04 octobre 2019

Lubrizol, Canal Seine Nord: "les emmerdes, ça vole toujours en escadrille" (Jacques Chirac)

Hommage à Jacques Chirac... (SUITE) https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/04/l-etat-et-les-collectivites-s-engagent-a-cofinancer-le-canal-seine-nord-pour-2-2-milliards-d-euros_6014286_3234.html L’Etat et les collectivités s’engagent à cofinancer le canal Seine-Nord pour 2,2 milliards d’euros Chaque partie financera à hauteur de 1,1 milliard d’euros ce canal « à grand gabarit », qui doit relier la région parisienne au nord de l’Europe par voie fluviale. L’Etat et les collectivités vont verser... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2019

"A ceux qui nous gouvernent!" Le coup de gueule d'une rouennaise, retour sur une vieille tradition normande contestataire...

La colère rouennaise monte tandis que notre monarque aime à nous faire savoir qu'il se balade, là-bas, dans quelques hauteurs auvergnates après avoir musardé sur une route tortueuse du Rouergue. A croire que la Normandie est une province indépendante, ou plutôt comme les îles anglo-normandes, une région en union personnelle... avec la France: c'était le sens de la charte aux Normands octroyée par Louis X le Hutin en 1315, l'idée d'une union contractuelle entre la duché de Normandie et l'Etat français. Idée reprise beaucoup plus tard... [Lire la suite]
04 octobre 2019

CHERBOURG 4 octobre 2019: Sommet de la Normandie et des îles pour un accord général normand face au Brexit

Ce vendredi 4 octobre avait lieu à Cherbourg, le sommet annuel entre la Normandie continentale française et les îles anglo-normandes. Le rendez-vous annuel très apprécié de part et d'autre était très attendu en cette veille plus que jamais incertaine d'un Brexit annoncé pour le 31 octobre. A la lecture de la presse, on pouvait craindre un raidissement voire un affrontement ouvert entre la Normandie continentale et les îles, notamment à Jersey sur la question sensible des eaux de pêche avec l'enjeu de maintenir les accords de la baie... [Lire la suite]
04 octobre 2019

Le CESER fait des constats et propose des idées pour l'avenir de la Normandie

A la veille des grandes plénières des assemblées régionales normandes... Coucou! revoilà le CESER... à rien sauf à nous proposer des avis dans lesquels on peut faire son miel de constats et de propositions utiles à l'avenir d'une Normandie qui a de nombreux maux à panser après des années de division régionale observées depuis deux CESER l'un en ex-Basse et l'autre en ex-Haute qui n'ont servi, doublement, à rien. C'est au moins l'intérêt de la réunification normande: le CESER a enfin chaussé des lunettes totalement normande et la... [Lire la suite]
03 octobre 2019

LUBRIZOL: le mépris pour la Normandie siège au plus haut sommet de l'Etat

Billet de Florestan: A tout prendre, puisque nous avons toujours un monarque à la tête de la France, je préfère Louis XVI à Emmanuel Macron... En juin 1786, Louis XVI en difficulté à Versailles, aux prises avec une crise financière et une crise morale à la Cour, décide de prendre l'air sinon le grand large en traversant, de part en part, ce qui sera sa province française préférée: la Normandie. Les Normands firent un accueil très chaleureux dans toutes les villes visitées par le roi de France au point, qu'en souvenir, ce dernier fit... [Lire la suite]
03 octobre 2019

Un numéro de PATRMOINE NORMAND consacré à une ville normande disparue...

En 1944, hélas... Cette ville c'est notre bonne ville de Caen. A l'occasion d'une exceptionnelle exposition organisée par le musée de Normandie dans l'enceinte du château ducal, "Caen en Images" (jusqu'en janvier 2020), le dernier numéro venant de paraître du magazine "Patrimoine Normand" (n°111), revient sur l'histoire d'une ville qui était autrefois très pittoresque et qui était considérée comme l'une des plus belles villes de France. Evidemment, après le passage désastreux de l'Histoire "avec une grande hache" au cours du XXe... [Lire la suite]

03 octobre 2019

BREXIT: La Normandie et les îles n'ont qu'une solution: renforcer leurs liens économiques et historiques!

Un Brexit sans accord ou doté d'un accord minimaliste s'approche inexorablement de nous comme l'inquiétante barre sombre d'un grain posé sur l'horizon marin poussée par un méchant coup de Noroît. Il faut nous y préparer car cela risque de bastonner. Notamment dans nos ports de pêche normands, qu'ils soient de notre Normandie continentale ou de la Normandie des îles... Vendredi 4 octobre 2019, le sommet annuel de la Normandie continentale et de son outremer "anglo-normand" rassemblant les états de Jersey, Guernesey, Aurigny, la... [Lire la suite]
03 octobre 2019

La PAIX ou le rayonnement international de la Normandie

Alors que la Normandie est placée dans le rétroviseur des grands médias parisiens avec la métropole de Rouen qui ne sort de l'angle mort médiatique national qu'à l'occasion de faits divers sordides ou dramatiques ou à l'occasion d'une catastrophe industrielle, il en est fort heureusement tout autrement à l'international: le nom de notre région est universellement connu et la Normandie évoque une certaine forme de prestige historique et moral. A cause de la Seconde Guerre Mondiale et du débarquement allié de l'été 1944 bien entendu... [Lire la suite]
02 octobre 2019

CATASTROPHE LUBRIZOL: le communiqué d'Hervé MORIN président de la Normandie

Communiqué de presse d’Hervé Morin, Président de la Région Normandie   Le Premier ministre a autorisé, hier, la publication de la liste des produits stockés dans le bâtiment qui a brûlé sur le site de Lubrizol. C’est une bonne décision.  Elle ne suffira pas à mettre fin à la spirale de la suspicion, à l’inquiétude qui en découle, à la colère de la population.  Il faut, sans délai, rendre ces informations plus accessibles et apporter des réponses claires sur le plan de la santé : ... [Lire la suite]
02 octobre 2019

SCANDALE LUBRIZOL: LE MEPRIS GOUVERNEMENTAL POUR LA NORMANDIE SE CONFIRME!

C'est une décision qui doit certainement avoir ses bonnes raisons bureaucratiques mais elle résonnera dans le mental déjà bien éprouvé des Rouennais et des Normands comme une seconde explosion: celle du mépris! En effet, le premier gestionnaire de ce syndicat de faillite qui s'appelle encore "France" (ne l'appelons plus Premier ministre) nous fait savoir que Rouen et les communes impactées par la poisse aux hydrocarbures appartenant à Monsieur Warren Buffett et qui a été épendue, pour une raison encore inconnue, sur notre Normandie... [Lire la suite]