Il n'y a pas que le "Puy-du-Fou"... La Normandie aussi. Il s'agit, au delà d'inutiles polémiques aussi vaines qu'idéologiques, de démocratiser la culture générale historique au moyen de l'archéologie expérimentale de reconstitution qui peut être vécue et pratiquée soit sous un mode pédagogique et scientifique soit sous un mode plus ludique au point d'en faire un loisir dans le but de créer une véritable culture populaire de l'Histoire qui favorise le sentiment d'appartenance, d'enracinement dans un héritage et un patrimoine.

Cette approche c'est celle de l'histoire publique (public history) déjà pratiquée depuis longtemps dans les pays anglo-saxons et qui se développe de plus en plus en France, pays où le préjugé jacobin et universitaire ont longtemps sévi pour délégitimer intellectuellement et idéologiquement cette approche populaire de l'Histoire.

Mais depuis un récent colloque scientifique consacré à cette question organisé au Mucem de Marseille en octobre 2015, les activités associatives ou professionnelles se sont développées en France.

Archive de l'Etoile de Normandie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2018/11/13/36864663.html

La Normandie, région patrimoniale et historique par excellence a décidé d'être LA région française de l'histoire publique et le salon Normannia de Rouen tend à devenir LE salon français qui permet aux acteurs de l'histoire publique médiévale en France de se connaître et de se reconnaître: c'est toute une filière qui est en train de s'organiser et de se structurer au carrefour de la recherche scientifique, de la pédagogie, de la muséographie mais aussi du tourisme, du spectacle vivant ou des loisirs...

normannia-2020

https://www.federation-francaise-medievale.fr/normannia

Le programme complet du salon:

https://961d7382-efa4-4aae-8119-4825401a19b3.filesusr.com/ugd/eb7bfc_3c7a30af004c4d1f84bebdc16a2ca302.pdf


Voir ce qu'en dit Paris-Normandie:

https://www.paris-normandie.fr/loisirs/il-faut-que-les-gens-decouvrent-l-heritage-viking-au-salon-normannia-ce-week-end-a-rouen-FC16364032

« Il faut que les gens découvrent l’héritage viking » au salon Normannia, ce week-end à Rouen

Rendez-vous. La 4e édition du salon du médiéval et du fantastique se déroule le week-end du 15 février 2020 au parc expo, où 10 000 visiteurs sont attendus.

Cofondateur de Normannia, Jimmy Blin évoque l’origine de l’événement et ses ambitions pour l’édition qui débute samedi.

Comment est né Normannia ?

« J’ai toujours aimé l’univers héroïque fantasy et la mythologie nordique ! En tant que Normand, ça me parle particulièrement. J’ai toujours eu dans la tête l’idée de créer un événement médiéval ici à Rouen. On a commencé avec un stand à la foire internationale de Rouen. Et puis on a décidé de faire la première édition de Normannia en 2017. Ça nous a pris trois mois de préparation. Comme ça a beaucoup plu, on a décidé de continuer !  »

Comment l’héritage viking est-il valorisé à Rouen ?

« C’est une jolie ville médiévale, avec des ruelles qui n’ont pas tellement changé. Et surtout, Rouen est la ville de Rollon, le père du premier duc de Normandie, qui a son gisant [une tombe sculptée, NDLR] dans la cathédrale ! L’histoire viking fait partie de notre héritage ! Si la région s’appelle Normandie c’est en référence à “Normann”, l’homme du Nord. Et pourtant il n’y a pas grand-chose à Rouen qui rappelle la présence de Rollon. Ça nous tenait à cœur d’organiser un événement médiéval d’ampleur ici parce que c’est une ville richissime d’un point de vue historique. Il faut que les gens découvrent cet héritage. »

À qui est destiné le salon ?

« Le salon est destiné à tout le monde. Il y a un aspect très historique pour les passionnés. Mais avec le côté fantastique, il y a une ouverture à tout le monde : le visiteur moyen a entre 25 et 50 ans. La génération actuelle est sensible à cette période. On est très content d’avoir ce public hétéroclite. »

Quelles sont vos attentes pour cette 4e édition ?

« On est très enthousiaste ! C’est ce qui nous donne envie de recommencer. On a tous hâte d’y être. Ça fait deux ans de suite que nous atteignons les 10 000 visiteurs. Mais le but c’est de battre des records ! 12 000 ça serait bien. Pour cela, on reprend des choses qui ont bien fonctionné, comme le lancer de haches. Il y a aussi des nouveautés : les démonstrations de combats faits par des cascadeurs par exemple. »

Normannia, samedi 15 et dimanche 16 février, au parc des expositions de Rouen. Ouvert samedi, de 10 h à 22 h, et dimanche, de 10 h à 18 h. Entrée : pass 2 jours, 10 € ; plein tarif, 7 € ; tarif réduit, 4 €.


Voir aussi:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/rouen/rouen-normannia-salon-qui-vous-plonge-au-moyen-age-1203579.html

normannia-2920513