14 décembre 2019

Franchissement ferroviaire de l'estuaire : une conférence au fil de l'eau... 5ème partie

     En fin d’année 2009, le conférencier participe au débat public sur le projet de prolongement du grand canal du Havre. Correspondance avec le président de la commission de débat public : . Courrier du 19 octobre 2009 . Courrier du 17 novembre 2009 . Courrier du 1er décembre 2009      Objectif : que le prolongement éventuel du grand canal du Havre ne compromette pas les infrastructures ferroviaires qu'il préconisait. Au cours du débat, une solution de substitution "émergera" :... [Lire la suite]

14 décembre 2019

Franchissement ferroviaire de l'estuaire : une conférence au fil de l'eau... 4ème partie

     Au 12 juillet 2006, date de la parution au journal Officiel de la Directive Territoriale d’Aménagement de l’estuaire de la Seine, 104 courriers ont été adressés depuis le début de la démarche, dont certains en R.A.R. ; 37 % ont reçu une réponse, le plus souvent sous forme d'accusé de réception courtois.      Au cours du dernier trimestre de l’année 2006, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre s’exprime dans la presse locale à propos d’un prétendu besoin de doublement du pont de... [Lire la suite]
14 décembre 2019

CAEN samedi 14 décembre 2019: Guillaume et Mathilde sont de retour!

Et ils vous donnent rendez-vous devant l'abbaye-aux-hommes de Caen (actuel hôtel de ville) aux alentours de 16h30... Venez nombreux!
14 décembre 2019

Université populaire: Michel ONFRAY règle ses comptes avec la ville et l'université de CAEN (et il a bien raison!)

L'Etoile de Normandie a relevé cet entretien accordé par Michel ONFRAY à Natacha Polony que l'on peut lire dans le dernier numéro paru de l'hebdomadaire "Marianne" (n°1187 en date du 13 décembre 2019): Le philosophe normand fondateur de l'université populaire de Caen revient, non sans amertume, sur la fin de cette aventure en 2017/2018 qui illustre, une fois de plus, que nul n'est prophète en son pays mais qu'au delà de ce proverbe biblique, la colère encore vive de ce Normand authentiquement et profondément attaché à la région de... [Lire la suite]