A l'abbaye-aux-Dames, siège du conseil régional de Normandie à Caen, s'est réunie la dernière commission permanente du conseil régional, l'organe exécutif de la région...

abbaye-dames-caen-la-mer-agence-les-conteurs-32

Commission Permanente de la Région Normandie

 La Commission Permanente de la Région Normandie s’est rassemblée, lundi 17 février, à Caen, sous la présidence d’Hervé Morin, pour examiner plus de cent dossiers. On peut notamment retenir :

 Développement économique

- Les élus ont entériné le principe de la vente par la Région d’un immeuble pour l’implantation de la nouvelle Ecole Fauchon à Rouen. Située dans un quartier dynamique près du centre de Rouen, l’école dispensera des formations dans plusieurs filières de la gastronomie. Elle ouvrira ses portes en 2021.

- La Région Normandie travaille à la structuration de douze secteurs stratégiques et prioritaires pour le développement économique régional parmi lesquels les secteurs du cheval, de la cosmétique, de la logistique et du numérique. Le rôle de l’association Logistique Seine Normandie (LSN) et des pôles de compétitivité Cosmetic Valley, Hippolia, Nov@log et TES dans la mise en oeuvre d’un écosystème régional favorable aux entreprises y est essentiel. Ont été votés à cet effet : 450 000 € pour le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, 874 607 € pour le pôle de compétitivité Hippolia, et 450 000 € pour le Pôle TES.

- La Région soutient le projet Velocce qui s’intéresse aux effets de différentes modalités de stimulation de l'horloge interne sur l'amélioration sommeil et de la qualité de vie des personnes âgées. 61 980 € ont été accordés à Bodycap pour mener à bien ce projet.

- 26 394 € ont été accordés NUSBAUMER SN pour le projet DRIFT qui consiste à mettre en place des technologies numériques innovantes pour la maîtrise des procédés de l’industrie du verre dans le domaine du vin et des spiritueux haut de gamme.

- Dans le cadre de sa politique en faveur du développement économique, la Région a décidé :

- de soutenir, au titre du dispositif « Impulsion Développement », 14 entreprises normandes en leur attribuant plus de 2,3 millions d’euros sous forme de prêt à taux zéro, permettant la création de 28 emplois ;

- d’attribuer des prêts à taux nul pour un montant de 463 000 euros de prêts et de subventions à 7 entreprises normandes en difficulté au titre du dispositif ARME (Anticipation Redressement Mutations Economiques), permettant la sauvegarde de 148 emplois ;

- d’octroyer 59 aides pour un montant total de 323 073 euros au titre du dispositif « Coup de Pouce »,  permettant de soutenir la création et la reprise de TPE de moins de 10 salariés ;

- d’accompagner 12 projets d’économie sociale et solidaire pour un montant total de 90 021 € ;

- de soutenir 4 entreprises pour un montant total de 27 436 euros au titre du dispositif «Une Formation, Un Emploi» ;

- d’allouer un montant total de 1,78 million € pour 67 projets de modernisation agricole, 447 000 € pour 5 projets de transformation-commercialisation agricole et 98 500 € pour l’aide à l’installation de 13 agriculteurs via le dispositif impulsion-installation.

 

Attractivité de la Normandie 

- A la suite de l’incendie des entrepôts du site industriel Lubrizol et de ses impacts en termes environnementaux, économiques, médiatiques et psychologiques, les collectivités locales – la Région Normandie, Métropole Rouen Normandie et le Département de la Seine-Maritime - engagent ensemble, une démarche d’intérêt général partagé visant à définir une stratégie concertée de développement pour agir sur l’offre territoriale, redonner confiance, retrouver l’attachement au territoire. La Région a accordé 75 000 euros pour le lancement d’une étude pour renforcer l’image de Rouen et de son territoire.

- En matière culturelle ou sportive, la Région a accordé les subventions suivantes :

- une somme totale de 459 000 € à 13 festivals de spectacle vivant et de musique à rayonnement régional dont le festival de Pâques de Deauville, Beauregard, les terrasses du Jeudi, Jazz sous les pommiers, Rush ;

- 1,89 million d’euros aux acteurs de spectacle vivant pour 2020 dont le Centre chorégraphique national du Havre, le centre chorégraphique nationale de Caen en Normandie, et le centre national des arts de la rue et de l’espace public, le poème harmonique (Vincent Dumestre), le 106, écran sonique ;

- 167 500 € pour le projet d’ouverture d’un espace culturel dédié aux métiers d’art au sein de l’Aître Saint-Maclou à Rouen ;

- 227 000 € pour le soutien à 20 projets d’écriture ou de réalisation d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles en Normandie ;

- 10 000 € pour le Carnaval de Granville pour sa 146ème édition du 21 au 25 février 2020 ;

- 15 000 € pour le lancement d’une étude de développement concernant le château de Gaillon et ses abords ;

- 99 000 euros pour l’accompagnement de projets de valorisation de l’art contemporain de la photographie ou de l’architecture dont la galerie Duchamp d’Yvetot, le SHED, le Centre d’art contemporain de Normandie et Echelle inconnue, pour son nouveau projet « Axe Seine, camping industriel » qui proposera des"résidences territoriales" et maraudes avec le camion-cinéma le long du fleuve autour ou dans les différents ports du bassin industriel du Havre à Paris.

- 38 700 € pour le soutien à des événements sportifs de haut niveau dont le tour cycliste de Normandie ;

- Une subvention FEDER de 331 847 € a été accordée à Science Action Normandie pour l’exposition Luminopolis « Percez les mystères de l'énergie en Normandie » à l’Atrium à Rouen.

- La Région adhère à l’association : « FLAUBERT 21 – Bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert 1821-2021 », en tant que membre fondateur.

- La collectivité a aussi signé un partenariat avec le Département de l’Orne pour la réalisation d’un inventaire des parcs et jardins publics et urbains des 19ème et 20ème siècles.

 

Politique jeunesse

- Au titre de son soutien à la mobilité internationale, 374 jeunes normands vont bénéficier d’une aide à travers le dispositif Pass’Monde. La Région a voté une subvention totale de 254 000 € à cet effet.

- 208 430 € ont été alloués pour l’acquisition d’un navire école pour le lycée maritime de Fécamp.

 

Développement du territoire

- La Région a signé une convention avec l’Etat et la SAPN pour les études d’aménagement à 2x2 voies de la RN Evreux-Chauffour. Cette convention organise les phases d’études, de concertation et d’enquêtes publiques, à mener pour les 5 prochaines années, jusqu’à l’obtention de la déclaration d’utilité publique en 2026. 15 à 24 000 véhicules dont 1 500 poids lourds, circulent quotidiennement entre l’échangeur de l’A 13 et l’entrée d’Evreux. La Région Normandie a obtenu l’accord exceptionnel de l’Etat pour porter les études de l’aménagement 2x2 voies jusqu’à la déclaration d’utilité publique. La Région Normandie a déjà affecté 2,5 millions d’euros pour la réalisation des premières études. 

- 7,66 millions € ont été alloués pour le renouvellement urbain du quartier de Hauteville à Lisieux, projet d’intérêt national cofinancé par l’ANRU.

- Le label « tiers-lieux Normandie » a été attribué à l’espace L’ARCHE porté par la « SCI de la Tour » située à Gisors. D’ici fin 2020 sur l’ensemble du territoire régional, la Région entend labelliser une cinquantaine de « Tiers-Lieux Normandie ».

- 173 263 € ont été accordés pour la redynamisation des centres villes reconstruits à travers des modernisations de logements au Havre, à Louviers, à Flers et à Falaise.

- 140 000 € ont été alloués pour l’opération de revitalisation des commerces du pays d’Alençon.

- 393 914 € ont été votés pour soutenir 12 projets de production d’énergie renouvelable tels que l’installation de chaufferies bois, de panneaux photovoltaïques

- 260 600 € pour l’accompagnement de 126 Normands pour la rénovation énergétique de leur habitation grâce au chèque éco-énergie.

- 806 670 € au titre du soutien à la construction d’une centaine de logements sociaux durables à Fleury sur Orne, Bretteville sur Odon, Caen et Luc sur mer.

- 183 771 € ont été accordés à 7 programmes de préservation des milieux aquatiques.

Santé

Dans le cadre du dépistage du cancer du sein, le projet télé-MAMMO permet de mettre à disposition des professionnels (radiologues premiers et seconds lecteurs) les éléments du dossier des patientes (imageries et antériorités, compte-rendus) de manière dématérialisée et sécurisée. Ce projet est mis en oeuvre dans le cadre d'une convention collaborative entre le GCS Normand'e-Santé et l'association "Dépistage des Cancers" en charge de la promotion, l'organisation et la gestion des dépistages des cancers à l'échelon régional. 1,08 million € a été voté pour le projet de partage numérique des dossiers des patients dans le cadre du dépistage du cancer du sein »télé MAMMO »

Loisirs - sport

- 749 940 € ont été votés pour la rénovation et à l’agrandissement du stade Gagarine du Havre.

- 123 180 € ont été alloués pour la construction d’un bâtiment pour l’activité d’aéromodélisme à la Hague.

Aide au transport

- 94 Normands ont bénéficié d’une aide à l’acquisition d’une voiture électrique pour un montant total de 229 118 €.