Nouvelle confirmation que le lobby politique normand n'existe pas et qu'il n'y a personne, ou presque, à la passerelle...

FL004712_hr-854x664

En fait si! C'est nous, à savoir le petit cercle d'observateurs normands de l'actualité régionale et nationale auquel participe l'Etoile de Normandie, à l'affût de tout ce qui pourrait favoriser notre Normandie ou de tout ce qui pourrait lui nuire.

Il y a quelques semaines, après une lecture attentive de la lettre Eco Normandie du vendredi diffusée par Paris-Normandie et rédigée par Mme Jourdan, nous apprenions que M. Erwan Lemeur, le directeur du port fluvial de Paris verrait bien le siège du futur port unique de la vallée de la Seine à Gennevilliers avec pour seul véritable argument, celui d'éviter un nouveau clochemerle portuaire normand... Immédiatement, nos amis du réseau citoyen du cercle normand de l'opinion en fit l'objet de l'une de ses répliques qui fut, à son tour, relayée ici même sur l'Etoile de Normandie. C'était il y a plus d'un mois...

Archive:

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/11/06/37767951.html

Or nous apprenons, ces temps-ci, que certaines autorités institutionnelles publiques n'étaient pas au courant de ce coup de force de M. Lemeur que cela soit du côté du conseil régional de Normandie ou du côté de la ville de Rouen.

Il aura fallu que le député communiste de la Seine-maritime, Jean-Paul Lecoq s'emmêle directement au moyen d'un courrier interpellant un ancien député-maire du Havre (lire ci-après) pour que certaines huiles se mettent enfin à frémir!

On rappelera que sur cette affaire d'importance, Hervé Morin avait fermement posé le principe que s'il devait y avoir une fusion portuaire sur l'Axe Seine, le siège du futur port devait être en Normandie, là où se trouvent les deux principaux grands ports maritimes qui justifient la fusion portuaire.

On remerciera donc Jean-Paul Lecoq pour sa réactivité...

lecoq1

lecoq2

Voir aussi:

https://www.paris-normandie.fr/mobile/actualites/economie/le-havre-et-gennevilliers-livrent-bataille-pour-accueillir-le-siege-du-futur-port-unique-de-l-axe-seine-BB16061437


Saluons aussi Hervé Morin pour son soutien financier (celui de la région Normandie) pour la modernisation du port du Havre avec la réalisation du projet de "chatière" permettant l'accès direct de la darse de Port 2000 aux barges fluvio-maritimes depuis le port intérieur...

https://www.ouest-france.fr/normandie/le-havre-76600/le-havre-100-millions-d-euros-pour-la-chatiere-du-port-6649582

 

Le Havre. 100 millions d’euros pour la « chatière » du port

La Région et l’Europe ont confirmé ce mercredi 11 décembre 2019 leur contribution au projet de l’accès fluvial direct au port, d’un montant total de 125 millions.

« Enfin ! », murmuraient tous les acteurs de la place portuaire du Havre, ce mercredi 11 décembre 2019. La Région Normandie et l’Europe ont signé, dans les salons de l’hôtel de ville du Havre, les conventions de financements de la fameuse « chatière » de Port 2000.

Elles officialisent leur apport à hauteur respectivement de 82,7 et 25 millions d’euros à la réalisation sur Port 2000 d’une chatière, dont le montant est estimé à 125 millions d’euros.

Car le port, inauguré en 2006 à l’entrée de l’estuaire de la Seine, pour accueillir au Havre les plus gros porte-conteneurs du monde, n’était toujours pas relié directement au fleuve.

Un accès fluvial avait été évoqué dès 1995, sous la forme d’une écluse. Trop coûteuse (300 millions d’euros). Puis le projet avait pris la forme d’une « chatière » : des ouvertures dans la digue sud du port intérieur historique et dans la digue nord de Port 2000, ainsi que la construction d’une nouvelle digue créant un plan d’eau abrité permettraient à tous types de bateaux fluviaux d’atteindre les terminaux à conteneurs.

« Plan Marshall pour le port »

« Le projet s’est fait attendre », a reconnu Baptiste Maurand, directeur général du port du Havre. En 2018, le président de la Région Normandie Hervé Morin, avait annoncé « un vrai plan Marshall d’investissements sur le port du Havre ». Promesse tenue. Aux 82,6 millions d’euros de la Région s’ajoutent 13,7 millions d’euros du grand port maritime, 3,6 millions d’euros de l’État et 25 millions d’euros apportés par la Commission européenne dans le cadre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe. La mise en service est prévue en 2023.

Natalie DESSE.


 

Commentaire de Florestan:

Ce n'est pas la première fois que nous constatons que sur les grands dossiers industriels stratégiques pour l'avenir de la Normandie, les élus communistes se retrouvent souvent en accord avec l'actuelle majorité régionale normande présidée par Hervé Morin...

Quant au reste et sur le fond, le dernier numéro de l'hebdomadaire "Le Marin" (n°3772 daté du 5 décembre 2019), organe spécialisé dans l'actuelle maritime et nautique édité par les Bretons du groupe Ouest-France, nous le rappelle de façon cinglante dans un dossier spécial consacré à la Normandie maritime:

marin

Si l'on devait résumer ce dossier spécial nous dirions:

1) Une évidence: la Normandie est la PREMIERE REGION MARITIME de France

2) Une seconde évidence: L'ETAT S'EN FOUT!

3) Une 3ème qui ne devrait pas découler de la seconde: Les Normands ne sont pas des foudres de guerre. Il n'y a pas de lobby, sauf ici-même et un peu ailleurs, on vient de le voir...

4) Conséquence: UN ENORME GÂCHIS!