La lecture du dernier numéro disponible de Patrimoine Normand (n°112, 1er trimestre 2020) est passionnante, notamment l'article détaillé et définitif de l'archéologue Erik Follain qui révèle au moyen d'une relecture précise des vestiges encore en place les derniers secrets de la "Maison sublime" autrement dit le "monument juif", autrement dit, les vestiges aussi rares que précieux de la synagogue de la communauté juive de Rouen, vestiges d'une grande qualité architecturale qui datent de la seconde moitié du XIème siècle et qui confirment que le pouvoir ducal et royal (après 1066) dans le domaine anglo-normand était tolérant à l'égard du judaïsme... En tout cas, bien plus tolérant que ne le sera hélas plus tard la France des rois capétiens dans laquelle la Normandie ducale se trouvera définitivement incorporée après 1204 tout en gardant son originalité institutionnelle et juridique: un droit normand soucieux du respect des droits individuels même quand il s'agit d'un membre d'une communauté juive craignant les persécutions.

Ci-après, on vous donne à lire une partie de cet article d'Erik Follain sur la "Maison sublime" de Rouen qui confirme qu'elle fut bel et bien une synagogue:

test0430

2

3

4

5

La suite et la fin de cette étude est à lire dans le N°112 de Patrimoine Normand...

Le site, actuellement placé sous le pavé de la cour d'honneur du palais de Justice de Rouen, ancien parlement de Normandie (tout un symbole...) fait l'objet de travaux de réaménagement et de sécurisation pour une ouverture aux visites que l'on espère très prochaine:

(source: Paris-Normandie, 8 février 2020)

maisonsublime1

maisonsublime2