ministre-des-Affaires-etrangeres-medyaturk-768x432

Le ministère des affaires étrangères à la tête duquel on trouve un breton hollandais inamovible et inoxydable est une grosse administration qui n'est pas totalement projetée vers l'extérieur de la France de par le vaste monde pour tenter d'y faire encore porter ce qui était autrefois appelé avec un peu de grandiloquence, "la voix de la France"...

En effet, auprès de chaque préfet de région, on trouve un conseiller diplomatique détaché qui a un rôle important sinon précieux auprès des élus des collectivités territoriales mais aussi auprès des chefs d'entreprise et des autres acteurs de la société civile de la région concernée dès qu'il s'agit de monter des projets importants à l'international qui font rayonner la région française concernée ou de conseiller les décideurs de la région sur des problématiques internationales parfois très complexes...

Justement, le Brexit et ses conséquences est une problématique internationale très complexe.

Or nous venons de découvrir que le préfet de région de Normandie est le SEUL des quinze préfets de région français (métropole et outremer) à ne pas avoir un conseiller diplomatique à ses côtés comme le prouve la liste suivante:

 

conseillersdiplorégions

source mise à jour le 20 janvier 2020: https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/liste_des_cdpr_janvier_2020_cle081db4.pdf

On a donc envie de poser une question impertinente à Monsieur Le Drian qui valide ces nominations en tant que ministre des affaires étrangères:

Monsieur Le Drian, pourquoi n'y a-t-il pas à la préfecture de région de Rouen un conseiller diplomatique pour la Normandie?

Il y en eut un pourtant, un certain Bruno Bisson qui fut, par ailleurs, très apprécié pour la qualité de son travail au service du rayonnement de la Normandie à l'international notamment pour avoir soutenu et accompagné le très beau et ambitieux projet de créer à Caen un forum mondial pour la Paix chaque 6 juin et qui est, désormais, inscrit à l'agenda international. Ce haut-fonctionnaire qui était conseiller diplomatique à l'époque de la préfète Buccio a été nommé, en mai dernier, à un poste de consul général en Chine: il s'y trouve toujours et doit assurer, non sans courage, à la protection de nos ressortissants en pleine crise sanitaire du Corona virus...

Mais, depuis l'arrivée du préfet Durand à Rouen, le poste de conseiller diplomatique pour la Normandie demeure toujours vacant!

Alors on s'interroge...

Le prestige de la Normandie à l'étranger, la grande activité internationale d'Hervé Morin qui développe, notamment auprès de l'ONU, le forum mondial pour la paix de Caen, ses nombreux voyages pour promouvoir l'industrie et les entreprises normandes dans certains pays (Iran, Russie, Colombie, Australie, Maroc, etc...), ou encore le rôle très actif et très en amont des problématiques qui font, aujourd'hui, l'actualité du Brexit, joué par le président normand à Londres, à Bruxelles ou auprès des îles anglo-normandes, agacent, apparemment, certains dans quelques palais parisiens de la République...

Alors, si tel était hélas le cas, nous disons à Messieurs Le Drian et Macron, qu'au lieu de prendre ombrage de l'activité diplomatique intense du président de la Normandie qui préside aussi la région du Premier ministre, ils devraient, au contraire, nous donner un coup de main car le Brexit c'est les Normands (avec les Chtis du Nord) qui vont se le fader pour le reste de la France!

Enfin, on ne pourra que trouver consternant que la Normandie n'ait pas de conseiller diplomatique à sa disposition alors qu'elle est l'une des régions de France les plus ouvertes sur le reste du Monde de par son histoire, sa culture, son économie et son industrie:

Une fois de plus, à Paris, une certaine jalousie jacobine plutôt mesquine semble prévaloir dans ce nouveau refus de considérer la Normandie comme le visage de majesté de la France ouvert sur la mer et le monde. (d'après Michelet)