Face à la plus grave crise sanitaire que nous ayons vécu en France depuis l'épidémie de "grippe espagnole" à la fin de la Première Guerre mondiale et avant de vivre totalement la plus grave crise économique depuis les années 1930, les acteurs publics de la République française, du gouvernement aux collectivités territoriales sont mobilisés quitte à renier bien des dogmes et des certitudes:

the-great-wave-of-kanagawa-art-room-820x532

Face à la haute vague de ce tsunami mondial qu'importe de savoir si telle ou telle mesure relève du libéralisme ou du communisme!  C'est le grand retour du pragmatisme et de l'action politique à l'échelle nationale ou régionale. C'est aussi le grand retour de la souveraineté mais aussi de l'état providence: le gouvernement le plus libéral que nous ayons depuis Valéry Giscard d'Estaing envisage à moyen terme de nationaliser une partie de notre appareil industriel lorsque la crise sera devenue pleinement mondiale car c'est la mondialisation qui existe depuis les années 1980 qui s'effondre sous nos yeux, comme les précédentes d'ailleurs avec l'espoir, néanmoins, que les leçons de l'Histoire sont bien dans tous les esprits pour que cette nouvelle crise économique mondiale soit le plus efficacement amortie pour éviter des crises politiques plus graves encore.

Dans ce contexte, on se réjouira que le modèle normand d'intelligence territoriale économique et stratégique développé depuis quatre ans non sans une certaine efficacité, ait été intégré dans l'arsenal national des bonnes réponses immédiates à donner aux entreprises prises soudainement dans la tourmente de la crise du Coronavirus.

L'Etoile de Normandie vous tiendra informés régulièrement de l'évolution de la situation d'une économie régionale normande qui connaissait jusqu'à présent une belle embellie: plus que jamais, la Normandie se doit d'être le bouclier social des Normands!

Alors, avec un parfum quasi nostalgique de belle époque d'avant-guerre, on vous propose de lire les articles suivants glanés dans les dernières éditions disponibles de la Lettre Eco de Normandie (13 mars 2020) et de la Chronique de Normandie (n°618 du 13 mars 2020):

  • La Normandie, la grande région française pour l'avenir de l'industrie automobile, avec le projet de construire entre Rouen et Le Havre la plus grande usine française de batteries électriques:

batteriesvalléedelaseine

  • Movéo, le pôle de compétitivité de la filière automobile française confirme son ancrage normand:

cdn618moveo

  • La modernisation du service ferroviaire normand suit son cours: après la mise en service progressif des nouvelles rames OMNEO plus rapides et plus confortables que les anciennes voitures Corail, le chantier de réfection des voies se poursuit afin que le nouveau matériel roulant soit utilisable à pleine capacité de son potentiel, notamment en terme de vitesse commerciale (200 km/h):

investissementssncf

  • L'Etablissement public foncier de Normandie confirme son rôle de principal acteur de la maîtrise foncière de tous les grands projets d'aménagement normands. Un signe qui ne trompe pas et qui  démontre que l'EPFN, cet outil public d'aménagement unique en son genre, n'est pas une sinécure, c'est qu'il est toujours présidé par le ministre Sébastien LECORNU l'ancien maire de Vernon et ancien président du département de l'Eure qui a souvent été perçu comme un éventuel rival d'Hervé MORIN pour les prochaines élections régionales de 2021...

epfnlecornu

  • Hervé MORIN, justement, confirme son soutien au projet autoroutier de contournement Est de la métropole de Rouen au moment où Nicolas Mayer-Rossignol (PS) pressenti pour devenir au bout d'un long processus électoral le futur maire et président de la métropole de Rouen, a changé d'avis sur ce dossier pourtant stratégique pour complaire à des écologistes de plus en plus ... envahissants!

contournementEST

  • Contrairement à ce que notre fourmi trolleuse favorite (alias Marommix) nous raconte ici à longueur de commentaires, les élus normands des intercommunalités sont plutôt économes... voire même un peu trop!

fourmisnormandes

  • Trafic maritime et portuaire: le pavillon d'HAROPA est plutôt en berne en 2019. Nous n'apprenons rien puisque nous en avons, hélas, la chronique impertinente sur l'Etoile de Normande. Il est à craindre que 2020 ne soit pire que 2019 avec une importation chinoise que personne n'avait anticipé sur les quais du HAVRE...

haropa1cdn618

haropa2cdn618