BILLET de Florestan

Sur l'Etoile de Normandie, nous voilà bien obligé de parler avec honnêteté d'un réel qui déçoit, qui inquiète même...

Le livre d'enquête, sérieux, courageux et exhaustif proposé par Fabien Bouglé dont on vous recommande de toute urgence la lecture, nous a fait tomber les écailles des yeux sur la plus grande catastrophe industrielle de notre temps doublée d'une formidable escroquerie financière: réaliser une transition énergétique adossée sur l'énergie soi-disant renouvelable de l'éolien s'avère être un véritable désastre et ce, pour la raison simple que le vent aussi généreux, puissant, universel et gratuit soit-il, est une énergie intermittente qui fait ce qu'elle veut et quant à transformer le vent en électricité, les solutions techniques pour l'instant trouvées buttent sur la difficulté redoutable de stocker l'électricité, justement!

En conséquence, l'énergie éolienne, en tant que production d'électricité massifiée pour alimenter une nation entière n'est rentable que si elle est subventionnée.

Et cela coûte de plus en plus cher au point que les pays européens pionniers de l'éolien, le Danemark, les Pays-Bas et maintenant l'Espagne ou le Portugal en reviennent...

Le cas de l'Allemagne est particulièrement pathétique: lancée dans une transition énergétique parfaitement idéologique téléguidée par un Parti Vert qui refuse pression et argent de tous les lobbies industriels à la seule exception du lobby des industriels éoliens, l'Allemagne vient, tout récemment de stopper l'expérience en supprimant les subventions aux éoliennes après un rapport alarmant de la cour fédérale allemande des comptes. La transition énergétique adossée sur les éoliennes avec sortie concommitante du nucléaire politiquement imposée par les Verts ne fonctionne pas, à moins d'accepter de dépenser près de... 500 milliards d'euros pour réouvrir des centrales thermiques à la lignite entre deux coups de vent!

Pas sûr que des centrales à charbon adossées sur des éoliennes qui ne tournent pas tout le temps soit le meilleur moyen de réduire la "trace carbone"!

Suite à cette décision, le modèle industriel éolien allemand s'est effondré comme un château de carte: le 3ème constructeur vient de faire faillite, Siemens fait un plan social dans sa filiale et Vestas le numéro 1 fait de même.

Conséquence?

Les industriels éoliens allemands tentent de migrer vers la France, un pays qui demeure encore une terre naïve et vierge en matière d'éoliennes quitte à créer le lobby ad hoc dont le siège est à Berlin jusque dans les arcanes du ministère de l'écologie français, quitte à violenter l'état de droit en France pour une si noble et si urgente nécessité! ( A l'avenant: enquêtes d'utilité publique bidons; prises illégales d'intérêt; pressions sur les petits maires ruraux; érection du tribunal administratif de Nantes comme cour de justice d'exception pour le contentieux éolien avec suppression du recours en première instance; suppression du corps de magistrats qui, au parquet, était en charge de quelques 250 affaires de corruption en lien avec l'implantation de parcs éoliens terrestres ou marins; disparition du contentieux éolien dans le périmètre de la nouvelle agence de lutte contre la corruption...)

La cour des comptes française n'a pas encore sorti LE rapport fracassant sur le scandale financier consistant à subventionner à fonds perdus une alternative énergétique qui ne fonctionne pas avec l'argent des contribuables même si les exemples de l'étranger commence à l'alerter notamment sur un point essentiel:

Avec près de 200€ le KWH, l'électricité éolienne française est facturée à EDF au profit des industriels spécialisés largement au dessus du prix moyen du KWH observé en Europe (prix "SPOT" moyen de 45€) sachant que le KWH français est le moins cher du continent (prix "SPOT" moyen en France autour de 30€)... à cause de la production électro-nucléaire! La cour des comptes avait dénoncé le manque de mise en concurrence dans les marchés éoliens en France: on se souvient que durant l'été 2018 Bruno Lemaire, le ministre de l'économie, avait fait pression pour faire baisser le prix du KWH facturé aux industriels éoliens qui avaient alors poussé des cris d'orfraie et menacés de laisser tomber leurs projets, notamment les parcs d'éoliennes marines...

Ce sont donc des milliards qui migrent d'EDF vers les promoteurs de moulins à vents inutiles, des milliards ponctionnés sur nos factures d'électricité sous la forme d'une taxe levée au nom de la transition énergétique... Et comme le lobby éolien a jugé que cela n'était pas encore assez pour lui, le gouvernement Macron a eu l'idée saugrenue d'une certaine écotaxe sur l'essence: on connaît la suite de l'histoire avec mise à feu du mouvement des Gilets Jaunes!

Le livre de Bouglé, outre ce scandale financier, nous révèle aussi que les éoliennes ne sont pas si neutres que cela en matière d'environnement, elles génèrent même de graves pollutions!

Outre la pollution esthétique des paysages et des monuments historiques, préoccupation qui laisse goguenards les promoteurs des éoliennes ou qui les irrite (Ah! ces associations de petits vieux retraités emmerdeurs amoureux des vieilles pierres...), il y a une pollution réelle des sols ou des fonds marins en raison de l'implantation sur leur socle de béton de machines pouvant culminer à 240 mètres de haut (en bout de pale) avec perturbation de la vie des oiseaux ou des poissons (qui fuient le bruit et les courants électromagnétiques générés par la construction puis le fonctionnement d'un parc éolien en mer). Et on ne parlera pas des métaux rares indispensables à la réalisation des rotors ou aux transports lourds nécessaires à l'implantation d'éoliennes terrestres ou marines qu'il faudra démonter après 30 années de fonctionnement alors qu'une centrale nucléaire peut faire vingt années de plus en produisant massivement et en permanence l'electricité dont nous avons besoin avec un bilan carbone proche de... zéro!

L'Allemagne "verte" qui brûle de la lignite entre deux tours d'éoliennes n'est pas si vertueuse et les écologistes allemands ne cessent  de nous faire la leçon!

Mais c'est, bel et bien, grâce à son parc électro-nucléaire que la France est dans les clous du protocole de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique!

Revenons, pour finir, sur le littoral normand menacé par trois projets de parc éolien marin (voire, éventuellement, un 4ème).

Au large de Courseulles, de Port-en-Bessin, de Fécamp ou du Tréport, les fonds marins ont gardé leur richesse halieutique grâce à une exploitation raisonnée (par exemple: la coquille Saint-Jacques) assurée par une flotille de pêche normande qui a su garder une taille artisanale et humaine. Avec l'Histoire (les plages du débarquement) le tourisme balnéaire et des produits de haute qualité labellisés qui font le prestige de la gastronomie normande, le littoral de notre région ainsi que ses eaux côtières est un atout précieux sinon stratégique dans le développement de notre région: compte tenu de ce que nous commençons à savoir sur l'utilité réelle de l'énergie éolienne, faut-il prendre le risque d'installer de futures friches industrielles au large de nos ports,  au fond de la mer?

Avec pour conséquence: la destruction des richesses halieutiques par la perturbation et la pollution des fonds marins...

Nous avions relayé ici même, il y  a quelques temps, l'inquiétude et la colère des pêcheurs du Tréport. Le livre de Fabien Bouglé nous révèle l'ampleur du désastre qui se prépare au large du Tréport dans l'une des plus belles zones de pêche de la Manche...

Les premiers essais des travaux du futur parc éolien au large du Tréport, ont déjà fait fuir près de 50% des poissons de la zone. Le nouvel opérateur industriel qui a repris cette affaire de parc marin éolien au large du Tréport, le groupe chinois des "Trois gorges", propose donc aux artisans de la pêche normande une "compensation": celle d'implanter en mer, des viviers pour faire de la....pisciculture!

La boucle est donc bouclée, au grand dam de nos pecheurs normands!

le-saint-louis

 

https://www.editionsdurocher.fr/livre/fiche/eoliennes-la-face-noire-de-la-transition-ecologique-9782268102702

FIC157767HAB40

Eoliennes : la face noire de la transition écologique

Fabien Bouglé

Elles sont partout, incarnant le symbole de la transition écologique : sur les sites internet institutionnels, dans les livres scolaires, les publicités, les films, les médias… Les éoliennes ont envahi les campagnes et les littoraux et sont devenues dans le monde entier, par une propagande systématique, le symbole de l'écologie et de la lutte pour le climat.
Et pourtant, derrière cette image verte… Pollution, émissions de CO2, atteintes à la santé et à la biodiversité, détournement de fonds publics, augmentation du prix de l'électricité, conflits d'intérêt, mafia : découvrez ce que le lobby du vent vous cache sur les éoliennes.

Fabien Bouglé est depuis dix ans expert de l'éolien et auteur de nombreuses études et tribunes alertant sur le sujet. Chef d'entreprise dans le secteur financier et culturel, il est également élu municipal.
A lire aussi dans le dernier bulletin disponible de Fédération Environnement Durable (14 décembre 2019):

Le massacre des lieux de mémoire continue....après Arromanches c'est le tour de Ste-Mère l'église
Un honte internationale..JL Butré


MANCHE: Ste-Mère l'église  Picauville des éoliennes sur des sites de parachutage du D-Day ?


sml

L’annonce d’un projet éolien à Picauville fait réagir. Le président des Amis des vétérans américains souhaite qu’un autre lieu soit trouvé.

 

Maurice Renaud, président de l’association des Amis des vétérans américains (AVA) se défend de remettre en cause l’installation d’éoliennes. Il est tout simplement outré par l’annonce de Philippe Catherine, maire de Picauville, d’un projet à proximité immédiate des marais de la Fière, de Chef-du-Pont et de Hill 30 « où s’est déroulée une bataille sanglante entre les parachutistes américains encerclés par les troupes allemandes ».

 

Picauville. Les militaires américains « choqués » par le projet éolien près du site de la Fière Les militaires américains « choqués »

« Du fait des combats violents et déterminants pour notre libération, cette zone est considérée comme un sanctuaire commémorant le courage de ces soldats venus de loin pour notre liberté et dont beaucoup y ont laissé leur vie. »

Maurice Renaud, président de l’association des Amis des vétérans américains, gardienne de la mémoire des
parachutistes de 1944.
Maurice Renaud, président de l’association des Amis des vétérans américains, gardienne de la mémoire des parachutistes de 1944. | Ouest-France

S’adressant directement au maire de Picauville, il ajoute : « Vous le savez, puisque vous assistez chaque année aux cérémonies sur le site mémoriel des parachutistes. Les militaires américains que j’ai tenus informés sont choqués par ce projet. »

Le projet remettrait en cause les parachutages du 6-Juin : « La présence de ces éoliennes interdirait les parachutages commémoratifs que nous effectuons chaque année. Ils attirent la foule et participent à la renommée de toute la région. À ma connaissance, il y a très peu d’événements dans la Manche qui attire pareille foule. »

 
 american legion

Cher Monsieur  RENAUD

 

Merci de transmettre au maire de Pont-L’Abbé ou à toute autre partie concernée

le message suivant pour exprimer notre opposition au projet d’éoliennes dans le

Sanctuaire des combats de Juin 1944 à la Fière et Chef- du- Pont.

 

J’interviens de la part de l’American Légion, la plus grande organisation de Vétérans

Militaires aux États Unis d’Amérique, pour signifier notre forte opposition à tout projet

de construction d’éoliennes ou autres projets sur ces terres sacrées et les paysages

dans les zones des ponts de la Fière et de Chef- du-Pont. Là, où des centaines de

Soldats Américains sont morts en 1944 pour libérer la Normandie.

 

Comme l’illustre l’esprit de la résolution n°17, votée en mai 2016, par le comite

Exécutif de l’American Légion - qui assure la collaboration entre l’American Légion,

Les Amis des Vétérans Américains et la mairie de Sainte- Mère-Eglise pour protéger

le site historique (Mémorial des Parachutistes Américains) - et ainsi que l’exprime

le préambule de l’American Légion Constitution  qui nous commande de “préserver les

Mémoires de notre Association dans toutes les guerres “.

 

Je vous remercie par avance de reconsidérer tout projet d’éoliennes ou toute autre

proposition commerciale dans ce site sacré.

 

Sincèrement,

 

James W. Bill OXFORD

National Commander

The American Legion

Le 7 décembre 2019

 


Communiqué de presse de la FED
Paris 12 décembre 2019

Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). Le projet actuel  doit être modifié
 
Suite aux analyses concordantes  de Marjolaine Meynier Millefert députée LREM, rapporteur de la « Commission d’enquête parlementaire sur les énergies renouvelables et  la transition énergétique » et  de Julien Aubert  député LR Président, la Fédération Environnement Durable   demande au gouvernement de modifier  le projet  de la PPE, basé sur le triplement du nombre d’éoliennes.         

Le 16 octobre 2019 Marjolaine Meynier Millefert  a déclaré au colloque 2019  des industriels de l’éolien que cette filière électrique  était  basée sur un mensonge écologique : 
« Les éoliennes ne servent à rien pour la transition écologique. C'est un mensonge ... parce que le jour où les gens vont vraiment comprendre que cette transition énergétique ne sert pas la transition écologique vous aurez une réaction de rejet de ces politiques en disant vous nous avez menti ...." (1)

En juin 2019, Julien Aubert qui a été  conseiller référendaire de la Cour des comptes chargé des affaires économiques et du contrôle du ministère des Finances,  à  la question :  « À quel point l'éolien coûte-t-il trop cher aujourd'hui aux Français ? » a répondu  : 
«  Le rapport se concentre uniquement sur le coût du subventionnement à l'éolien  qui passe soit par des appels d'offre soit par les tarifs de rachat ….  Depuis dix-quinze ans, nous avons déjà dépensé neuf milliards d'euros pour produire quelques pourcents d'électricité et nous avons déjà engagé environ quarante milliards d'euros qui se décomposent entre le terrestre et le maritime. Les engagements futurs porteront, avec les engagements présents, un coût total évalué entre soixante-dix et quatre-vingt milliards. ». (2)        

L’éolien est à la fois et un mensonge écologique et une catastrophe économique.
Etre rémunéré pour produire de l'électricité, c'est le jeu de l'économie. S'enrichir abusivement sur le dos des citoyens en les trompant, c'est inacceptable. La FED s'associe au rapport de l'assemblée Nationale pour demander la fin des subventions.   
FEE
 Références
 : 
 (1) colloque eolien 2019          
https://youtu.be/3a0iH11CTS0

(2) Antlatico    
https://www.atlantico.fr/decryptage/3573971/-comme-le-montre-le-fiasco-financier-des-eoliennes-nous-avons-besoin-de-moins-de-vert-et-plus-d-ecologie-eolien-environnement-electricite-lr-rapport-julien-aubert