Un beau geste qui mérite le COUP DE COEUR de l'Etoile de Normandie puisqu'il permet d'unifier tout ce qui doit l'être en ce moment particulièrement critique:

Le soutien moral à nos soignants qui sont au front contre le covid-19 et au contact direct du risque de contamination.

Le soutien moral et financier à nos petits artisans et producteurs locaux qui sont mis à mal par la violence du confinement.

L'affirmation de l'unité normande avec une initiative portée par deux amis, l'un habitant Rouen et l'autre Carentan.

BRAVO!

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/a-rouen-carentan-deux-amis-veulent-croissants-nos-soignants_32657267.html

À Rouen et Carentan, deux amis veulent « des croissants pour nos soignants »

Deux Normands ont décidé d'exprimer leur solidarité et leur gratitude aux soignants en leur livrant les croissants. Ils ont lancé une cagnotte en ligne et un groupe.

Tous les soirs à 20 heures, les soignants sont applaudis au balcon par les Français pour leur investissement dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Nicolas Rouland, un habitant de Rouen (Seine-Maritime), a voulu aller plus loin. Il a lancé l’initiative « Des croissants pour nos soignants » avec l’aide de son ami Julien Delavier, habitant de Carentan-les-Marais (Manche).

croissants-pour-nos-soignants-covid-coronavirus-768x512

Julien Delavier (à gauche) et Nicolas Rouland ont lancé l’opération « Des croissants pour nos soignants », à Carentan (Manche) et Rouen (Seine-Maritime). (©DR)

Grâce à une cagnotte en ligne lancée jeudi 26 mars 2020, ils récoltent des fonds pour livrer les croissants aux personnels soignants sur leurs territoires respectifs.

Lire aussi : Coronavirus. Envoyez vos messages de soutien aux soignants de Seine-Maritime

« Toucher un maximum d’Ehpad et d’hôpitaux »

« Il s’agit d’un moyen de contribuer, de remonter le moral », explique Nicolas Rouland. Ce Rouennais, conseiller commercial, a choisi le croissant pour son côté réconfortant et abordable :

Un croissant coûte 90 centimes. C’est à la portée de tous de faire un geste. Cela permet aussi de soutenir les artisans boulangers touchés par la crise. Le but n’est pas de demander un prix, mais d’acheter à la juste valeur.

En l’espace de quelques jours, la cagnotte a dépassé les 600 euros. Les fonds seront répartis pour organiser des distributions à Carentan et Rouen. Pour l’instant, Nicolas Rouland est entré en contact avec le CHU via sa plateforme d’appel aux dons et aux initiatives afin de mettre en place celle de Rouen. « Suivant les fonds récoltés, le but est de toucher un maximum d’Ehpad et d’hôpitaux », précise-t-il.

Le tout devra se faire « en respectant strictement le confinement », assure-t-il. Pour élargir l’initiative aux établissements d’autres zones, les deux amis ont également mis en place une page Facebook pour toute personne souhaitant se joindre à l’aventure.

Par Mathieu Normand.


 

Soutien à la pêche artisanale normande: où trouver le bon poisson frais de nos côtes?

Alors que les poissonneries et les marchés forains sont fermés, alors qu'on ne trouve dans les supermarchés (Intermarché pour ne pas le nommer)  que des produits surgelés industriels bretons ou venant d'encore plus loin... Cherchez l'erreur!

Heureusement, Normandie Fraicheur Mer propose la solution sur son site:

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-une-carte-pour-savoir-ou-trouver-du-poisson-frais-en-normandie-6801224

Coronavirus. Une carte pour savoir où trouver du poisson frais en Normandie

Depuis le vendredi 3 avril 2020, Normandie fraîcheur mer a mis en ligne une carte récapitulant tous les points de vente de poissons de Normandie. Vente directe sur les quais, poissonneries ou grandes surfaces continuent à vendre les produits de la mer et les pêcheurs veulent le faire savoir.

carte

Une centaine de points de vente de poisson et produits de la mer, dans toute la Normandie, c’est ce que laisse apercevoir la carte qui vient d’être mise en ligne sur le site de Normandie fraîcheur mer (NFM). L’organisme chargé de la promotion de la pêche normande a décidé de réagir face à la crise traversée par ce secteur depuis le 15 mars 2020.

« Dans un contexte de crise inédit, qui a frappé de plein fouet la pêche normande, comme partout en France, les pêcheurs se demandent s’il faut pêcher, pour quels clients et à quel prix ? » expliquent les responsables de NFM. Avec le soutien des pêcheurs, des criées et des mareyeurs, NFM s’est mis sur le pont, pour que débarque en un temps record, cette cartographie, pas encore exhaustive, des lieux de vente de poissons, coquillages et crustacés en activité. »

Cette carte permet ainsi de découvrir les ventes à quai, en poissonnerie, sur les marchés ou au rayon marée.


 

Lire, enfin, le coup de gueule bienvenu de Périco Légasse, le critique gastronomique bien connu dans le dernier numéro paru de l'hebdomadaire Marianne (n°1203 du 3 au 9 avril 2020)

péricolégasse