L'Etoile de Normandie vous fait partager, sans réserve, le dernier billet de Michel FELTIN-PALAS de la rédaction de l'Express, écrivain français originaire du Béarn et amoureux d'un patrimoine linguistique régional français qu'il sait en voie de disparition...

Un billet en forme de coup de gueule, une fois encore, contre l'arrogance et le mépris ignorant du pouvoir culturel jacobin parisien propre au centralisme linguistique français qui campe toujours sur la ligne suicidaire de l'abbé Grégoire contre la diversité linguistique régionale d'une francophonie de France plus directement menacée par le mésusage d'un anglais international (globish) dans la bulle politico-médiatique parisienne que par des cours du soir en langue normande dans un collège du Cotentin!

michel-feltin-palas

Les Normands redécouvrent leur langue... et cela déplaît à l'Etat
Heureux lecteurs ! Je vous offre cette semaine deux articles pour le prix d'un. Le premier porte sur le renouveau de langue normande. Le second est la retranscription d'un entretien hallucinant avec le rectorat de la région à propos de son enseignement. Pour un ensemble particulièrement révélateur...
C'est l'une des conséquences inattendues de la fusion de la basse et de la Haute-Normandie : depuis son entrée en fonction, Hervé Morin soutient la langue normande. Une initiative moins étonnante qu'il y paraît. D'une part, le patron centriste de la région entretient une relation personnelle avec cette langue : "Mon grand-père la parlait et je l'entendais souvent dans sa ferme", m'a-t-il expliqué quand je l'ai rencontré. D'autre part, et surtout, Hervé Morin s'est fixé un objectif : "Je veux que les Normands deviennent aussi fiers de la Normandie que les Bretons le sont de la Bretagne !". D'où le livre qu'il vient de publier (1). D'où, surtout, les efforts de ce Girondin sincère pour valoriser le patrimoine immatériel de la région, et notamment sa langue.
Lire la suite sur l'excellent blog de Michel Feltin-Palas:

Commentaire de Florestan en frangliche:
Comme je ne suis pas le citoyen d'une start-up nation je feuke la Nationale Education, ce cluster pseudo-culturel de base pas tip-top managé ni secure, en mode totalement off qui ne learne plus rien (ils le disent eux-mêmes!) à force de diffuser les fakes news de la french theory à partir de programmes qui ne matchent plus en raison d'un gap avec le niveau des kids qui baisse!
On reste sidéré par tant d'incompétence, de manque de curiosité intellectuelle bornée par une brutalité bureaucratique qui prétend s'imposer à tous au nom d'une idée évanescente de l'intérêt général.
Pour sauver le français de France du frangliche de Paris, il ne serait pas idiot d'apprendre le normand avec son lexique, sa prononciation et sa syntaxe pour mieux comprendre... l'anglais justement!