Extrait du rapport d’activité 2007 de la Direction Régionale de l’Equipement de Haute- Normandie ; Transports infrastructures page 8 : (*)

…/… 3ème franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine

   En 2007, la Direction Régionale de l’Equipement de Haute-Normandie a initié des premières études techniques, à caractère exploratoire, sur la définition d’un nouvel ouvrage de franchissement de l’estuaire de la Seine par voie ferroviaire. Cette liaison vise prioritairement à améliorer la desserte fret du port du Havre et de la zone industrialo-portuaire en ouvrant notamment de nouvelles capacités d’évacuation du fret ferroviaire vers la façade atlantique. Des solutions mixtes (desserte fret et voyageurs) peuvent également répondre à la commande.

   Il s’agit aujourd’hui de vérifier la faisabilité d’un tel ouvrage, d’imaginer quel en serait le tracé le plus opportun afin de réserver d’ores et déjà le fuseau nécessaire à la réalisation de l’ouvrage le moment venu.

   Onze fuseaux de tracés ont été proposés, couplés à différentes techniques constructives (caissons immergés ou tunnel foré) intégrant la possibilité de raccordement optionnel vers la zone industrielle de Port-Jérôme. Diverses hypothèses de raccordement au réseau ferré national, tant rive sud que rive nord, ont été examinées. Le tunnel principal aurait une longueur de 11 à 14 km selon les variantes de tracé. Le coût total de l’ouvrage est estimé entre 1,2 milliard d’euros pour un ouvrage admettant les convois de fret uniquement, à 2 milliards pour un ouvrage mixte. Les études d’opportunité de ce projet devraient être approfondies, notamment en terme de justification économique, dans le cadre du Contrat de projets Etat-Région de Haute Normandie 2007-2013.

…/…

(*) document découvert en janvier 2011

Réaction du conférencier :

     Le tunnel immergé de l'Oresund mis en service en 2000, d'une longueur équivalente au triple ou au quadruple de celle du tunnel qui serait implanté dans l'estuaire de la Seine), accueillant une autoroute et deux voies ferrées (celui sous la Seine n'accueillerait que deux voies ferrées), et implanté dans un endroit plus difficile, a coûté environ 534 M€ (source Le Moniteur 19/03/99).

     Le coût de la traversée sous-fluviale de la Warnow à Rostock (Allemagne) par un tunnel immergé s'élevait à 215 M€ (source : Le Moniteur 23 novembre 2001, page 73)... mais, dans le Moniteur n° 5206 du 5 septembre 2003, page 54, le coût du tunnel réalisé est estimé à... 156 M€...

     Dans le Moniteur du 7 décembre 2007, le coût de réalisation du tunnel immergé dans le fleuve Tyne à Newcastle (UK) est estimé à 355 M€ (*).

(*) Coût confirmé dans le Moniteur du 7 août 2009 ; dans le Moniteur du 12 novembre 2010. Délai de réalisation : 3 ans, mais dans un milieu urbanisé.

Pour qui travaille l’Administration régionale de l’Equipement ?

     Ainsi, donc … « Onze fuseaux de tracés ont été proposés, couplés à différentes techniques constructives (caissons immergés ou tunnel foré) intégrant la possibilité de raccordement optionnel vers la zone industrielle de Port-Jérôme. Diverses hypothèses de raccordement au réseau ferré national, tant rive sud que rive nord, ont été examinées. Le tunnel principal aurait une longueur de 11 à 14 km selon les variantes de tracé. Le coût total de l’ouvrage est estimé entre 1,2 milliard d’euros pour un ouvrage admettant les convois de fret uniquement, à 2 milliards pour un ouvrage mixte. »

     Manifestement, le simple raccordement entre le réseau desservant, rive nord, la zone industrialo-portuaire du Havre avec le réseau desservant, rive sud, Pont-Audemer puis Honfleur, ne figure pas dans les diverses hypothèses de raccordement au réseau ferré national ! N’est-ce pas parce qu’il ne coûterait qu’entre 300 et 500 millions d’euros… Car, dans ce cas, il n’y a pas besoin d’un tunnel principal de 11 à 14 km… mais seulement d’un tunnel composé de caissons immergés de moins de 5 km trémies d’accès comprises…

A qui profite la présentation de diverses hypothèses « épouvantail » du franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine à proximité du Havre ?

A suivre...