Sur le site d'actu.fr on trouvera une jolie perle dénichée dans les archives de l'INA et qui fleure bon son époque (1972): l'âme populaire normande qui, dans un trait d'humour ironique bien caractéristique, espère reconquérir la plage de Deauville laissée aux Parisiens ainsi qu'aux chevaux de course des haras pour enfin, avoir l'occasion d'en faire profiter les vaches de l'arrière pays...

Un petit reportage vidéo qui fleure bon non pas la bouze de vache mais plutôt la lutte des classes à la crème normande...

https://actu.fr/normandie/deauville_14220/pendant-confinement-on-remonte-dans-temps-1972-agriculteur-promene-vaches-sur-planches_32626492.html

Pendant le confinement, on remonte le temps : en 1972, un agriculteur promène ses vaches sur les Planches

capture3

Pendant le confinement, on remonte le temps avec des archives vidéos sur la Côte fleurie. On débute avec un agriculteur et ses vaches sur les Planches de Deauville, en 1972.

Pendant le confinement, on vous propose de remonter le temps en vous replongeant dans des archives vidéos de la Côte fleurie.

Anecdotes insolites, Histoire, tourisme, cinéma et autres : chaque jour, retrouvez une vidéo pour faire passer le temps pendant le confinement et pour apprendre de nouvelles histoires sur le territoire.

« Ça, c’est bon pour le jarret ! « 

En 1972, dans l’émission Une Première, dans un reportage, le journaliste demande à un agriculteur quel est son « plus grand plaisir ». Et sa réponse surprend : son plus grand plaisir c’est d’emmener ses vaches sur les Planches de Deauville « comme les entraîneurs des haras normands ».

L’agriculteur explique : 

L’hiver, emmener mes vaches sur les Planches, sur la plage, leur faire prendre un bain de pied. Surtout pour le jarret, ça c’est bon ! Ça les sort un peu de l’ordinaire, parce qu’elles ont tellement les pieds dans la merde tout l’hiver.