A l'orée du premier tour des élections municipales, les classements de villes pullulent dans les médias et dans l'aura bling-bling qui fait le "beuze" comme on dit maintenant, on retrouve souvent les mêmes places où, soi-disant, il faudrait être... Nantes, Rennes, Bordeaux, Toulouse, Lyon ou Lille, voilà la liste de ces métropoles régionales qui font fantasmer le cadre parisien à la recherche d'une qualité de vie qui coûte de plus en plus chère à Paris.

Sauf qu'on tend à observer une certaine érosion du modèle d'attractivité territoriale et médiatique qui ont le succès et la fortune des villes susdites. Concrètement: on tend à observer à Nantes, Rennes, Bordeaux ou Toulouse voire Lyon les mêmes problématiques qui ont rendu le quotidien parisien ou francilien invivable avec, comme paramètre décidément incontrôlable, l'envolée délirante du prix du mètre carré en raison d'une crise du logement face à l'afflux de nouveaux habitants attirés par l'image flatteuse de ces fameuses métropoles régionales d'équilibre. Sans parler aussi des questions de sécurité: le centre-ville de Nantes est devenu une ZAD chaque samedi tandis que Rennes est aussi la capitale française des punks à chiens...

La gentrification des centre-villes de ces petits Paris de province reliés à moins de deux heures de Paris par TGV a pour conséquence de tendre les rapports sociaux avec les quartiers périphériques de relégation: les banlieues de Nantes, Bordeaux, Toulouse ou de Lyon commencent à faire parler d'elles et ce n'est pas forcément en bien.

Il est donc devenu intéressant de repenser le classement de l'attractivité des grandes villes de province sur d'autres critères ou en croisant différemment les critères déjà utilisés.

Par exemple: le rapport entre coût de la vie (prix du mètre carré) accès à l'emploi et niveau des salaires.

Par exemple: l'offre culturelle de proximité

Sur ces deux aspects essentiels de la réalité puisqu'il s'agit d'habiter là où on travaille avec le meilleur revenu possible ou la possibilité d'aller à un concert ou un spectacle en famille pour un prix modique, les villes normandes sont en haut du classement...

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/11/05/37762860.html

125111651


 

L'accès à la culture justement...

https://actu.fr/normandie/caen_14118/caen-rouen-dans-top-5-villes-plus-culturelles-france_31455051.html

Caen et Rouen dans le top 5 des villes les plus culturelles de France

Le site Holidu nous livre un nouveau classement ce jeudi 13 févier 2020. Caen (Calvados) et Rouen (Seine Maritime) se classent 4e et 5e villes les plus culturelles de France.

thyeste-854x537

Le Rouennais Thomas Jolly présentant Thyeste sur la scène du Théâtre de Caen (Calvados) en mars 2019 : un bel exemple de la vitalité culturelle des deux cités normandes. (© Mathieu Girard)

Décidément, c’est la saison des classements ! Après ceux des cités les plus vertes, les plus cyclables ou où l’on vit le mieux, le site Holidu nous propose ce jeudi 13 février 2020 celui des villes les plus culturelles. Ce moteur de recherche a établi un top 10 dans lequel Caen (Calvados) et Rouen (Seine Maritime) figurent en bonne position. 

Lire aussi : Caen, 9e ville de France où l’on vit le mieux, loin devant Rouen

Nancy, Grenoble et Besançon sur le podium

Les Français ne s’en rendent pas toujours compte, mais la variété de l’offre culturelle dans l’Hexagone est unique au monde, avec un maillage territorial sans équivalent sur la planète. Mais quelles sont les cités qui excellent en la matière ? En ce mois de février 2020, le site Holidu livre son top 10 des villes les plus culturelles parmi celles de plus de 100 000 habitants.

Pour réaliser ce classement, ce moteur de recherche qui permet de réserver des logements de vacances a comptabilisé le nombre de théâtres, opéras, bibliothèques, musées et galeries d’art. À ce petit jeu, c’est Nancy qui arrive en tête, avec 6,2 lieux culturels pour 1 000 habitants. La « Capitale de l’art nouveau » devance Grenoble (6 pour 1 000) et Besançon (5,9 pour 1 000). 

Caen 4e juste devant Rouen

Place ensuite à la Normandie ! Caen se hisse au 4e rang, avec une moyenne de 5,8 lieux culturels pour 1 000 habitants. Il est vrai que l’offre culturelle est particulièrement riche dans la préfecture du Calvados et ses environs. Les amateurs de théâtre sont plus que servis avec le Théâtre de Caen et la Comédie de Caen, mais aussi La Renaissance, le Sablier et une multitude de petits lieux. Si vous êtes plutôt musiques actuelles, le Cargö et le Big Band Café sont là pour vous servir.

Côté musées, il y a aussi de quoi faire : Mémorial, Musée de Normandie, Musée des Beaux-Arts… Sans oublier le Zénith, le Centre chorégraphique national, les nombreuses bibliothèques, et les grands événements que sont Les Boréales, le Festival Beauregard ou encore Nördik Impakt. 

Rouen complète ce top 5 des villes les plus culturelles de France. Avec ses 5,7 lieux pour 1 000 habitants, la « ville aux cent clochers » devance Aix-en-Provence, Dijon, Bordeaux, Paris et Lyon. Parmi d’autres, les visiteurs apprécieront particulièrement ses musées, son opéra, les théâtres de l’Étincelle ou des Deux Rives, le 106, etc.