On pourrait mesurer l'intérêt que porte l'Etat central à un territoire par le temps passé dans sa fonction par le préfet de département ou de région.

Plus ce temps est... court, plus le mépris réel de l'Etat central pour le territoire concerné est grand car avec des préfets de région ou de département qui ne restent pas plus de deux ou de quatre ans en poste alors qu'un mandat de maire, de président de département ou de région dure plus de cinq ans, il est difficile de mettre en oeuvre des politiques publiques sur le long terme et d'en évaluer les effets: l'interlocuteur de l'Etat central "en région" change tout le temps! Il faut, à chaque fois, tout expliquer au nouveau préfet qui arrive...

Une preuve supplémentaire du tempo rapide de la valse des préfets en Normandie, notamment dans le Calvados, avec le bien nommé Philippe COURT (sic!) qui va remplacer après la galette des rois, le non moins bien nommé Laurent FISCUS (le "fiscus" était le nom donné à la trésorerie publique de l'Etat dans l'administration romaine...)

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/officiel-un-nouveau-prefet-arrive-dans-le-calvados-6649270

Un nouveau préfet arrive dans le Calvados

prefecture_du_calvados_01411800_160233857

Philippe Court, l’actuel directeur de cabinet au ministère de la Cohésion des territoires, est nommé préfet du Calvados en remplacement de Laurent Fiscus, à compter du 6 janvier 2020.

Sa nomination a été validée ce mercredi 11 décembre 2019 en conseil des ministres : Philippe Court, l’actuel directeur de cabinet de la Ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, est nommé préfet du Calvados à compter du 6 janvier 2020.

C’est le troisième poste de préfet pour ce polytechnicien et ingénieur en chef des ponts et chaussées, après un passage express en Ardèche (décembre 2017 à octobre 2018) et un bail plus prononcé dans les Hautes-Alpes (décembre 2015 à novembre 2017).

Par le passé, Philippe Court a également été sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye de 2010 à 2014. Il a aussi été directeur adjoint du cabinet de Gérard Larcher au Sénat (2014-15), et auparavant directeur des cabinets de Xavier Darcos (ministères du Travail et de l’Éducation) et d’Éric Woerth (secrétariat d’État à la réforme de l’État).

Agé de 47 ans, né à Montpellier, marié et père de deux enfants, Philippe Court s’apprête à remplacer Laurent Fiscus, en place depuis le 1er janvier 2016, dont la future affectation n’est pas encore officielle.