Le jacobinisme bureaucratique aveugle ne doit pas contribuer à aggraver la crise sanitaire et économique.

ChassisFiguratif

(Projet de "département" de la France proposé en 1789 par le député rouennais Guillaume Thouret et qui fut heureusement abandonné. Quoique...)

La pseudo -rationalité jacobine? un plateau d'échecs face à une réalité toujours plus complexe et mouvante que sa saisie par un rationalisme bureaucratique centralisé.

On vous laisse, en conséquence, méditer sur les réalités suivantes:

https://www.lefigaro.fr/politique/des-presidents-de-region-reclament-un-deconfinement-regionalise-20200422

Des présidents de région réclament un «déconfinement régionalisé»

Hervé Morin et Renaud Muselier, présidents des régions Normandie et Provence-Alpes-Côte d'Azur, réclament des mesures de déconfinement plus souples pour les territoires les moins touchés par l'épidémie.

80538a6120515cfd94f8965253fa82bdade81918ea0f133d7112ff910fb80b52

Pas convaincus par le chef de l'État, les présidents de région font entendre leur voix. Selon eux, le déconfinement progressif fixé au lundi 11 mai et étendu à tout le pays est une mauvaise stratégie. «On ne peut pas imaginer traiter de la même façon la ville de Mulhouse (Haut-Rhin), durement frappée par le Covid, et un département comme la Charente, où la circulation du virus a été très faible», a jugé Hervé Morin mercredi 22 avril dans un entretien au Parisien . Le président de la région Normandie réclame un déconfinement «différencié par région ou à niveau intrarégional, avec un dialogue entre le préfet et les élus locaux (...) En clair, il faut un déconfinement régionalisé».

«Doctrine nationale pour les commerces et les bars-restaurants»

Hervé Morin demande «la réouverture d'un certain nombre de lieux où la pandémie a été faible». «On ne peut pas traiter le bar-restaurant d'Épaignes (Eure), ma commune natale, où le virus a peu circulé, de la même façon qu'un établissement sur les Champs-Élysées», a-t-il souligné.

Sur Sud Radio mercredi matin, Renaud Muselier a lui aussi demandé un «déconfinement régionalisé», souhaitant une «doctrine nationale pour les commerces de proximité et les bars-restaurants». «À partir de cette doctrine, il faut pouvoir l'adapter par région», a-t-il réclamé.


 

France Info, par ailleurs, confirme les craintes que nous avions déjà ici même émises quant à l'idée d'un déconfinement progressif régional par "caissons étanches" ce qui impliquerait d'interdire les circulations entre régions déconfinées et régions qui ne le seraient pas encore avec, pour conséquence, que les régions de l'Ouest de la France (dont la Normandie) qui ont été aussi moins touchées par la pandémie que l'Ile-de-France ou l'Est, soient déconfinées en dernier! Une vraie double peine...

Archive de l'Etoile de Normandie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/04/02/38160706.html


https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement-le-gouvernement-en-faveur-d-un-maintien-de-la-limitation-des-deplacements-entre-les-regions-dans-un-premier-temps_3928625.html

INFO FRANCEINFO. Déconfinement : le gouvernement en faveur d'un maintien de la limitation des déplacements entre les régions dans un premier temps

Alors que la France doit entamer un déconfinement progressif à partir du 11 mai, les Français pourraient voir leurs déplacements toujours limités à l'intérieur de leur région, selon les informations du service politique de France Télévisions.

Vous rêvez d'aller au bord de la mer dès le 11 mai ? A moins que vous ne viviez sur le littoral, il va sans doute falloir patienter encore un certain temps. Selon les informations de France Télévisions, le gouvernement devrait se prononcer pour le maintien, dans un premier temps, de la limitation des déplacements interrégionaux pendant le déconfinement. "On ne veut pas 300 000 personnes sur les plages", explique une source gouvernementale. Une restriction qui pourrait durer jusqu'à mi-juin, date à laquelle un premier bilan du déconfinement sera effectué, indique l'exécutif à France Télévisions, mercredi 22 avril.

"On peut alléger le déconfinement dans les départements où le virus circule peu ou pas, mais à la condition que les gens habitant dans les zones où le virus est présent ne viennent pas importer le virus. Il faut éviter qu’il y ait un brassage de population, donc un brassage du virus", souligne un ministre.

Les membres du gouvernement remettent à Matignon, aujourd'hui, leurs premières pistes pour gérer l'après-11 mai. Plusieurs figures de l'exécutif, du Premier ministre Edouard Philippe à la ministre des Transports Elisabeth Borne en passant par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, ont demandé aux Français ces derniers jours d'attendre avant de réserver leurs vacances d'été, notamment à l'étranger.

Lire aussi ceci, toujours d'après France Info, la restriction de circulation pourrait durer jusqu'à la mi-juin:

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deplacements-entre-les-regions-limitees-masques-obligatoires-voici-les-pistes-des-ministres-pour-le-deconfinement-remises-a-matignon_3928749.html