Nous y étions pour l'Etoile de Normandie...

arrivee-parade-caen-854x569

Samedi 14 décembre 2019, dans les rues bondées du centre ville de Caen, sous une météo clémente, le défilé médiéval organisé par les compagnies de reconstitution historique "Dex Aïe" et "Ornavik" a fait sensation et a attiré à elle une foule surprise de se retrouver, nez à nez, avec des chevaliers normands du XIe siècle équipés de pied en cap en sortant des magasins... Les enfants avaient les yeux écarquillés et des applaudissements un peu timides surgirent de la foule au passage du couple qui figurait Guillaume de retour d'Angleterre retrouvant sa Mathilde. La marche était ouverte par des joueurs d'olifant puis venait l'archevêque de Rouen accompagné de clercs thuriféraires qui diffusèrent une bien rare et agréable odeur d'encens qui en troublèrent plus d'un! (puisque ce parfum ne se sent plus guère qu'à l'église et encore faut-il y aller!)

rue-st-pierre-parade-caen-854x569

Les cris de "vive Guillaume! vive le roi!" (d'Angleterre bien sûr!) ou le cri de guerre des Normands poussé à l'envi "Dex aïe!" (pour: "Dieu aide!") en indisposèrent d'autres offusqués d'avoir à humer cette brusque bouffée d'air frais féodal... Un "vive la répression féodale" se fit alors entendre juste derrière nous! Bien lui en a pris car le quidam en fut quitte pour une belle leçon d'histoire sur le droit normand avec une bonne dizaine de paires d'oreilles qui profitèrent de notre discussion pour s'instruire utilement et qui n'en crurent pas leurs... oreilles sur le fonctionnement de la cour de l'Echiquier au château de Caen au XIIe siècle ou sur l'invention par le droit normand de l'égalité de tous devant de la loi!

La procession s'avança doucement vers les nouveaux degrés qui mènent aux remparts du château: nous eûmes le temps de nous équiper de drapeaux normands qui furent agités bien en vue au devant de la procession: il n'y en avait pas d'autres dans la foule mais, en revanche, un drapeau normand était accroché à une fenêtre de l'immeuble qui fait face au château. Aux "Dex aïe!" de la compagnie, nous avons répondu des "Vive la Normandie... réunifiée!". Rue Ecuyère c'était encore un peu timide (on n'est vraiment pas en Bretagne ici!) puis, plus loin, rue Saint-Pierre, des "vive la Normandie!" fusèrent...

guillaume-mathilde-chateau-de-caen-854x569

Au soir tombé, une foule compacte stationnait devant le château pour assister à la montée des marches de Guillaume et Mathilde: la première mise en lumière du rempart de la forteresse fondée en 1060 par celui qui deviendra le Conquérant, apparut devant les flambeaux médiévaux de la cour du duc-roi assemblée et une couronne de lumière grise et bleutée qui allait fort bien avec cette ambiance entre chien et loup de ce début de soirée de décembre surgit dans la nuit tombante. Vers 17h45, les trois cloches du beffroi récemment restauré de l'église Saint-Pierre se mirent à carillonner enveloppant tout le centre ville d'une onde puissante!

chateau-de-caen-mis-en-lumiere-854x569

L'opération "Dex Aïe" de reconquête normande du coeur des Caennais s'est donc déroulée sans anicroche et il n'y eut aucun affrontement direct entre black block du samedi après midi et chevalier normand millénaire à déplorer. Nous avons distribué de nombreux tracts sur place pour informer la foule de l'existence de notre projet de créer, justement, une statue publique dédiée à Guillaume et Mathilde. Nous n'avons essuyé aucun refus.

L'ambiance était plutôt festive avec une fierté normande retrouvée face à un patrimoine d'architecture magnifique qui demeure impressionnant:

Franchement! les smartphones de notre époque, face à la pierre de Caen érigée depuis des siècles par les ducs de Normandie ne font vraiment pas le poids!

En attendant notre propre reportage photo de l'événement, on vous laisse décourir celui mis en ligne sur le site d'actu.fr (groupe Ouest France)

https://actu.fr/normandie/caen_14118/en-images-grande-parade-medievale-dans-rues-caen-la-mise-lumiere-chateau_30182153.html


 Commentaire de Florestan:

On le précise à nouveau. Le 14 décembre ne correspond pas à une date historique de l'épopée de Guillaume mais, plus prosaïquement, au moment de l'achèvement des travaux de mise en valeur du pied des remparts du château de Caen avec un nouveau parc arboré et une mise en lumière plutôt réussie  qui va permettre de créer, enfin,  le grand spectacle de mapping sur l'histoire de Caen et de la Normandie que tous les amoureux de notre région attendent...

On espère enfin que dans un avenir proche,  notre projet de statue dédiée à Guillaume et Mathide et proposée par l'artiste Christine Larivière sera concrétisé et installé sur place...

125248858Adaptée

Voir aussi dans les éditions caennaises du week-end proposées par Ouest-France:

glecouestfrance