME DISAIT MA GRAND MERE
Fai mérienne, fai méridienne. Faire la sieste. Au moment où le soleil est au méridien.
VOCABULAIRE NORMAND
Gable, pignon, a pour origine islandaise Gafl.
DO YOU SPEAK NORMAN ? Yes you do but you don’t know it.
To prevent vient de prévenir en normand. Easy ? Pas ?
EUNE TITE HISTOUERE
La vie reprend

cheesecake-anne-geddes

_ Boujou Maite Jean Cha va ti bié anhuit ?
_ Cha va couomme ch’est m’né. Pas ? Pis tei, cha va ti couomme tu veus ?
_ Cha porrait ête pire. No va pin ouiner. Pas ? Aveuc çu bé temps-là. Supadant cha c’menche à senti l’arrié. A matins, à la crique du jou, i fait freid. A çu propos j’ons veu l’pé Lagoutte hié, il a la riame. Il a rhappé cha à matin en issant san quien. Le jou devant il avait été cheu l’pluqueu pou s’fai touzer les qu’veus. D’ce coup d’temps-là, il a prins freid à téite. Il a été prins d’trembleries. Anhuit, i téque couomme eun quien qu’abeye.
_ Est pin trop grave. Pas ? Eune tite foutinette et i va r’péter du galot. Sitot cha, no veye bié qu’les vacanches sont définies. I sont arvindus. Y a du monde dans l’bourg. No fait plein d’racotres.
_ Est touot dreit cha. Au café j’ons veu l’gars Jean-Claude. Ryin qu’en veyant cha goule j’ons eu doutanche qu’la belle-mé était arv’nue vei cha fille pou queuques jous. I beivait eun coup, à la muche tan pot, pou s’arbinder la coreye. J’sieus allé l’veir pou décider aveu li. Est touot dreit cha, la belle-mé, la « Marie-j’ordonne» est ilà pou eune semane pou la ratrée des claches. Tertous font la goule à la maisonne, méime z’éfants. Eudvant cha débauche j’li ai porposé eune tite rinchette. Il a arfusé en m’disant : « Nan marchi. Est jatil d’tei mais si j’beis trop j’vais la veir en doube. Cha s’ra oco pire ». Est pin ordinaire qu’eun Normand arfuse eun coup à beire si vos veyez çu qu’j’veus di.
_ No peut méime di qu’ch’est teurleupeinant. A part cha, ma veiseine a petioté. Ch’est eune file, belle couomme eun jou de renouveau. Jeustement, ils l’ont nommée Rose. All est grachieuse couomme cha mé.
_ En prêchant d’jouerie à deus. J’ons crouésé la file à Bernard, le Nanard de la mare hibouze, al issait d’l’église, pin cotente, en bourganceant. A m’veit et à m’boujoute. « Qui qu’t’as à rouiner couomme cha » qu’euj li d’mande ? A m’a réponu : « Est la faote à M’cieu l’cuhé. Pou la ratrée des claches, j’volais récurer ma caodière. Est mieus. Pas ? J’en prêche à moucieu l’cuhé qui acchèpte. Nos v’là gencés euddans la bouète à péchés. Je c’menche man prêchis :
_ J’ons été safre durant ches vacanches.
Pis j’ons été eun brin caleuse. Etaient les vacanches. Pas ?
J’ons fait itou des galipettes aveuc eun garchon.
_ Eun garchon ? Queu garchon ? Dis-mei qui ch’est. J’vas l’grousser.
_ Est Robin, l’fieu à Dédé des Hayes. Il est raide jatil aveu mei. Méime qu’i m’fait fai des tours pis des ratours su san scotère.
_ Cobien d’feis qu’t’as fait cha aveuc çu frélampi d’Robin, malhureuse éfant. Eun d’mes clergeots eudpusse. I va m’attende c’ti-là ?
_ Jeuste eune feis man pé.
_ Ah bouon ! Est pin trop grave. Tu m’réchit’ras eune dizaine eud capelet.
_ Man pé ? Si j’réchite deus dizaines eud capelet et méime eun crédo eudpusse, j’peus ti y ratorner oco eun coup fai du scotère ?
Alors-là, i s’a coléré. J’vos dis pin. Il est d’vindu touot rouoge, couomme eun cô qu’arvient d’glaner. Ch’est pin bouon pou li. Pas ?
Qui qu’vos en dites M’cieu Nono? No fait pin d’ma, portant? Du coup j’eum sieus ensaovée.
_ Veyous Maite Jean. Oco deusse qu’ont fêté Pâques devant les Rameaux. Pas ?
Qui qu’i dit ?
Ouiner : gémir ; L’arrié : l’automne ; Crique du jou : lever du jour ; Riame : rhume ; Issir : sortir ; Touzer : tondre ; Téquer : tousser ; Abeyer : aboyer ; définies : finies ; Avei doutanche : se douter ; A la muche tan pot : en cachette ; S’arbinder la coreye : se donner du cœur au ventre ; Décider : discuter ; Teurleupinant : préoccupant ; Petioter : accoucher ; Renouveau : printemps ; Jouerie : jeu ; Bourgancer : rouspéter ; Rouiner : bougonner ; Récurer cha caudière : se confesser ; Gencés : installés ; Bouète à péchés : confessionnal ; Safre : gourmande ; caleuse : fainéante ; Grousser : gronder ; Attende : entendre ; Capelet : chapelet ; Devant : avant ;