L'Etoile de Normandie salue l'initiative... Ce 27 janvier 2020 à l'abbaye-aux-Dames de Caen.

https://www.normandie.fr/lancement-du-conseil-scientifique-et-culturel-des-parlers-normands?fbclid=IwAR22lZNd7E0srGZcvmjsBsX2U2HNVO3G7Kz8-DhPpYLc-AoZliAXOOT9Flc

Lancement du Conseil Scientifique et Culturel des parlers normands

Le 27 Janvier 2020

Composé de 16 experts, celui-ci aura pour mission de garantir la qualité scientifique des travaux et projets menés dans le cadre du plan régional de sauvegarde et de valorisation des parlers normands.

conseil_scientifique_et_culturel_des_parlers_normands

L’installation du Conseil marque donc une nouvelle étape dans la sauvegarde d’un riche patrimoine culturel dont les parlers normands font partie. Celui-ci aura plusieurs missions :

  • la validation des projets
  • la production d'outils linguistiques de référence  (dictionnaires généraux et spécialisés, outils pour étude et la transmission des parlers normands, atlas linguistique etc.)
  • la régulation linguistique : par ses travaux et avis, le CSC contribuera à la cohérence et à la qualité des parlers normands dans les différents territoires de Normandie
  • la recherche scientifique

Le Conseil donnera prochainement son avis sur le projet « Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord, 1640-1940 » et travaillera sur la traduction des noms de communes normandes afin d’installer des panneaux signalétiques à l’entrée et à la sortie des communes.

En savoir plus sur les parlers normands

Edouard de Lamaze, Conseiller régional de Normandie et Président du Comité de pilotage des parlers normands, a officiellement installé, ce matin, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen, le Conseil Scientifique et Culturel des parlers normands (CSC). Composé de 16 experts, celui-ci aura pour mission de garantir la qualité scientifique des travaux et projets menés dans le cadre du plan régional de sauvegarde et de valorisation des parlers normands.

 « Nous avons en Normandie un héritage culturel important, dont les parlers normands font partie, et il appartient à la Région de lui donner un nouvel élan. L’installation du Conseil Scientifique et Culturel marque une nouvelle étape dans la mise en œuvre opérationnelle du plan régional de sauvegarde et de valorisation des parlers normands que la Région a lancé, il y a près d’un an, afin de permettre à chacun de se réapproprier ce patrimoine immatériel et de consolider le sentiment d’appartenance à une culture normande commune. Ce comité d’experts permettra de garantir la qualité scientifique de nos actions » a déclaré Edouard de Lamaze, Conseiller régional de Normandie et Président du Comité de pilotage des parlers normands.

 Le Conseil Scientifique et Culturel (CSC) interviendra en complément du Comité de Pilotage chargé de la mise en œuvre opérationnelle des actions de la stratégie de valorisation des parlers normands qui a été lancé en janvier 2019 par la Région Normandie. 

Celui-ci aura plusieurs missions :

-       la validation des projets ;

-       la production d'outils linguistiques de référence  (dictionnaires généraux et spécialisés, outils pour étude et la transmission des parlers normands, atlas linguistique etc.) ;

-       la régulation linguistique : par ses travaux et avis, le CSC contribuera à la cohérence et à la qualité des parlers normands dans les différents territoires de Normandie ;

-       la recherche scientifique.

 

Le CSC est composé de 16 membres : 

-       Nicolas ABRAHAM, Président de la Fédération des Associations pour la Langue nonnandE (FALE)

-       Séverine COURARD, Docteur en sciences du langage et journaliste

-       Bernard DESGRIPPES, Auteur en normand et rédacteur d'un dictionnaire normand (Domfront)

-       Anne DAGNAC, Maître de Conférences en Linguistique française et romane à l'Université Toulouse Jean-Jaurès.

-       Julie DESLONDES, Directrice des archives départementales du Calvados

-       Gérard GRANIER, Représentant de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen

-       Brigitte HORIOT, Professeure émérite de linguistique romane et de dialectologie française à l’Université Lyon Ill Jean-Moulin

-       Geraint JENNINGS, Linguiste et auteur à Jersey

-       Mari JONES, Professor of French Linguistics and Language Change, University of Cambridge

-       Roger JOUET, Ancien élu, agrégé d'histoire et écrivain - Spécialiste de l'histoire de la Normandie

-       Stéphane LAINE, Docteur en Sciences du langage à l'université de Caen Normandie

-       Edouard de LAMAZE, Conseiller régional de Normandie, Président du Comité de pilotage des parlers normands

-       Christophe MANEUVRIER, Enseignant-chercheur à l'université de Caen Normandie - Co-directeur de l'Office Universitaire d'Etudes Normandes

-       Jean-Pierre MARIN, Président de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen

-       Jean-Pierre MONTREUIL, Professeur d'université (émérite)

-       Sophie POIREY, Maître de conférences à l'Université Caen-Normandie - Spécialiste des institutions et du droit coutumier normands

 

Il leur a d'ores et déjà été demandé de :

-       donner leur avis sur le projet intitulé « Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord, 1640-1940 », porté par l'association La Loure. Celui-ci porte sur les circulations linguistiques et culturelles entre la Normandie et l'Amérique du Nord à travers son patrimoine chanté de tradition orale ;

-       travailler sur la traduction des noms de communes dans la perspective de l’installation de panneaux signalétiques en normand à l’entrée et à la sortie des communes ;

-       travailler à la conception d'un kit pédagogique sur l'histoire de la Normandie et de ses parlers, en lien avec le Réseau Canopé.

 

Le normand, une langue « sérieusement en danger » selon l’UNESCO

Le normand a été la langue officielle de la cour d'Angleterre jusqu'au milieu du 14ème  siècle et a donné à la langue anglaise une grande partie de son vocabulaire : cat, chair, candel, garden, can, fork... ! Il est également à l’origine de la langue jersiaise, dialecte utilisé encore aujourd’hui sur l’ile anglo-normande de Jersey.

On parle plutôt de "parlers normands" que de "langue normande" car il n’y a pas réellement de langue uniforme dans toute la Normandie. La ligne Joret, établie en 1883 par le linguiste Charles Joret, a coupé la Normandie en 2 territoires sur lesquels les parlers n’ont pas subi la même influence : picard au nord, gallo et angevin au sud.

Ainsi, si le cauchois central est assez proche de ce que l'on peut entendre dans le Val de Saire, le cauchois au nord-est de la Seine-Maritime présente des traits nettement picards. De même le dialecte de l'Avranchin est très proche du gallo parlé en Haute-Bretagne. La partie sud de l'Orne présente des traits très proches des parlers de la Mayenne et de la Sarthe.

Le normand est parlé aujourd’hui par 30 000 personnes, du Pays de Caux aux îles anglo-normandes. C’est l’une des principales langues d’oïl, classée parmi les langues « sérieusement en danger » par l’UNESCO.